The Hoochie Coochie

  • La collection 3 est une expérience éditoriale, un témoignage de notre volonté d'offrir à nos auteurs un espace proche du format comix (une trentaine de pages), couplée à notre désir de prolonger les tentatives de frottements entre des écritures différentes mais qui résonnent parfois étrangement. Espace tremplin pour les jeunes auteurs autant que terrain de jeux pour les plus confirmés, le concept de cette collection trouve avec ce premier numéro sa parfaite illustration.

  • Fidèle à la ligne amorcée avec ses deux premiers numéros, la collection 3 s'étoffe d'un nouveau titre de choix. Associant deux auteurs confirmés (le déjà reconnu Christopher Hittinger et le trop discret Loïc Gaume, adepte de l'auto-édition - cf. éd. Les Détails) à un nouveau talent on ne peut plus prometteur (Adrien Houillère - cf. Turkey Comix # 22), ce 3e numéro lorgne cette fois du côté de l'architecture et fait se télescoper les approches : traversée du temps pour Hittinger (selon un dispositif prolongeant des tentatives de son dernier livre, Le Temps est proche), inventaire formel proche du dessin contemporain (avec une série de velux contractant les perspectives) pour Loïc Gaume, et logique de l'absurde dans un bâtiment mouvant et labyrinthique pour Adrien Houillère.

  • Fidèle à son principe de tentative de frottements entre des écritures singulières, ce deuxième numéro de la collection 3 défend à nouveau une micro-constellation d'auteurs dont les contributions s'articulent encore une fois en parfaite cohérence.

  • Consacré au format « nouvelle » (entre 20 et 40 planches) et visant à établir des jeux d'échos souterrains entre différents travaux singuliers, ce 4e numéro de la collection 3 est axé sur des approches formalistes éludant largement les dispositifs de la bande dessinée classique (découpage en planches/cases) et consiste en trois travaux intégralement muets.

  • La collection 3 saute (provisoirement) un numéro pour mieux vous présenter cet ouvrage que nul n'emportera au Paradis : 3#6 est une ôde à Satan et au sacrifice humain.
    Guère étonnant dès lors que sang, bile, sperme et cyprine arrosent abondamment les pages de ce sulfureux volume. Deux des auteurs au sommaire ont forgé leur écriture non dans les flammes de l'Enfer, mais bel et bien dans les pages de Turkey Comix : Danny Maltais, artiste québécois, dont les pages durent être scellées à la sortie du numéro 17 de ladite revue, et surtout Sarah Fisthole, prolifique auteure dont la noirceur s'étale au travers des meilleures publications undergound des pays francophones depuis quelques années. Pour compléter ce trio infernal, nous sommes allés chercher à New York Le Maître absolu : Mike Diana, premier artiste incarcéré pour obscénité aux États-Unis.

empty