• Arthur Lochmann a délaissé ses études de droit et de philosophie pour devenir charpentier. En apprenant le métier, il a découvert des gestes, des techniques et une pensée de la matière qui ont transformé son rapport au monde. Ce récit d'apprentissage plein d'humilité entremêle souvenirs de chantiers et réflexions sur le corps, le savoir et le travail aujourd'hui. Avec une langue limpide et élégante, l'auteur montre comment la pratique de cet artisanat lui a donné des clés précieuses pour s'orienter dans une époque frénétique. Parce qu'apporter du soin à son travail, c'est déjà donner du sens à son action ; qu'apprendre et transmettre des savoirs anciens, c'est préserver un bien commun ; et que bien bâtir, c'est s'inscrire dans le temps long : la charpente est une éthique pour notre modernité.

  • Le petit livre des couleurs

    ,

    • Points
    • 6 Mars 2014

    Notre monde et notre imaginaire sont habités par les couleurs. Nos actes, nos paroles, nos rêves et nos achats sont dominés par un code implicite, qui est celui dicté par les couleurs. Rien n'est incolore : la réalité se voit et se comprend au travers d'un prisme infini de couleurs. Et ces dernières ont une histoire que Michel Pastoureau retrace ici avec brio.

  • Amoureux

    ,

    • Mijade
    • 3 Janvier 2020

    Amoureux. Un état, une chance, une surprise, un sentiment, une sensation, une émotion. L'amour se vit, l'amour se dit, l'amour se raconte, l'amour se partage, l'amour commence, l'amour se ternit, l'amour finit... parfois. Mais pas toujours. L'amour unique, l'amour éternel, l'amour une seconde fois, l'amour et la famille, l'amour et la maladie. L'amour, thème éternel.

  • Images interdites t.2 : l'éternel retour de la censure

    Yves Frémion

    • Alternatives
    • 10 Mars 2022

    Après avoir fait sa révolution au XIXe siècle, l'iconographie prend au coeur de nos sociétés contemporaines une place et un pouvoir considérables à tel point que l'on parle aujourd'hui de «civilisation(s) de l'image» . Comme à ses débuts, cette révolution s'accompagne d'une forme de répression bien connue sous le nom de «censure». L'Anastasie d'hier n'a pas disparu et demeure active, redoublant de zèle dans les médias et notamment sur Internet et les réseaux sociaux. Une enquête signée d'un spécialiste de la question, déjà auteur d'Images interdites, publié chez Alternatives en 1989.

  • Graphisme et typographie Nouv.

    Graphisme et typographie

    Michel Wlassikoff

    • Flammarion
    • 11 Mai 2022

    Le graphisme, c'est quoi? Comment approcher le graphisme? Ils/elles l'ont fait pour la première fois. 20 graphistes et typographes phares.
    La typographie, quel intérêt? Retenir quelques dates repères. Changer sa façon de voir...

  • Une somme de 240 pages présentant une soixantaine d'artistes sur trois générations par deux des meilleurs connaisseurs du Graffiti. Du " trou des Halles" et sa première boutique à Paris, jusqu'à la scène new-yorkaise, Agnès b. a été une pionnière, invitant les "graffeurs vandales" à exposer en galerie et ainsi accéder au statut d'artiste. C'est ce ce chemin, de la rue à l'atelier, que restitue Karim Boukercha dans une enquête fouillée donnant la parole à quantité d'artistes urbains devenus incontournables.

  • Atlas mondial du tatouage

    Anna Felicity Friedman

    • Pyramyd
    • 7 Avril 2022

    Illustré par plus de 700 photographies, cet ouvrage constitue un véritable panorama contemporain du tatouage dans le monde.Qu'il ait été à l'origine traditionnel ou marginal, qu'il soit utilisé comme un moyen d'expression de soi, comme un porte-bonheur aux vertus magiques ou encore comme un signe d'appartenance culturelle, le tatouage connaît aujourd'hui un succès phénoménal ; tatoueurs, tatoués, salons et motifs ne cessent d'augmenter et de se diversifier. L'Atlas mondial du tatouage met en relief cette hétérogénéité à travers 100 portraits d'artistes tatoueurs issus de cultures et de pays différents.Des pionniers du genre aux avant-gardes controversées, cet atlas défie le temps et l'espace afin de compiler dans ses pages un panorama incroyablement riche du tatouage des quatre coins du monde.

  • Bleu. Histoire d'une couleur

    Michel Pastoureau

    • Points
    • 13 Février 2014

    Bleu L'histoire de la couleur bleue dans les sociétés européennes est celle d'un complet renversement : pour les Grecs et les Romains, cette couleur compte peu ; elle est même désagréable à l'oeil. Or aujourd'hui, partout en Europe, le bleu est de très loin la couleur préférée (devant le vert et le rouge).
    L'ouvrage de Michel Pastoureau raconte l'histoire de ce renversement, en insistant sur les pratiques sociales de la couleur (étoffes et vêtements, vie quotidienne, symboles) et sur sa place dans la création littéraire et artistique, depuis les sociétés antiques et médiévales jusqu'à l'époque moderne. Il analyse également le triomphe du bleu à l'époque contemporaine, dresse un bilan de ses emplois et significations, et s'interroge sur son avenir.

  • Vert. histoire d'une couleur

    Michel Pastoureau

    • Points
    • 17 Mai 2017

    Aimez-vous le vert ? À cette question les réponses sont partagées. En Europe, une personne sur six environ a le vert pour couleur préférée ; mais il s'en trouve presque autant pour le détester. Couleur ambivalente, sinon ambiguë, il est symbole de vie, de sève, de chance et d'espérance d'un côté, associé au poison, au malheur, au Diable et à ses créatures de l'autre.

    Chimiquement instable, le vert a été apparenté à tout ce qui était changeant : l'enfance, l'amour, la chance, le jeu, le hasard, l'argent. Ce n'est qu'à l'époque romantique qu'il est définitivement devenu la couleur de la nature, puis celle de la santé, de l'hygiène et enfin de l'écologie. Aujourd'hui, l'Occident lui confie l'impossible mission de sauver la planète.

    Michel Pastoureau retrace avec un talent inégalable la longue histoire sociale, artistique et symbolique du vert dans les sociétés européennes, de la Grèce antique jusqu'à nos jours.

  • Rouge ; histoire d'une couleur

    Michel Pastoureau

    • Points
    • 6 Juin 2019

    Le rouge est en Occident la première couleur que l'homme a maîtrisée : ainsi elle est longtemps restée la couleur « par excellence », la plus riche du point de vue matériel, social, artistique, onirique et symbolique.

    Admiré des Grecs et des Romains dans l'Antiquité, le rouge prend une forte dimension religieuse au Moyen Âge. Mais il est aussi, dans le monde profane, la couleur de l'amour, de la gloire et de la beauté, comme celle de l'orgueil, de la violence et de la luxure. Au XVIe siècle, les morales protestantes partent en guerre contre le rouge, couleur indécente et immorale, liée aux vanités du monde. Dès lors, partout en Europe, rouge est en recul. Toutefois, à partir de la Révolution française et ce jusqu'à nos jours, le rouge devient politique : c'est la couleur des forces progressistes ou subversives.

  • Noir. Histoire d'une couleur

    Michel Pastoureau

    • Points
    • 5 Juin 2014

    Couleur des ténèbres, de la mort et de l'enfer, le noir n'a pas toujours été une couleur négative. Au fil de sa longue histoire, il a aussi été associé à la fertilité, à la tempérance, à la dignité, à l'autorité. Et depuis quelques décennies, il incarne surtout l'élégance et la modernité.
    Du noir des moines et des pirates au noir des peintres et des couturiers, Michel Pastoureau retrace la destinée européenne et la symbolique ambivalente de cette couleur pas comme les autres. Avec clarté et précision, il s'attache à cerner sa place dans les faits de langue, les pratiques sociales (teintures, vêtements, vie quotidienne), la création artistique et le monde des symboles. Couleur à part entière jusqu'à ce que l'invention de l'imprimerie puis les découvertes de Newton lui donnent un statut particulier, au point de devenir une non-couleur, le noir dévoile ici une histoire culturelle extrêmement riche, depuis les mythologies des origines jusqu'à son triomphe, dans tous les domaines, au XXe siècle.

  • Design contemporain Nouv.

    Design contemporain

    Elisabeth Couturier

    • Flammarion
    • 11 Mai 2022

    Le design contemporain, quel intérêt? Le design contemporain, c'est quoi? Retenir quelques dates repères Ils l'ont fait pour la première fois Connaître les mots clés. Comment approcher le design contemporain? Renouer les fils avec le passé. Changer sa façon de voir...

  • Patchworks : une mosaïque du monde Nouv.

    Patchworks : une mosaïque du monde

    Catherine Legrand

    • La martiniere
    • 13 Mai 2022

    Qu'ont en commun la toile bojagi coréenne, le boubou bamiléké camerounais, la pointe folle canadienne et le manteau cifraszür hongrois?? Le patchwork et ses multiples variantes. Cette pratique, qui consiste à assembler tissus et motifs pour donner vie à des vêtements, accessoires, tentures ou dessus-de-lit, est largement partagée d'un continent à l'autre. À travers plus de 230 pièces, la styliste et collectionneuse Catherine Legrand propose de découvrir des techniques et des réalisations variées issues de ce savoir-faire. De l'Asie à l'Afrique, en passant par l'Amérique et l'Europe, cette odyssée textile rend hommage tant à la beauté des matières qu'à l'inventivité des créateurs. Une source d'inspiration inépuisable qui témoigne de l'étonnante diversité du patchwork.

  • Les couleurs de nos souvenirs

    Michel Pastoureau

    • Points
    • 3 Septembre 2015

    Fait de souvenirs personnels, de notations prises sur le vif, de propos débridés, mais aussi de digressions savantes ou de remarques propres au sociologue, à l'ethnologue ou au linguiste, ce journal chromatique, nostalgique et poétique, retrace l'histoire des couleurs en France et en Europe depuis le milieu du XXe siècle. De nombreux champs d'observation sont évoqués ou parcourus : le vocabulaire et les faits de langue, la mode et le vêtement, la vie quotidienne, le sport, la publicité, les drapeaux, la peinture, la littérature, l'histoire de l'art.

  • Jaune ; histoire d'une couleur

    Michel Pastoureau

    • Seuil
    • 3 Octobre 2019

    Aujourd'hui, en Europe, le jaune est une couleur discrète, peu présente dans la vie quotidienne et guère sollicitée dans le monde des symboles. Il n'en a pas toujours été ainsi. Les peuples de l'Antiquité voyaient en lui une couleur presque sacrée, celle de la lumière, de la chaleur, de la richesse et de la prospérité. Les Grecs et les Romains lui accordaient une place importante dans les rituels religieux, tandis que les Celtes et les Germains l'associaient à l'or et à l'immortalité. Le déclin du jaune date du Moyen Âge qui en a fait une couleur ambivalente. D'un côté le mauvais jaune, celui de la bile amère et du soufre démoniaque (signe de mensonge, d'avarice, de félonie, parfois de maladie ou de folie). C'est la couleur des hypocrites, des chevaliers félons, de Judas et de la Synagogue. L'étoile jaune de sinistre mémoire trouve ici ses lointaines racines. Mais de l'autre côté il y a le bon jaune, celui de l'or, du miel et des blés mûrs (signe de pouvoir, de joie, d'abondance). À partir du XVIe siècle, la place du jaune dans la culture matérielle ne cesse de reculer. La Réforme protestante puis la Contre-Réforme catholique et enfin les « valeurs bourgeoises » du XIXe siècle le tiennent en peu d'estime. Même si la science le range au nombre des couleurs primaires, il ne se revalorise guère et sa symbolique reste équivoque. De nos jours encore, le jaune verdâtre est ressenti comme désagréable ou dangereux ; il porte en lui quelque chose de maladif ou de toxique. Inversement, le jaune qui se rapproche de l'orangé est joyeux, sain, tonique, bienfaisant, à l'image des fruits de cette couleur et des vitamines qu'ils sont censés contenir.

  • Maroc : art de vivre et création Nouv.

    Notre périple à travers le Maroc commence à Tanger, la ville blanche dominant la mer, pour s'achever à Skoura, l'oasis aux portes du désert.

    Sur notre route, avec le photographe Nicolas Mathéus, nous avons croisé une nouvelle génération de créateurs, de bâtisseurs et de décorateurs amoureux de la culture marocaine.

    Bouchra Boudoua, Ismail Tazi, Amina Chajadine et d'autres jeunes designers se sont lancés avec passion dans la sauvegarde des savoir-faire séculaires en y apportant une touche de modernité. Leurs productions, ancrées dans la tradition, exportent à travers le monde un artisanat en pleine renaissance.

    Des architectes, à l'image du Studio KO, redécouvrent les techniques ancestrales de construction, écologiques avant l'heure. Nous avons visité leurs maisons de terre, de bois et de chaux, qui cultivent le retour à la simplicité en puisant dans les ressources locales.

    Aux portes du désert, sur des terres arides, des paysagistes défricheurs, comme Madison Cox, Umberto Pasti, Éric Ossart et Arnaud Maurières, font pousser des jardins de paradis respectueux de l'écosystème.

    Pour ce nouvel opus sur l'art de vivre et la création, nous avons laissé libre cours à notre curiosité, poussé la porte de maisons privées signées de grands décorateurs, de riads confi - dentiels, d'ateliers dérobés. Le Maroc change : c'est celui que nous avons envie de vous faire découvrir

  • Les petits

    Marion Fayolle

    • Magnani
    • 22 Octobre 2020

    Une main qui berce, qui caresse, qui soutien et qui dessine sur la pointe des pieds quand l'enfant dort. Durant la première année de son fils, Marion dessine comme pour prendre une grande respiration. Ses images s'entassent, l'aident à penser, la questionnent, fixent ses émotions et adressent à son fils des souvenirs de sa grande métamorphose en maman. Après la parution de sa dernière bande dessinée, "Les Amours suspendues" (Prix spécial du Jury du Festival d'Angoulême en 2018), Marion Fayolle est devenue maman.
    Au cours de la première année qui a suivi la naissance de son fils, elle a réalisé une série de dessins autour de la parentalité ; inspiré de la foule d'émotions, de sentiments et d'idées riches et contradictoires qui ont jalonné cette période de sa vie. Une somme de dessins tantôt drôles, tantôt tendres mais toujours aussi puissants pour nous illuminer, nous questionner, nous réjouir et nous permettre de traduire en images des sentiments beaux et profonds.
    "Les Petits" de Marion Fayolle est un recueil de poèmes dessinés, digne successeur des "Coquins" et de "L'Homme en Pièces" ! Un livre qui nous parle comme jamais de la complexité du processus du devenir parent, de la construction de sa relation à l'enfant et à sa venue au monde. Un trésor à partager !

  • Un tour de France en affiches

    Jean-Didier Urbain

    • La martiniere
    • 1 Avril 2022

    À l'heure où nous prenons plaisir à (re)découvrir la beauté de nos régions, que diriez-vous d'une promenade touristique en France avant l'invention des congés payés ?

    C'est ce que propose Jean-Didier Urbain, à partir d'un choix d'affiches signées de grands illustrateurs de l'époque (Alfons Mucha, F. Hugo d'Alési, Géo Dorival, Constant Duval, Charles-Jean Hallo ou Roger Broders) et de photographies anciennes de vacances. Stations balnéaires, stations de ski, châteaux, édifices religieux, villes thermales... c'est toute la richesse et la diversité de la France et de ses régions qui nous est offerte ici.

  • Design au féminin : 100 ans, 200 designeuses

    Jane Hall

    • Phaidon
    • 16 Septembre 2021

    Une célébration visuelle de plus de 200 designeuses du début du XXe siècle à nos jours.

    Cette magnifique célébration des designs les plus incroyables et les plus marquants produits par des femmes rebat les cartes dans un univers historiquement considéré comme masculin.
    Présentant plus de 200 designeuses originaires de plus de 50 pays, Design au féminin retrace l'histoire fascinante et souvent méconnue des femmes qui se sont illustrées dans le domaine du design et met en lumière les objets les plus inestimables du design du siècle dernier.

  • Street art

    Eloi Rousseau

    • Larousse
    • 13 Avril 2022

    Le street art est au XXIe siecle ce que l 'art rupestre est à la préhistoire. Une resistance intemporelle.
    Banksy.

    Sur les murs, au détour d'une rue, du coin d'un immeuble, elles se font discrètes ou se dévoilent en grands telles d'immenses fresques. Elles sont drôles, poétiques, militantes, colorées, provocatrices. Elles sont abstraites ou réalistes, nous dévisagent, nous montrent bien souvent une société qu'on ne voit plus. Les oeuvres de street art ont bouleversé l'art et totalement modifié les villes, de Paris à Londres en passant par New York, Johannesburg et Melbourne. Avec audace, imagination et poésie, des messages - indignés, rêveurs ou plein d'espoir - des styles et des techniques différentes se sont mis à faire vivre l'espace urbain de façon à chaque fois unique.

    De AwerOne à Miss. Tic, de Bordalo II à Vinie, de Seth à Ant Carver, découvrez à travers ce magnifique panorama quelques-unes des plus grandes oeuvres des street artistes du monde entier.

    Ouvrez les yeux et laissez les murs vous raconter une histoire, celle, fabuleuse, d'un art hors du commun !

  • La décoration des émotions : Estelle Quilici vous guide pour créer la maison qui vous ressemble Nouv.

    «Avons-nous seulement conscience de la véritable place de la décoration dans nos vies et du fait que nous aménageons, nous décorons, nous accrochons, nous meublons au rythme de nos émotions?Chaque décor que nous choisissons dépeint, à sa façon, un bouillonnement, un émoi, une passion, un trouble, parfois une larme...Lâchons-nous, laissons-nous envahir par nos sentiments, nos émotions, pour les transformer en beauté dans nos maisons et retrouvons l'art de vivre pour nous aider à vivre mieux, à vivre beau...»Pour la première fois dans un livre, Estelle Quilici, décoratrice d'intérieur, explique de manière très pratique comment lier la gestion de nos émotions (la nostalgie, la joie, la surprise, la satisfaction) à notre besoin, notre envie, notre façon de décorer, d'aménager notre maison. Comment, à travers le processus des émotions ressenties, nous créons notre «intérieur».

  • Rien ne se perd, tout se transforme !
    Munissez-vous d'une aiguille, d'une bobine de fil et d'une paire de ciseaux pour redonner vie à vos textiles ! Un trio de choc vous accompagne dans ce projet : Annabel, Camille et Laure, co-fondatrices de La Refile. Leurs missions :
    Vous guider dans votre approche écoresponsable de la couture : choisissez les tissus adaptés à vos projets, apprenez à valoriser, réutiliser ou recycler...C'est une mine d'idées !
    Vous aider à vous lancer avec 20 créations uniques pour le dressing ou la maison. Vos t-shirts en coton sont trop petits ? Transformez-les en une jupe super moderne. Votre pull préféré est troué ? Il deviendra un ensemble bonnet-snood-mitaines pour affronter l'hiver. Vous avez hérité de rideaux dont vous ne savez pas quoi faire ? Transformez-les en une veste ou un sac banane super tendance !

  • Pour la décoratrice d'intérieure Zoé de las Cases, une maison doit raconter l'histoire de ses occupants, être pensée comme un havre de paix où s'entremêlent souvenirs de famille, nid douillet et art de vivre.

    Dans cet ouvrage, elle raconte son amour pour labrocante, et les multiples trésors que l'on peut y dénicher, son goût pour les accords chromatiques délicats qui, depuis, ont fait sa signature, ses astuces déco pour bien penser un intérieur et ses nombreuses inspirations. Elle s'appuie sur de nombreux exemples, y compris sa propre maison, et propose des idées pour chacune des pièces de la maison, de la cuisine à la chambre à coucher, du style bohème à industriel.

    Elle vous accompagne dans la construction d'un intérieur qui vous correspond grâce à de précieux conseils. Cet ouvrage regroupe également plus de 80 DIY pour réaliser ou customiser objets et accessoires de déco.
    Désencombrer, ranger, recycler, trouver son style et décorer sont les maîtres mots de ce très beau livre de décoration, véritable guide pratique fourmillant d'idées faciles et inspirantes pour créer une maison où il fait bon vivre.

    Toutes les techniques expliquées pas à pas. Des créations très tendance. Pour les débutants comme les plus expérimentés.

  • Amoureux ; le carnet

    ,

    • Mijade
    • 7 Janvier 2021

    Un carnet pour inscrire l'amour fou, l'amour tendre, l'amour maintenant, l'amour toujours...
    Les petites et grandes histoires, dont la plus belle est celle qui commence avec toi.
    Inspiré par le livre « Amoureux » d'Hélène Delforge & Quentin Gréban?

empty