Autrement

  • La guerre froide, loin de se limiter aux sphères militaires et diplomatiques, touche les sociétés en profondeur. Plus de 120 cartes et infographies pour comprendre le conflit qui divisa l'Europe et le monde en deux blocs sans jamais dégénérer en guerre mondiale. - La rivalité entre les Etats-Unis et l'URSS : libéralisme contre communisme. - Les grandes étapes : la constitution des blocs, les affrontements périphériques, les crises et les contestations, le dégel puis la détente.
    - Un conflit global - idéologique, politique, stratégique, économique, culturel - qui s'immisce jusque dans la vie quotidienne des individus. - La fin de la guerre froide, à la suite de l'effondrement du bloc de l'Est, laisse les Etats-Unis sans rival apparent. La cartographie, en variant les échelles, fait apparaître toutes les dimensions de la guerre froide, qui s'étendit sur tous les continents, de la Corée à Cuba, de l'Afghanistan à l'Angola.

  • Réformes religieuses, grandes découvertes, essor du capitalisme et de la bourgeoisie, déclin social et militaire de la chevalerie, apparition des monarchies absolues et des appareils d'Etat modernes, révolution scientifique et technologique ; l'Europe de la fin du XVe siècle est en pleine renaissance.
    C'est à cette époque que l'artillerie moderne et les armes à feu portatives s'imposent en Occident. Un siècle plus tard, les armées ne sont déjà plus menées par des héros, mais commandées par des généraux, l'infanterie adopte des formations de combat rigoureuses, inspirées de l'Antiquité romaine et la terrible puissance des armes à feu exige de nouvelles fortifications. Une véritable " révolution militaire " est née, qui s'apprête à bouleverser durablement l'art de la guerre.
    Plus de cinq siècles après, le concept de Révolution militaire est toujours étudié, disséqué, affiné : les stratèges actuels du Pentagone, qui planifient les guerres futures, n'hésitent pas à plaider en faveur d'une nouvelle Revolution in Military Affairs qui permettrait aux Etats-Unis d'asseoir leur suprématie militaire sur la planète. Précis, documenté, abondamment illustré, cet Atlas des guerres de la Renaissance analyse les différentes innovations en matière d'armement, les fondements de cette révolution militaire qui constitue une phase majeure de la naissance de la Modernité, ainsi que l'histoire des conflits européens du XVIe siècle : les croisades chrétiennes, les interminables duels entre monarques, les rébellions de leurs sujets.
    Un ouvrage unique pour comprendre l'ampleur des changements intervenus à la Renaissance dans le domaine de la guerre et l'origine des tactiques et stratégies militaires d'aujourd'hui.

  • Russe, britannique, américain ou français, les empires ont mené, des siècles durant, des guerres longues et douloureuses, nourries par l'exaltation du nationalisme et la soif de prestige.
    Ces guerres sont souvent perçues comme des opérations militaires annexes, voire extérieures à l'histoire militaire de ces derniers siècles. Il convient de réviser ce jugement. La guerre impérialiste, loin d'être un aspect mineur de l'activité militaire, représente une constante dans l'histoire de l'Europe et de l'Amérique. La conquête de vastes territoires revêtait alors un incomparable éclat héroïque.
    Les noms de Clive et de Dupleix, de Wellington et de Tippoo Sahib, de Custer et de Sitting Bull, de Gallieni et de Lyautey doivent en partie leur célébrité aux guerres coloniales. Les guerres des empires ont divisé les pays développés entre perdants et gagnants dans la lutte pour un statut à l'échelle mondiale. Elles ont aussi sonné le glas des gouvernements indigènes et décidé du sort de continents, dont les répercussions - souvent douloureuses - sont encore visibles aujourd'hui.
    Qu'elles soient baptisées " maintien de la paix ", " pacification ", " maintien de l'ordre et soutien ", toutes les opérations occidentales d'aujourd'hui sont issues en droite ligne des guerres coloniales. Dans cet ouvrage abondamment documenté, Douglas Porch nous plonge au coeur des stratégies des empires occidentaux, depuis leur avènement, au XVIIe siècle, parcourant les plus lointains espaces de l'Extrême-Orient à ceux de l'Amérique, de l'Afrique à l'océan Indien, jusqu'au XXe siècle.
    Un panorama et une analyse précise, détaillée des batailles menées par les Occidentaux hors d'Europe.

  • Le point sur les principaux conflits armés qui ont été menés sur le sol européen tout au long du Grand Siècle. L'auteur étudie en détail l'essor des armées permanentes et les questions liées à la conduite de la guerre.

empty