• Lassé de la vie urbaine, Lucas, trente ans, rend régulièrement visite à Émilien, son arrière-grand-père, qui s'est retiré dans un petit appartement proche du hameau où il a grandi. Lucas est très attaché à la maison de famille qui le rappelle à ses origines car il sait que c'est là que s'est joué le destin des siens. Un jour, il décide de restaurer les vieux murs qui résonnent encore de l'histoire familiale et, pour mieux s'en imprégner, demande à son arrière-grand-père d'écrire le récit de sa vie.
    Émilien raconte alors comment il est né dans ce hameau du Limousin en 1915, et comment, malgré un travail acharné, il a assisté à la désertification des campagnes qui tentaient de basculer dans la modernité. C'est pourtant là, dans ces venelles qu'il faut aujourd'hui défricher, que Lucas et son arrière-grand- père aiment à rêver que tout n'est pas perdu.
    Dans ce récit sensible et plein d'espoir, Christian Signol évoque la transmission entre des générations que tout semble séparer mais qui ont en commun l'essentiel : le vrai sens de la mémoire et de la vie.

  • Récit d'une renaissance, ode à la beauté et au mystère du monde, le nouveau roman de Christian Signol convoque des thèmes chers à l'auteur d'une oeuvre qui célèbre la nature et dénonce le danger qui la menace. Sur la terre comme au ciel est l'histoire poignante d'un père et d'un fils séparés par le destin. L'un n'a jamais quitté la terre qui l'a vu naître, cet univers immuable auquel il est viscéralement attaché et dont il connaît les moindres secrets. L'autre, poussé comme un oiseau migrateur vers un ailleurs plein de promesses, est parti au Canada à la découverte des grands espaces et n'a plus donné de nouvelles depuis dix ans. Jusqu'au drame qui, peut-être, les ramènera l'un vers l'autre.
    /> Christian Signol a ce talent pour évoquer l'immensité du ciel, les étés flamboyants et les aubes limpides. Des étangs du Touvois aux grands espaces du Nord québécois, ce récit pudique est un hymne au pouvoir consolateur d'une nature magnifiée par la noblesse et la beauté des grands oiseaux libres.

  • Alpes de Haute-Savoie, fin du 19e siècle. Louise Favre est âgée de douze ans lorsqu'une terrible catastrophe naturelle bouleverse sa vie.
    2015. Jeune femme volontaire et intrépide, Soline Fauvel est pisteuse-secouriste et maître-chien d'avalanche. Animée par une farouche volonté d'indépendance, elle a quitté le foyer de ses parents adoptifs et se consacre à son travail, guidée par un don qui lui permet d'avoir des visions de personnes en péril.

    Mais une mystérieuse personne tente d'éloigner d'elle tous ceux qui lui témoignent de l'affection, et semble prête à aller jusqu'au meurtre. Et si tout était lié à l'accident dont elle a été victime dans sa petite enfance, et qui l'a laissée sans aucun souvenir de ses origines. Soline devra se plonger dans son passé pour découvrir la vérité et le lien invisible qui l'unit à Louise, jeune fille d'une autre époque, mais qui partage avec elle un même don et un même courage.

  • À Saint-Flour, Emma est une jeune libraire dynamique, créatrice d'une association de défense de la librairie indépendante, le Cercle des derniers libraires.
    Victime d'un accident de vélo, Adrien Darcy n'est pas près de se remettre en selle. Mais quand le rédacteur en chef de La Montagne lui propose de mener l'enquête sur de mystérieux meurtres commis sur des libraires, le jeune homme, d'abord réticent, accepte de relever le défi.
    Premier indice : les trois victimes appartenaient au Cercle des derniers libraires. Qui se cache derrière cette association ? Qui lui en veut au point d'en supprimer ses membres ? C'est ce que Darcy compte bien découvrir !

    Une déclaration d'amour aux livres et à ceux qui les font vivre : les libraires.

  • Pour oublier la nuit Nouv.

    La jeune et fougueuse Julie vit auprès de son père dans la demeure ancestrale des Ségurat, maîtres faïenciers à Moustiers- Sainte-Marie en Haute-Provence. La perte de sa mère, Livia, lors de l'épidémie de peste de 1720, reste une blessure inguérissable qui se ravive lorsqu'on lui remet, le jour de ses vingt-ans, le récit que celle-ci a laissé de sa courte existence.

    Livia, une orpheline, y révèle avoir été manipulée par des aristocrates aixois qui ont fait d'elle l'instrument d'une conspiration diabolique. Elle est parvenue à échapper, à ses bourreaux mais a vécu jusqu'à son dernier souffle dans la crainte de retomber entre leurs mains.

    L'intrépide Julie n'a plus qu'une idée en tête, rejoindre Aix-en- Provence pour venger sa mère. Elle ne sait pas encore qu'elle s'attaque à des hommes fortunés et puissants. Elle a cependant des atouts qui ne seront pas de trop : son adresse à l'escrime et son habileté au pistolet...

  • L'orpheline de Manhattan T.2 ; les lumières de Broadway Nouv.

    Été 1899. Sur le paquebot qui la ramène à New York, Élisabeth tente d'oublier sa rencontre en Charente avec le monstrueux Hugues Laroche, son grand-père maternel. Fuyant la France pour laisser derrière elle les terribles secrets qui l'oppressent, la jeune femme est toutefois heureuse de bientôt pouvoir présenter son fiancé aux Woolworth, les seuls qui semblent l'avoir vraiment aimée.Mais la traversée ne se passe pas comme elle l'espérait, si bien que la belle orpheline est à nouveau frappée par le sort... C'est seule et désespérée qu'elle revient dans sa ville d'adoption. Encore tourmentée par ce voyage, Élisabeth doit, une fois de plus, faire face à de nombreux défis. Saura-t-elle rassembler son courage pour aller au-devant de son destin et retrouver le bonheur et l'espoir qui l'habitaient jadis

  • New York est leur terre promise. En quittant leur Charente natale à l'automne 1886 pour embarquer sur un paquebot qui fait cap vers le Nouveau Monde, Guillaume et Catherine sont avides d'une nouvelle existence et pleins d'espoir. Pourtant leur rêve de liberté va vite se transformer en cauchemar. À cause d'une succession de tragédies, leur fille Élisabeth se retrouve seule à New York et livrée à elle-même au coeur de l'immense cité américaine.
    Après une nuit d'errance dans Central Park, la fillette est renversée par la calèche des richissimes Woolworth. Le couple la soigne et décide de garder auprès d'eux cette adorable enfant qui semble issue de nulle part. Elle commence alors à grandir choyée, comme une princesse.
    Mais de l'autre côté de l'océan, son grand-père paternel, un viticulteur charentais, part bientôt à sa recherche...

  • Vienne, 1888. Inconsolable de la mort brutale de son fiancé, la baronne Amélia von Fairlik, demoiselle de compagnie à la cour impériale, a décidé de se retirer au couvent. Mais quand elle découvre qu'elle est enceinte, elle ne voit pas d'autre issue que de se laisser mourir pour échapper à l'infamie. La visite impromptue de l'impératrice Sissi la détourne de ce sinistre projet. Pleine de compassion, celle-ci la convainc de se rendre en France pour trouver refuge et consolation chez un couple de sa connaissance, le marquis et la marquise de Latour, riches propriétaires viticoles en Charente.
    La future mère est accueillie par ses hôtes avec la plus exquise bonté. La marquise la traite comme sa soeur et le très séduisant marquis la comble de prévenances. Au point qu'Amélia finit par s'interroger sur leurs mobiles véritables...

  • L'enfance de Pia, c'est courir à perdre haleine dans l'ombre des arbres, écouter gronder la rivière, cueillir l'herbe des fossés. Observer intensément le travail des hommes au rythme des saisons, aider les parents aux champs ou aux vaches pour rembourser l'emprunt du Crédit agricole. Appartenir à une fratrie remuante et deviner dans les mots italiens des adultes que la famille possède des racines ailleurs qu'ici, dans ce petit hameau de Charente où elle est née. Tout un monde à la fois immense et minuscule que Pia va devoir quitter pour les murs gris de l'internat. Et à mesure que défile la décennie 1970, son regard s'aiguise et sa propre voix s'impose pour raconter aussi la dureté de ce pays qu'une terrible sécheresse met à genoux, où les fermes se dépeuplent, où la colère et la mort sont en embuscade. Une terre que l'on ne quitte jamais tout à fait.

  • Automne 1943. Abigaël, seize ans et désormais orpheline, trouve refuge en Charente, dans la ferme de son oncle paternel. L'accueil n'est pas très chaleureux, car sa nouvelle famille voit d'un oeil méfiant l'arrivée de cette citadine un peu trop curieuse et vive d'esprit.
    Bien malgré elle, Abigaël se retrouve vite au coeur des activités de la Résistance et mêlée à de dangereux secrets. Prise dans la tourmente de l'histoire et de ses sentiments naissants pour Adrien, un jeune réfractaire au STO, elle n'a pas d'autre choix que de grandir rapidement.
    La jeune fille ne peut bientôt plus dissimuler ce don mystérieux reçu de sa mère, qui la met en lien avec des âmes égarées entre la vie et la mort. Car, depuis son arrivée dans la vallée, Abigaël est obsédée par l'appel lancinant d'une belle femme brune. Et si sa venue en Charente n'était pas le fruit du hasard ? Ses dons percent tous les secrets, même les plus sombres, mais lui ouvriront-ils celui de ses origines ?

  • Après son internat, le jeune Dr Vialaneix s'installe dans la maison de santé d'une petite commune du Limousin. Tout en alternant les visites à domicile et les consultations au cabinet, il est témoin de la disparition d'une génération touchée par la maladie, l'isolement et la solitude. Sa rencontre avec l'infirmière de cette unité de soins et une adolescente pleine de vie qui lutte contre le cancer lui apporte la force et le réconfort dont il a besoin pour exercer son métier.À travers ce très beau portrait d'un homme d'une profonde humanité, Christian Signol brosse le tableau d'une campagne magnifique mais désertée, en un émouvant hommage aux médecins de campagne trop souvent démunis pour accompagner au quotidien ceux qui luttent avec courage et s'efforcent de croire encore à un bonheur possible.Avec des mots simples, un regard poétique, Signol conte le destin des humbles auxquels personne ne s'intéresse. Jean-Claude Raspiengeas, La Croix.Une histoire forte, pétrie d'énergie et de sensibilité. Pierre Vavasseur et Sandrine Bajos, Le Parisien.

  • Le docteur Chaboseau, notable respecté de Concarneau, est retrouvé défenestré. Ni sa femme ni ses proches amis, un pharmacien et un négociant en vins, n'ont idée du mobile du crime.
    Alors que ses collaborateurs sont en vacances, et que ses beaux-parents arrivent pour le week-end de la Pentecôte, le commissaire Dupin découvre que le médecin était investi dans de multiples domaines : une collection de tableaux, des brasseries et conserveries locales, des projets immobiliers, sans oublier la construction navale. Autant de sources de conflit, et de pistes à suivre.
    Pour démêler l'écheveau, il lui faudra attendre le retour de sa fidèle assistante Nolwenn, puis trouver un appui inattendu auprès de Simenon et de son roman Le Chien jaune, qui voit Maigret enquêter à Concarneau.

  • Le commissaire Dupin et son équipe s'apprêtent à se détendre en forêt de Brocéliande, la plus grande de Bretagne. C'est le « dernier royaume des fées », l'épicentre breton du fantastique. Auparavant, Dupin doit interroger pour le compte d'un collègue parisien le directeur du Centre de l'Imaginaire arthurien. Manque de bol, quand il se présente, c'est sur un cadavre qu'il tombe.
    La victime appartenait à un groupe de scientifiques, fine fleur de la recherche arthurienne, au sein duquel règnent inimitiés, rivalités, jalousies. L'un d'eux est peut-être l'assassin... mais pour quelle raison ?

  • Juin 1944. Abigaël a réussi à surmonter le chagrin que lui a causé le départ d'Adrien, le maquisard dont elle est éperdument amoureuse. En faisant la connaissance de Maxence Vermont, un riche notaire, la jeune femme est stupéfaite : ce nouveau venu est le sosie presque parfait d'Adrien de qui elle reste sans nouvelles. Troublée par cette ressemblance, elle tombe rapidement sous son charme.
    Mais au moment où se prépare un joyeux événement, le destin frappe à nouveau. La Gestapo menace en effet le bonheur de sa tante ainsi que la sécurité de tous ceux qu'elle chérit. Alors que la guerre amorce un nouveau tournant, la jolie Messagère des anges subit la plus cruelle des épreuves. Grâce à l'affection des siens, Abigaël trouvera-t-elle le courage de poursuivre sa destinée ?

  • Printemps 1944. À Angoulême, les miliciens et l'armée allemande affrontent les combattants de l'ombre. Parmi eux, le jeune maquisard Adrien, dont Abigaël est profondément éprise. Mais en ces temps troublés, il est difficile pour les deux tourtereaux de vivre pleinement leur amour.
    Abigaël doit aussi faire face aux figures du passé. Elle revoit Claire, la belle dame brune éprouvée par la mort de son mari. Celle-ci aspire à retrouver sa famille. Et Abigaël, la messagère des anges, lui a promis de faire des miracles. Parmi les ombres de l'au-delà, la jeune femme trouvera-t-elle la clé d'un avenir meilleur ? C'est du moins ce que semble vouloir lui dire un esprit bienveillant qui pourrait bien être sa mère...

  • 1935. Julien Estérel, jeune instituteur, a choisi les Cévennes pour son premier poste. Nommé dans un rude petit village accroché sur les pentes du mont Aigoual, il sympathise rapidement avec Marie, l'institutrice qui exerce chez les filles. Lui qui vient de l'arrière-pays niçois, iIl est un « estranger », pour les gens du pays, paysans austères taillés dans le roc lui qui vient de l'arrière-pays niçois. Lorsque la découverte du corps sans vie de son prédécesseur est découvert, les habitants du Saut-du-Loup soupçonnent immédiatement les Carballo, Gitans sédentarisés qui vivent à l'orée du bois. Les gendarmes, prompts à croire à un crime rituel, arrêtent alors Chico Carballo.
    Convaincue de l'innocence de son père, la belle Manuella, quinze ans, trouve en Julien et Marie des alliés inespérés. Ensemble, ils sont bien décidés à trouver à qui profite la crédulité des villageois...

  • Lara est désespérée depuis l'enlèvement d'Olivier. Sa jeune soeur Fantou se ronge elle aussi d'angoisse pour Daniel, l'homme qu'elle aime et qui a également disparu. Ce sont des heures éprouvantes, qui exaspèrent les esprits et font naître de nouveaux soupçons.
    Quant au commissaire Nicolas Renan, il se débat au sein d'une enquête de plus en plus complexe, sur laquelle se greffent les sautes d'humeur de sa maîtresse, Loïza.
    La plus grande incertitude règne sur le sort des disparus et chacun se demande quelle terrible vérité se dissimule derrière la machination visant à détruire Olivier.

    Un dernier volume au rythme haletant, riche en rebondissements, qui lève enfi n le voile sur les mystères qui ont plané des années sur le Morbihan.

  • Septembre 1944. Angoulême libérée connaît les heures sombres de l'Épuration. Abigaël, qui y commence une nouvelle existence auprès du notaire Maxence Vermont, découvre avec amertume le véritable visage de son époux. Surtout depuis que celui-ci a éloigné du foyer Cécile, la petite soeur d'Adrien, le maquisard dont la jeune femme était follement éprise et qui a disparu.

    Fidèle à son tempérament, la jolie Messagère des anges continue pourtant d'oeuvrer auprès des âmes errantes qu'elle rencontre. Jusqu'au jour où sa grand-mère Edmée de Martignac, sur son lit de mort, soulève un autre pan du mystère qui entoure sa famille...

  • De Tourrettes-sur-Loup, sur les hauteurs de Nice aux beaux quartiers de Paris, quatre générations de femmes libres, vibrantes, indépendantes vont se succéder entre 1879 et 1945.
    Il y a d'abord Rosine, fille de modestes paysans, qui quitte, enceinte, son pays de la violette pour devenir une courtisane en vue de la capitale. Sa fille, Eloïse, mène une vie plus rangée près de Lyon auprès de son mari instituteur. Suivront Emma aux amours ardentes, créatrice de mode qui traverse intensément les Années folles, et sa fille Béatrice, « nez » de talent dans la ville de Grasse.
    C'est la culture de la violette, fleur à parfum par excellence, qui scellera le destin de ces quatre héroïnes de coeur et de passion.
    />

  • Décembre 1944. Installée à Angoulême avec son époux, le notaire Maxence Vermont, Abigaël a vainement tenté de s'adapter à son nouveau statut social et aux exigences de son mari, devenu d'une jalousie maladive depuis le retour d'Adrien, que tous pensaient mort fusillé.
    La jeune femme est désespérée, déchirée entre ces deux hommes. Maxence refuse de divorcer, Adrien ne lui pardonne pas de ce qu'il estime une trahison.
    Toujours confrontée à des manifestations de l'au-delà, Abigaël souffre et se désespère, prisonnière d'une cage dorée, privée de sa famille, des joies simples de la campagne. Pourtant, mûrie par les épreuves, elle trouvera la force et le courage de se libérer, pour reconquérir son bonheur perdu.

  • Il a suffi d'une lettre pour que la vie de Sarah Goldberg bascule. C'était en avril 1975. La voici héritière d'une maison dans les Cévennes, où pourtant elle n'a aucune attache. Serait-ce une erreur ? Il y a tant d'ombres dans la vie de Sarah... Sa mère, Ana, décédée trop tôt, ne s'est guère confiée sur son passé mouvementé : réfugiée juive pendant la Seconde Guerre mondiale, ses parents ont péri à Auschwitz et elle a refait sa vie en Suisse.
    Quittant ses missions diplomatiques, Lausanne et son compagnon, Sarah découvre la maison, et ses secrets...

  • À l'aube de l'été 1948, la guerre continue de hanter les esprits. Chacun pleure ses disparus et tente de guérir ses blessures. Pourtant, sur la vallée des Eaux-Claires souffle un vent de renouveau : Abigaël vit désormais auprès de son grand amour Adrien et s'apprête à donner le jour à leur premier enfant. Mais l'accouchement, long et pénible, se révèle une terrible épreuve. La messagère des anges ne doit sa survie qu'à l'intervention inespérée d'une exilée de retour dans son pays natal, Claire Roy, la dame du Moulin du Loup.
    Toute à la joie de ces retrouvailles inattendues et de cette naissance presque miraculeuse, la jeune femme doit bientôt lutter contre des esprits haineux, surgis de l'au-delà. Malgré le soutien de sa famille, son bonheur d'épouse et de mère est menacé. Les dons d'Abigaël seront-ils assez forts pour l'aider à triompher...

  • 1920. Un coup de grisou a provoqué l'effondrement d'une galerie sur le site minier de Faymoreau, en Vendée. Apprenant la tragédie, Isaure Millet, la fille des métayers du château, s'est précipitée sur les lieux. Thomas Marot, l'homme qu'elle aime depuis toujours, fait partie des mineurs pris au piège. Les secours s'activent. Thomas est sauvé. Mais le soulagement d'Isaure est de courte durée : le jeune homme est déjà fiancé à une ouvrière polonaise. Comment pourra-t-elle se résoudre à renoncer à lui ?
    Les suites de la catastrophe prennent une tournure inattendue : l'une des victimes retrouvées sans vie au fond de la mine a, en fait, été assassinée d'une balle dans le dos... L'enquête bute sur le mutisme des témoins. La belle Isaure, qui lutte pour dissimuler les sentiments qu'elle voue à Thomas, en sait-elle plus qu'elle ne prétend ? Quel secret cache la petite communauté de gueules noires ?

  • La nuit de l'amandier Nouv.

    Haute-Provence, 1890. Anna, jeune amandière, se croyait promise à Martin, héritier d'un riche producteur aptésien de fruits confits. Or, sans explication, celui-ci épouse une fille de notables.
    Seule sa passion pour les amandiers donne désormais un sens à la vie de la jeune femme. Lorsqu'elle rencontre Armand, pâtissier amoureux des traditions provençales, elle réalise un vieux rêve et fabrique le meilleur des nougats.
    Tous deux se battent pour développer leur confiserie, installée à Rouvion, un village du plateau de Sault.
    Elle croit avoir retrouvé le bonheur auprès de sa petite fille aussi. Mais la guerre de 1914, les révélations de Martin, les actes de résistance au pied du mont Ventoux vont mettre à l'épreuve la courageuse Anna.

empty