• C'est vous l'écrivain

    Jean-Philippe Toussaint

    • Le robert
    • 3 Mars 2022

    Jean-Philippe Toussaint nous offre un texte profond sur la création littéraire : à travers le récit de son périple d'écrivain. Il mêle exploration psychologique et réflexions à portée universelle, et nous confie sa vision de l'écriture, entre recherche, persévérance et jaillissements.
    Un livre d'une beauté stupéfiante, jalonné de documents personnels inédits.

    « Pour écrire, il faut sept yeux, un oeil sur le mot, un oeil sur la phrase, un oeil sur le paragraphe, un oeil sur la partie, un oeil sur la construction, un oeil sur l'intrigue - et un oeil derrière la tête, pour surveiller que personne n'entre dans le bureau où on est en train d'écrire. » Jean-Philippe Toussaint est né à Bruxelles en 1957. Il est écrivain, cinéaste et photographe. Il est l'auteur de dix-huit livres publiés aux Éditions de Minuit. Il a obtenu le prix Médicis en 2005 pour Fuir et le prix Décembre en 2009 pour La Vérité sur Marie. Ses romans sont traduits dans plus de vingt langues. Il a réalisé quatre longs métrages pour le cinéma et a présenté des expositions de photos dans le monde entier. En 2012, il a conçu pour le musée du Louvre l'exposition LIVRE/LOUVRE.

    Ce titre fait partie de la collection SECRETS D'ÉCRITURE, consacrée à l'art d'écrire L'ambition est de rassembler dans une collection référente les plus grands auteurs et autrices de la littérature contemporaine francophone et de dévoiler la fabrique de la création littéraire dans toute sa richesse. Récit intime retraçant le parcours de l'auteur, depuis la naissance de l'écriture jusqu'au succès, chaque livre, signé des plus grandes plumes d'aujourd'hui, est écrit et se lit comme un roman - preuve que l'aventure de l'écriture est aussi captivante que la fiction !

    Si chaque récit raconte la page blanche, les doutes et le travail exigeant, il témoigne avant tout du plaisir à devenir et à être écrivain. On trouvera au fil des chapitres des illustrations, des passages en écriture manuscrite, des brouillons, des croquis représentant l'auteur au travail : ces documents personnels, souvent inédits, donnent à chaque ouvrage l'allure et la vitalité d'un carnet de création. « Secrets d'écriture », c'est la promesse d'un voyage littéraire, une plongée au coeur du mystère de la création littéraire et des trésors de conseils au lecteur.

  • L'Iliade

    Homère

    • Ecole des loisirs
    • 9 Janvier 2019

    Tout commence par une banale dispute entre déesses : Athéna, Héra et Aphrodite convoitent la pomme d'or. Pâris, prince troyen arbitre de leur querelle, décrète que la pomme revient à Aphrodite, qui lui offre l'amour d'Hélène, la plus belle des mortelles. Pâris l'enlève et l'emmène à Troie...Le chef-d'oeuvre d'Homère dans la traduction de Leconte de Lisle, abrégée et remaniée à partir du texte grec.

  • Etymologies - pour survivre au chaos

    Andrea Marcolongo

    • Librairie generale francaise
    • 10 Novembre 2021

    Notre langage est devenu faible, accablé de néologismes et rongé par l'à-peu-près. En un mot : pauvre. Comment sortir du chaos de l'approximation ? Comment nous réapproprier nos mots ? Songez que la plus simple marguerite contient en elle une perle, un rayon de lune et l'histoire d'un amour rarissime ; ou que le secret des confins, inaccessibles et inquiétants, est en réalité d'accueillir l'autre avec confiance.
    À travers 99 mots, Andrea Marcolongo dessine un atlas étymologique et nous montre comment et pourquoi leur histoire est une boussole précieuse pour qui voudra bien s'en munir. Et si notre instinct de la langue et l'amour des étymologies donnaient le pouvoir de changer le monde ?

  • Les mots ont des oreilles

    ,

    • Le robert
    • 14 Octobre 2021

    Pour rire on dit aussi :
    Rigoler, se poiler, se bidonner, se boyauter, s'esclaffer, se gondoler, se fendre la pêche, la poire, la pipe, la tirelire, s'en payer une tranche. On rit aux larmes, on rit à se tenir les côtes, à gorge déployée, à se rouler par terre, à faire pipi dans sa culotte. On rit comme une baleine, on rit comme un bossu, on rit comme un fou. On pleure de rire, on se tord de rire, on explose de rire, on peut mourir de rire. On peut même être mort de rire et continuer à rigoler.

    Voilà les expressions qu'utilisent nos corps quand ils s'amusent. En tout cas ceux de Florence Cestac et de Daniel Pennac. Pas les vôtres ?

    EXTRAITS CHOISIS :
    "Alors, là, je ne vois absolument pas comment on peut faire ses devoirs les doigts dans le nez ! Tu t'imagines, écrire une rédac les doigts dans le nez ? Et à l'oral, répondre au prof les doigts dans le nez ? Et faire de la gym les doigts dans le nez ?" "À propos de mots et d'images, l'autre soir tante Mogne a mis les pieds dans le plat. Et c'était bien dommage parce que Morello et Anna nous avaient fait un bon couscous." "Quand Robert était petit et qu'il venait jouer à la maison il connaissait déjà des tas de mots que nous ignorions.
    - Je suis un vrai dictionnaire, disait-il.
    - Dis donc, tu as les chevilles qui enflent ou quoi ?"

  • Cahier de jeux spécial langue française Nouv.

    Comment appelle-t-on un livre imprimé avant 1501 ?
    À qui doit-on ce classique de la littérature, Mrs Dalloway ?
    Écrit-on « feue ma mère » ou « feu ma mère » ?
    Que veut dire l'expression « jeter le manche après la cognée » ?

    Cet été, votre programme, c'est pédalo, serviette de plage et glace à l'eau ? Pour parfaire le tableau, n'oubliez pas d'emporter dans vos bagages votre cahier de jeux préféré pour tester vos connaissances en langue française et en littérature !

    Jean-Loup Chiflet et Anne Camberlin reviennent avec des quiz, rébus, mots croisés, anagrammes, charades et autres jeux inédits !

  • Une langue venue d'ailleurs

    Akira Mizubayashi

    • Folio
    • 24 Janvier 2013

    « Le jour où je me suis emparé de la langue française, j'ai perdu le japonais pour toujours dans sa pureté originelle. Ma langue d'origine a perdu son statut de langue d'origine. J'ai appris à parler comme un étranger dans ma propre langue. Mon errance entre les deux langues a commencé. Je ne suis donc ni japonais ni français. Je ne cesse finalement de me rendre étranger à moi-même dans les deux langues, en allant et en revenant de l'une à l'autre, pour me sentir toujours décalé, hors de place. Mais, justement, c'est de ce lieu écarté que j'accède à la parole ; c'est de ce lieu ou plutôt de ce non-lieu que j'exprime tout mon amour du français, tout mon attachement au japonais. Je suis étranger ici et là et je le demeure. » A. M.

  • De langue à langue : l'hospitalité de la traduction

    Souleymane Bachir Diagne

    • Albin michel
    • 16 Mars 2022

    Fort de sa triple culture - africaine, française et américaine -, Souleymane Bachir Diagne s'interroge sur la traduction dans ce texte engagé et humaniste, porteur d'une éthique.

    Si la traduction manifeste le plus souvent une relation de profonde inégalité entre langues dominantes et langues dominées, elle peut aussi être source de dialogue, d'échanges, de métissage, y compris dans des situations d'asymétrie, propres notamment à l'espace colonial, où l'interprète, de simple auxiliaire, devient un véritable médiateur culturel.

    Faire l'éloge de la traduction, « la langue des langues », c'est célébrer le pluriel de celles-ci et leur égalité ; car traduire, c'est donner dans une langue hospitalité à ce qui a été pensé dans une autre, c'est créer de la réciprocité, de la rencontre, c'est faire humanité ensemble, c'est en quelque sorte imaginer une Babel heureuse.

  • ? Un ouvrage de référence pour toute la famille.

    Pour les enfants de l'école primaire, les collégiens, les lycéens, les étudiants, mais aussi pour les adultes, au bureau ou à la maison.


    ? Tout pour améliorer son expression écrite et orale, et toutes les bases en grammaire, orthographe, conjugaison, vocabulaire.


    ? Des outils efficaces pour répondre aux besoins de chacun.

    - Des leçons claires et accessibles pour tous.

    - 100 tableaux de conjugaison;

    - Des schémas pour tout mémoriser en un clin d'oeil.

    - Des astuces mnémotechniques et des conseils pratiques.

    - Une rubrique « pièges à éviter » pour remédier aux erreurs les plus courantes.

    - Des quiz (et leurs corrigés) pour vérifier qu'on a compris et s'entraîner efficacement.


    + Un « Petit dico des curiosités de la langue » pour apprendre et découvrir en s'amusant.

  • Laélia Véron et Maria Candea remettent les pendules à l'heure sur la langue française : ce qu'on croit et ce qu'on en sait.

    En échangeant aussi bien avec des linguistes qu'avec des internautes sur Twitter, les autrices décortiquent tous les usages de la langue : littérature, politique, médias, humour ou encore séduction. Elles répondent aux questions qui fusent sur les réseaux et nous donnent des clés pour observer la langue sous un jour nouveau.

    Ce livre démonte les clichés et s'élève contre les discours déclinistes pour défendre et illustrer une langue plurielle et vivante. Car il n'y a pas un français, mais des français.

    Cet ouvrage est adapté du podcast Parler comme jamais qui enthousiasme chaque mois sur Binge des dizaines de milliers de personnes.

  • La langue française dans le monde : 2019-2022

    Collectif

    • Gallimard
    • 24 Mars 2022

    « Nos ancêtres les Malinkés, les Peuls, les Kongos... » C'est ainsi que commencent (ou devraient commencer !) les leçons d'histoire de la majorité des écoliers qui fréquentent, dans le monde, les écoles où l'enseignement est dispensé en français. En effet, comme le confirme la présente édition de La Langue française dans le monde - cinquième du genre - la majorité des locuteurs de français et de ceux qui acquièrent leurs premiers savoirs en français résident sur le continent africain. Si la langue française voyage depuis quelques siècles et que ses pérégrinations l'ont conduite des terres européennes aux Amériques, à la Caraïbe, au Maghreb, dans l'océan Indien, en Afrique subsaharienne, au Levant et même en Asie, c'est bien en Afrique qu'elle a été adoptée par le plus grand nombre d'individus.
    C'est au coeur de ces différentes francophonies que nous plonge cette série d'enquêtes et d'analyses basées sur des recherches universitaires, des statistiques, des entretiens et des témoignages propres à rendre compte de la présence et de l'usage du français dans la grande diversité des contextes sociolinguistiques au sein desquels il s'épanouit. Cette cartographie ne manque pas de relever au passage les enjeux et les défis auxquels la langue française est confrontée, comme ceux que la Secrétaire générale de la Francophonie, madame Louise Mushikiwabo, a évoqués dans l'entretien qu'elle a accordé aux auteurs, en déclarant : « Cette langue commune doit se débarrasser de son caractère élitiste et devenir plus accessible. »

  • À force de l'entendre, cela semble admis : la langue française serait en péril, confrontée à diverses menaces (les anglicismes, le langage SMS, le politiquement correct, etc.). Sur quoi reposent ces craintes ? Comment faire la part de ce qui relève de la description de la langue, et ce qui relève des discours fossilisés tenus au nom de la langue ?
    Entrons ensemble dans l'histoire sociopolitique du français, dépoussiérons les débats citoyens sur ces questions ! Ce sera l'occasion de découvrir les liens subtils entre langue, politique et société. De voir qu'on peut à la fois aimer le français et avoir confiance dans sa vitalité, sans se complaire dans la nostalgie d'un passé mythique. De comprendre que la langue fait partie des éléments qui contribuent à maintenir un système social ou à le changer.
    La langue sera toujours un objet de débats collectifs : ce livre nous donne joyeusement les outils nécessaires pour y participer !

  • Mousquetaires et misérables : écrire aussi grand que le peuple à venir (Dumas, Hugo, Baudelaire et quelques autres) Nouv.

    Comment se fait-il que la littérature française du XIXe siècle ait fourni au monde quelques-uns de ses héros universels ? Que ça commence ici et là, cette production d'imaginaire populaire ? Et que ça s'arrête pour ne plus jamais reprendre ? Étrange duo que les Mousquetaires et les Misérables. L'un dit que le pouvoir est vil et l'existence étriquée, mais qu'il reste de quoi être beau contre l'ordre en place, l'ennui, l'injustice, la vie à l'économie, si on est ensemble. L'autre dit que l'ordre en place massacre, mais qu'on peut ouvrir l'avenir, debout sur les barricades, réelles ou mentales. Le peuple lit là ses peines, ses puissances et se fortifie dans les peines et ses puissances. Contre toute attente, cette littérature n'est pas populiste, ne cherche pas à se mettre « à la portée » du peuple, mais veut accomplir le projet d'autrefois : écrire aussi grand que le peuple à venir.

  • Passions d'écrivaines Nouv.

    Astrid Eliard voue un amour inconditionnel à chacun des cent livres, grands ou petits, de Joyce Carol Oates. Adeline Baldacchino nous fait aimer Marguerite Yourcenar, encore plus qu'admirer son oeuvre érudite. Josyane Savigneau est touchée par la grâce de Carson McCullers, l'autrice qui a choqué l'Amérique par ses moeurs libérées. L'étonnante Nancy Mitford, romancière anglaise chic et sulfureuse, est un modèle pour Stéphanie des Horts. Enfin, Catherine Cusset prend le parti de la fiction pour saluer Annie Ernaux et son travail d'écrivaine s'éloignant du romanesque pour ne chercher que le « vrai ».

  • Les langues savent sur nous des choses que nous ignorons. Elles diffèrent non par les mots, qui voyagent et s'échangent par familles, mais par leurs idéalisations collectives, logées dans leur morphologie. Aujourd'hui, la langue française est en passe de s'effondrer en une sorte de dialecte de l'empire anglo-saxon - ce qui implique un autre Réel, autant qu'un infléchissement collectif des visions du monde et des relations humaines, dont aucun politique, semble-t-il, n'a la première idée. « Speak white ! », partout résonne l'injonction de parler la langue du maître : nous soumettrons-nous ? Mais pourquoi renoncer au bonheur de parler français ?

  • Journées 1925-1944

    Georges Séféris

    • Le bruit du temps
    • 19 Novembre 2021

    Le poète Georges Séféris naît en 1900 à Smyrne, dans une famille grecque qui en sera chassée par les Turcs lors de la « grande catastrophe » de 1922 qui marque la fin de l'Hellénisme d'Asie mineure. Dès lors, toute sa vie et dans les pages de ces Journées qu'il consigne à partir de 1925, Séféris tentera de répondre aux contradictions inhérentes à ce qu'est devenue la Grèce : un petit pays dont l'indépendance et l'intégrité territoriale sont sans cesse menacées, mais un pays avec une immense tradition. Comment, en poète qui a choisi d'écrire en grec, redonner une vie littéraire à la langue populaire de son pays, afin de renouer avec la vérité de l'Hellénisme, « caractérisé par l'amour de l'humain et de la justice » ? Comment, alors qu'on gagne sa vie comme fonctionnaire auprès des gouvernements successifs dans une période particulièrement troublée, affronter « l'épreuve inévitable » et ne pas céder au découragement quand on constate chaque jour que les hommes au pouvoir ne sauraient être à la hauteur de cet idéal ? Tout au long de ces pages, nous voyons Séféris vivre l'odyssée d'un perpétuel exilé : en Albanie où il est nommé avant-guerre puis - alors que la Grèce est vaincue, occupée, résistante, en proie à la guerre civile - en Crète, au Caire, en Afrique du Sud, à Jérusalem, à Londres, en Italie. Quelles que soient les circonstances, il mène de front deux existences parallèles : celle de l'homme de bureau - qui joue parfois un rôle de tout premier plan dans les événements historiques qu'il rapporte au jour le jour avec une acuité qui peut évoquer le Victor Hugo de Choses vues - et celle de l'écrivain qui rencontre André Gide, Henry Miller, Lawrence Durrell, commente Solomos ou Cavafis et publie de minces recueils qui permettront à la poésie grecque moderne de rivaliser avec celle de ses maîtres, Paul Valéry ou T. S. Eliot. La hauteur de vues, la lucidité et la probité dont il fait preuve, pendant toutes ces années, font de ce témoignage pour mémoire un monument sans équivalent dans son siècle et son pays d'origine. Et qui justifie d'autant, a posteriori, que lui soit attribué, en octobre 1963, le prix Nobel de littérature, pour la première fois décerné à un écrivain grec.

  • BLED ; junior

    Daniel Berlion

    • Hachette education
    • 7 Juillet 2021

    Le BLED Junior propose à votre enfant la révision des notions d'orthographe, de grammaire et de conjugaison nécessaires pour acquérir une bonne orthographe.

    Un outil de référence complet et pratique.
    Chaque leçon est clairement structurée, avec :
    Un exemple de la notion étudiée ;
    Un rappel de la règle accompagné de conseils ;
    Des exercices pour mieux comprendre et mémoriser la règle ;
    Des mots à recopier et à retenir pour améliorer son orthographe.
    Des exercices de révision permettent de valider régulièrement l'acquisition des connaissances.
    Des tableaux de conjugaison complètent les leçons.
    Les corrigés des 600 exercices sont regroupés en fin d'ouvrage..

  • La Commune au présent ; une correspondance par-delà le temps

    Ludivine Bantigny

    • La decouverte
    • 4 Mars 2021

    Dignité, justice sociale, partage du travail, égalité, rapport renouvelé à l'art, à l'éducation, à la culture et au quotidien... C'est tout cela, la Commune de Paris, une expérience révolutionnaire à bien des égards inouïe : pour la première fois, des ouvriers, des ouvrières, des artisans, des employés, des instituteurs et institutrices, des écrivains et des artistes s'emparent du pouvoir. Comme l'écrit Rimbaud qu'elle enthousiasme tant, la Commune entend vraiment « changer la vie » par des « inventions d'inconnu ». Ses protagonistes sont des femmes et des hommes ordinaires qui créent de l'extraordinaire, non seulement en l'imaginant mais en le mettant en pratique.
    C'est de leur expérience si actuelle que part ce livre, sous une forme originale : il est composé de lettres adressées à ces femmes et ces hommes comme s'ils et elles étaient encore en vie et comme si on pouvait leur parler. Ces lettres rendent la Commune vivante et présente, par un entrelacement des temps. L'ouvrage s'appuie sur un vaste travail d'archives et de nombreux documents, le plus souvent inédits : correspondances, débats, projets, procès... Il offre aussi au regard plus de cent photographies qui s'égrènent tout au long de ses pages, images d'époque et images d'aujourd'hui, comme un télescopage entre passé et présent.
    L'événement reste de par le monde une source d'inspiration, car il permet de réfléchir à l'émancipation, aux solidarités et aux communs. Il nous concerne toutes et tous, de manière plus brûlante que jamais, et demeure évocateur par les espoirs et les projets qu'il porte. Tant il est vrai que « la Commune n'est pas morte ».

  • Je parle comme je suis ; ce que nos mots disent de nous

    Julie Neveux

    • Points
    • 16 Septembre 2021

    Dans une société de l'hypercommunication, notre langue change à toute vitesse. De nos jours, nous sommes en mode, souvent connectés, toujours sur Facebook à distribuer des likes et des émoticônes, appeler à la bienveillance ou exprimer sa colère, traquer la fake news, réagir au buzz, et ponctuer nos phrases de du coup, en même temps, voilà, et bonne continuation.

    Notre langue nous dit et nous révèle si l'on sait analyser ses mots et retrouver leurs sens, comme le fait Julie Neveux dans cet essai passionnant. D'une plume savante, drôle et franchement décomplexée, elle nous emmène dans un voyage linguistique et une enquête jubilatoires : dis-moi comment tu parles, je te dirai qui tu es.

  • Langue

    Cécile Canut

    • Anamosa
    • 27 Mai 2021

    La langue française est le produit d'une histoire. Elle s'est patiemment construite à partir du xviie siècle, à la faveur de préoccupations d'ordre plus souvent politique que culturel. Homogénéisée, fixée, standardisée au motif d'affermir l'unité nationale, la langue a progressivement mis de côté la diversité des pratiques langagières que, par ailleurs, librement, continue de recueillir l'activité de parole.
    Au nom de sa domination, la langue a entraîné des hiérarchisations propres à dévaloriser des formes non institutionnalisées ou non écrites remisées dans des catégories mal perçues : patois, dialectes, pidgins, mélanges, petit-nègre, etc. Au temps de la colonisation, ces hiérarchies ont été exportées afin d'imposer la langue dite civilisée du colon aux locuteurs des langues africaines mésestimées : sans écriture, sans complexité, sans « grammaire », celles-ci n'étaient pas considérées comme de vraies langues. Il n'empêche : « kan » en bambara, ou « làkk », en wolof, ne désigne pas tant la « langue » que « le parler » ou même toute manière de communiquer dont dispose un ensemble de personnes à un moment donné dans un espace donné... De sorte que c'est à une tout autre façon de penser le langage que nous porte la considération rendue aux pratiques langagières.
    Observer la vie du langage à partir de la notion de « parole » change la manière même d'appréhender la société et l'histoire. À travers les particularités liées aux interactions, aux dialogues, aux échanges que suppose ce terme, il paraît salutaire de vouloir repenser la perspective : à rebours de ce que montre un examen de l'imposition du discours managérial à dominante autoritaire en milieu néolibéral, parler constitue à la fois un devenir et un moyen d'émancipation.
    En observant l'éclosion d'une parole libre en 1968 ou plus récemment, en 2019-2020, celle des Gilets Jaunes, en se penchant sur la profusion langagière avec l'exemple du nouchi de Côte-d'Ivoire, ce livre se veut un retour à la parole comme force vive des rapports humains face aux rapports de pouvoir que cherche à instaurer la prévalence de « la » langue.

  • BLED ; benjamin

    Daniel Berlion

    • Hachette education
    • 7 Juillet 2021

    Le BLED Benjamin propose à votre enfant la révision des notions d'orthographe, de grammaire et de conjugaison nécessaires pour acquérir une bonne orthographe.

    Un outil de référence complet et pratique.
    Chaque leçon est clairement structurée, avec :
    Un exemple de la notion étudiée ;
    Un rappel de la règle accompagné de conseils ;
    Des exercices pour mieux comprendre et mémoriser la règle ;
    Des mots à recopier et à retenir pour améliorer son orthographe.
    Des exercices de révision permettent de valider régulièrement l'acquisition des connaissances.
    Des tableaux de conjugaison complètent les leçons.
    Les corrigés des 400 exercices sont regroupés en fin d'ouvrage.

  • Pourquoi dit-on « passer l'arme à gauche », « avaler des couleuvres », ou encore « devenir chèvre »? Découvrez les histoires cocasses qui accompagnent vos expressions préférées et surtout leurs véritables origines.

  • BLED ; 600 dictées collège

    Isabelle de Lisle

    • Hachette education
    • 7 Juillet 2021

    Le BLED 600 dictées collège assure la révision systématique des règles tout en développant les réflexes nécessaires à la bonne utilisation des connaissances.
    400 dictées de phrases en 80 leçons : 40 pour les élèves de 6 e et de 5 e et 40 pour ceux de 4 e et de 3 e.
    Chacune des leçons présente :
    Une règle d'orthographe, clairement expliquée et illustrée par de nombreux exemples.
    Cinq dictées de phrases, pour assimiler la règle de manière progressive 200 dictées de révision : toutes les quatre leçons, dix dictées bilans permettent de revoir les règles qui précèdent et celles abordées depuis le début du recueil.
    30 dictées données au brevet du collège afin de s'entraîner efficacement.
    Des tableaux de conjugaison de verbes modèles et des principaux verbes irréguliers.
    Un index complet pour accéder rapidement à l'information recherchée.
    Dictées audio à télécharger gratuitement :
    Http://bled.hachette-education.com/contenus-complementaires?page=3.
    Ou.
    Http://www.parascolaire.hachette-education.com/complements-gratuits.
    Inscrire "bled 600 dictées" puis s'identifier pour télécharger.

  • Palindrome

    Georges Perec

    • Denoel
    • 7 Novembre 2019

    Le fameux palindrome de Georges Perec enfin édité !

    Parmi les excellents jeux littéraires auxquels s'est prêté Georges Perec, il y a le palindrome : mot ou groupe de mots qui peut se lire indifféremment de gauche à droite ou de droite à gauche tout en gardant le même sens.
    Paru pour la première fois en recueil en 1969, à la même date que La Disparition, Le Palindrome de Perec fête ses cinquante ans, l'occasion pour Denoël d'imaginer une curiosité littéraire.

  • Le meilleur des bonbons sur la langue

    Muriel Gilbert

    • Vuibert
    • 12 Octobre 2021

    Après le succès de ses trois premiers opus à La Librairie Vuibert, les amis des mots, phobiques de l'orthographe et amateurs de la langue de Molière vont se frotter les mains : la correctrice la plus célèbre de l'Hexagone est de retour avec une compilation de ses meilleures chroniques, illustrée de manière amusante et spirituelle par de petits bonbons nounours aux langues bien pendues !
    En 85 textes aussi courts qu'éclairants, voici la langue française mise à portée de tous !

empty