Littérature générale

  • Lorsqu'une femme claque la porte et s'en va, elle emporte le monde avec elle. Adem Naït-Gacem l'apprend à ses dépens. Ne supportant pas le vide laissé par le départ de son épouse, l'instituteur abandonne ses élèves et, tel un Don Quichotte des temps modernes, quitte tout pour partir sur les chemins. Livré aux vents contraires de l'errance, désormais vagabond, il rallie le camp des marginaux, des naufragés de la vie. Des rencontres providentielles jalonnent sa route: nain en quête d'affection, musicien aveugle au chant prophétique, vieux briscards, galériens convalescents et simples d'esprit le renvoient constamment aux rédemptions auxquelles il refuse de croire. Jusqu'au jour où il est rattrapé par ses vieux démons...

  • Nos résiliences Nouv.

    « Notre vie avait-elle irrémédiablement basculé ? Ne serait-elle plus jamais comme avant ? Étrange, cette notion d'avant et d'après. Je sentais que nous venions de perdre quelque chose d'essentiel. Aucune projection dans l'avenir. Aucun espoir. Rien. Le vide. Une ombre planait désormais sur notre vie. Et j'avais peur. Mais cette peur, je devais la canaliser, l'étouffer, l'éloigner, je ne pouvais me permettre de me laisser engloutir. » Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

  • Ils sont hors-la-loi.
    Mais ils oeuvrent pour le bien.
    Ils sont amis et partagent leurs secrets.
    Pourtant ils ne se sont jamais rencontrés.
    Jusqu'au jour où...
    Une course folle et terrifiante dans les rues d'Oslo, Madrid, Paris, Istanbul, Londres, Kiev... Et un pari dangereux : s'attaquer à la vilenie du monde.

  • Gran Balan

    Christiane Taubira

    Parce qu'il a, une fois de trop, rendu service, Kerma doit faire face à l'institution judiciaire... Mais que peut comprendre l'administration à la jeunesse de Guyane - à ses aspirations, ses racines, son avenir bouché par la crainte du chômage, obéré par un passé colonial toujours bien vivace ? Que comprend-elle de ce pays troublant et troublé, à la croisée des cultures et des intérêts voraces, à ses dimanches de carnaval, à sa nature éblouissante, à sa poésie des quat' jeudis...? Ici, en Guyane, le regard des juges est sans doute la pire des sanctions...

  • Les Déracinés

    Catherine Bardon

    Almah et Wilhelm se rencontrent dans la Vienne brillante des années 1930. Après l'Anschluss, le climat de plus en plus hostile aux juifs les pousse à quitter leur ville natale avant qu'il ne soit trop tard. Perdus sur les routes de l'exil, ils tirent leur force de l'amour qu'ils se portent : puissant, invincible, ou presque. Ils n'ont d'autre choix que de partir en République dominicaine, où le dictateur promet 100 000 visas aux juifs d'Europe. Là, tout est à construire et les colons retroussent leurs manches. Pour bâtir, en plein coeur de la jungle hostile, plus qu'une colonie : une famille, un avenir. Quelque chose qui ressemble à la vie, peut-être au bonheur...

  • Chaque jour, Ruth se félicite d'avoir écouté sa petite voix intérieure : c'est bien en République dominicaine qu'il lui fallait poser ses valises. Chez elle. Il suffit de regarder sa fille Gaya pour en être sûre. À la voir faire ses premiers pas et grandir aux côtés de ses cousines, elle se sent sereine, apaisée. En retrouvant la terre de son enfance, elle retrouve aussi Almah, sa mère. Petit à petit, la vie reprend son cours et Ruth - tout comme Arturo et Nathan - sème les graines de sa nouvelle vie, loin des bouleversements de son époque : Guerre des Six-Jours, assassinat de Martin Luther King, chute de Salvador Allende... Jusqu'au jour où Lizzie, son amie d'enfance, revient à Sosúa dans des conditions douloureuses...

  • On est à la fin des années 80, la période bénie des winners. Le capitalisme et ses champions, les Golden Boys de la finance, ont gagné : le bloc de l'Est explose, les flux d'argent sont mondialisés. Tout devient marchandise, les corps, les femmes, les privilèges, le bonheur même. Un monde nouveau s'invente, on parle d'algorithmes et d'OGM.
    À Genève, Svetlana, une jeune financière prometteuse, rencontre Aldo, un prof de tennis vaguement gigolo. Ils s'aiment mais veulent plus. Plus d'argent, plus de pouvoir, plus de reconnaissance. Leur chance, ce pourrait être ces fortunes en transit. Il suffit d'être assez malin pour se servir. Mais en amour comme en matière d'argent, il y a toujours plus avide et plus féroce que soi.
    Prix Relay - 2020.

  • Une évidence

    Agnès Martin-Lugand

    Reine mène une vie heureuse qu'elle partage entre son fils de dix-sept ans et un métier passionnant.
    Une vie parfaite si elle n'était construite sur un mensonge qui, révélé, pourrait bien faire voler son bonheur en éclats...
    Faut-il se délivrer du passé pour écrire l'avenir ?

  • Les graciées

    Kiran Millwood Hargrave

    Norvège, 1617. Il a suffi d'une nuit, une nuit de tempête et d'horreur.
    Depuis que la mer a rendu, cadavre après cadavre, tous les hommes de Vardø, les femmes du village ont pris les choses en main. La pêche. Les travaux domestiques. Mais il était dit, même aux confins du cercle polaire, qu'on ne laisserait jamais les femmes en paix. En vertu du Décret sur la sorcellerie, fraîchement entré en vigueur, il est venu du continent un pasteur étranger : Absalom Cornet, inquisiteur fanatique et chasseur de sorcières. Pour Maren, Kirsten, Ursa et les autres, toutes prisonnières chacune à sa manière, le bûcher est déjà dressé...

  • Une résidence pour artistes flambant neuve. Un appartement ultramoderne, au 8e étage, avec vue sur tout Paris. Un rêve pour une romancière en quête de tranquillité. Rêve, ou cauchemar ? Depuis qu'elle a emménagé, Clarissa Katsef éprouve un malaise diffus, le sentiment d'être observée. Et le doute s'immisce. Qui se cache derrière CASA? Clarissa a-t-elle raison de se méfier ou cède-t-elle à la paranoïa, victime d'une imagination trop fertile?

  • Amma, Dominique, Yazz, Shirley, Carole, Bummi, LaTisha, Morgan, Hattie, Penelope, Winsome, Grace.
    La plus jeune a dix-neuf ans, la plus âgée, quatre-vingt-treize. Elles sont douze femmes puissantes, apôtres du féminisme et de la liberté, chacune à sa manière, d'un bout de siècle à l'autre. Leurs vies s'épaulent, s'opposent et font la ronde. Chacune est en quête, de place, de classe, d'un avenir, d'une identité, du bonheur. Elles sont un choeur, un tableau vibrant et foisonnant, une ode à la différence et à la soif « d'être ensemble ».

  • Montréal, San Diego, Barcelone, Jakarta... Le quarté dans l'ordre.
    Sur le chemin de Roissy, Nathy s'interroge. Quelles sont les probabilités pour qu'on lui attribue, précisément, ces quatre destinations - les mêmes qu'il y a vingt ans ? Car l'hôtesse de l'air n'a jamais oublié cette parenthèse enchantée - quelques accords de guitare, un regard intense sous une casquette écossaise... Un rêve trop grand, trop fort - vingt ans déjà ! Quel dieu farceur s'ingénie donc ainsi à multiplier les coïncidences ? Quel dieu cruel, à vouloir tout détruire ? Est-il enfin l'heure d'affronter son passé ?

  • Bénie soit Sixtine

    Maylis Adhémar

    Pour Sixtine, l'avenir était tout tracé. Enfance très pieuse dans une famille catholique traditionnelle, études d'histoire de l'art, un beau mariage : elle sera bientôt Mme Sue de La Garde, appelée à enfanter de nombreux héritiers... Dès la nuit de noces, Sixtine déchante.Mais elle est enceinte, et c'est tout ce qui compte.
    Cependant, l'intégrisme de son époux polytechnicien, de sa belle-famille, pèse de tout son poids sur la jeune femme. Souffrir. Enfanter dans la douleur. Et se taire... Jusqu'à la tragédie. Comment s'émanciper de ce carcan mortifère? Sinon par un long et lumineux chemin de croix ?

  • Maximilien Vogue, homme d'affaires puissant et charismatique, ne manque pas d'assurance.
    Il est même l'archétype du lion rugissant au caractère bien trempé, prompt à vouloir tout diriger et contrôler. C'est typiquement pour ce profil d'hommes et de femmes que Romane Gardener, piquante trentenaire, a créé son programme de relooking intégral de mentalité. Réveiller la sensibilité, l'écoute et la bienveillance chez ses clients, amener un peu de douceur et d'humanité dans ce monde de brutes, voilà ce qui l'anime ! Lui, si fier, elle, si passionnée... La rencontre entre Maximilien et Romane ne va pas être de tout repos. Une chose est sûre : elle va avoir du fil à retordre... pour son plus grand bonheur !

  • En 1943, la famille Carver décide de déménager dans un petit village au bord de l'Atlantique, afin d'échapper aux tumultes de la guerre. Une fois sur place, Max, 13 ans, et ses deux soeurs se lient d'amitié avec Roland, un orphelin du village. Mais bien vite, Max découvre des choses étranges : un champ plongé dans la brume d'où émergent des statues disposées en forme d'étoiles à six branches ; l'épave d'un navire portant le même symbole ; des portes qui s'ouvrent et se ferment toutes seules ; des voix qui surgissent d'un placard... Lorsque la petite Irina, mystérieusement enfermée dans sa chambre, parvient à s'évader, elle trébuche dans l'escalier et tombe dans le coma. C'est alors que Max, Alicia et Roland commencent à comprendre la véritable histoire des lieux, celle de la maison et du phare, dont le propriétaire est un certain Cain, surnommé le Prince du brouillard... Celui-ci serait revenu à la recherche d'un fils qui lui avait été promis en échange de l'amour éternel d'une jeune fille... Et ce fils n'est autre que Roland...

  • Mille femmes blanches : la vengeance des mères : les amazones Nouv.

    Jim Fergus mêle avec maestria la lutte des femmes et des Indiens face à l'oppression, depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à aujourd'hui, et dépeint des portraits de femmes aussi fortes qu'inoubliables.

  • Il y a quatre ans, l'écrivain Pierre-Marie Sotto est tombé amoureux de son admiratrice Adeline Parmelan. Puis il y a eu le « grand malheur ». Et un très long silence. Soudain, une envie irrépressible le prend de lui écrire à nouveau. Prétexte ou pas, il a absolument besoin de son petit carnet noir, sans doute oublié chez elle. Il y aurait dedans la phrase qui lui permettra d'écrire son prochain roman. Seulement voilà, le moment est mal choisi. Adeline va déménager au Canada. Avec le nouvel homme de sa vie. Et elle n'a aucune envie de lui répondre, et encore moins à propos de ce fichu calepin...

  • Il y a des vies comme des pièges. Des vies qui merdent.
    Un peu fragile, un peu bizarre, Antoine ne fait pas grand-chose de la sienne.
    Leila, jeune maman, vit sous la coupe d'un compagnon violent.
    Un instant échappé, ces deux-là se sont rencontrés au Pôle emploi - passage obligé de leur banlieue grisâtre. Est-ce de l'amour, qui naît entre les deux jeunes gens? Fuyant la brutalité de leur quotidien, les voilà sur les routes, direction le Sud, les calanques - ces roches rouges qui sont l'enfance d'Antoine, la possibilité d'un refuge, d'un bonheur possible, caché... Jusqu'à quand ? Peut-on si facilement échapper au passé ?

  • Lorsque la bibliothèque de quartier où elle travaille ferme ses portes, la timide Nina se retrouve sur le carreau. «Â Austérité budgétaire », ont-ils tranché là-haut : on regroupe tout en centre-ville, avec zone multimédia et «Â pôle d'activités ».
    Tout l'inverse de sa vocation, en somme, qui est d'aimer les livres et de les conseiller. Alors pour la première fois en 29 années d'existence, Nina prend une décision : tout plaquer. Acheter un gros van et, munie d'un stock de vieux bouquins, conduire sa propre librairie itinérante. Direction les Highlands où l'attendent, peut-être, les jours heureux...

  • Tamara par Tatiana Nouv.

    Tamara par Tatiana

    Tatiana de Rosnay

    « L'art de Tamara de Lempicka me fascine depuis l'adolescence. Je ne savais rien du tumulte de sa vie ni de l'ampleur de son ambition. Qui était-elle ? Où vivait-elle ? Comment est-elle devenue cette artiste extraordinaire ?
    Ce livre est mon voyage dans son monde intime, où j'ai exploré ses secrets et ses desseins, au rythme du palpitant Paris des années vingt. Avec mes mots, j'ai raconté son histoire, tandis que ma fille Charlotte l'évoque à travers sa photographie et revisite la flamboyante légende de la reine suprême de l'Art déco.
    Un projet mère-fille, inspiré par une femme hors du commun. » Tatiana de Rosnay.

  • Mars 1967. Marie-Pierre Ladouceur vit à Diego Garcia, aux Chagos, un archipel rattaché à l'île Maurice. Elle qui va pieds nus, libre et sans entrave, fait la connaissance de Gabriel, un Mauricien venu seconder l'administrateur colonial. Un homme de la ville. Une élégance folle.
    Quelques mois plus tard, Maurice accède à l'indépendance après cent cinquante-huit ans de domination britannique. Peu à peu, le quotidien bascule et la nuit s'avance, jusqu'à ce jour où des soldats convoquent les Chagossiens sur la plage. Ils ont une heure pour abandonner leur terre, leurs bêtes, leurs maisons, leurs attaches. Et pour quelle raison ? Pour aller où ?
    Après le déchirement viendra la colère, et avec elle la révolte.
    Bientôt, ce sera l'heure de la justice...

  • Mamma maria

    Serena Giuliano

    Sous le coup d'une déception amoureuse, Sofia a quitté Paris pour son petit village natal de la côte amalfitaine. Là, la jeune traductrice respire enfin. Attablée à sa place habituelle, sur la terrasse du Mamma Maria, le bonheur est simple comme un espresso au soleil ou une chanson d'Adriano Celentano... Ce caffè, c'est le coeur du village, le rendez-vous des jeunes, des vieux, dans le généreux giron de la patronne, Maria, leur mère à tous. Or ce matin-là, pour la première fois depuis des lustres, il s'est glissé comme une fausse note dans la partition. Le vieux Franco ne s'est pas présenté pour son éternelle partie de scopa... La fin de la dolce vita ?

  • Caroline Serval est la seule médecin généraliste de la région. Elle exerce son métier avec passion et dévouement, quitte à mettre de côté sa vie privée. Sa seule perspective est de recruter un confrère, une tâche difficile quand on habite un village de Provence loin de tout. Sa vie personnelle ne manque pas d'en pâtir. Après un divorce et une garde alternée pour sa fille unique, Caroline peine à conserver une relation stable. Entre vocation chevillée au corps, élans du coeur et non-dits familiaux pesants, elle devra recon-sidérer son existence pour avancer...

  • Le côté de Guermantes

    Marcel Proust

    LES GRANDS TEXTES DU XXe SIECLE ;

    Le Narrateur est entré dans le monde magique des Guermantes, dont le nom, enfant, le faisait rêver lors de promenades à Combray. Voisin de leur hôtel particulier parisien, il cultive son amour pour la duchesse « aux yeux ensoleillés d'un sourire bleu » et son amitié pour son neveu Robert de Saint Loup, alors cantonné dans sa garnison de Doncières. Ce séjour au milieu de ces jeunes officiers compte parmi les épisodes les plus gais et les plus heureux de la Recherche. Dans les salons de madame de Villeparisis, Guermantes elle aussi, il retrouve les foucades énigmatiques du baron de Charlus, figure majeure de cette « race altière ».
    C'est l'époque où Marcel va connaître la plus grande douleur de sa vie : la maladie et la mort de sa grand-mère, jusqu'au dernier frisson, au dernier murmure de son agonie, sans doute les plus belles pages, merveilleuses et cruelles, de l'oeuvre.


    Cet ouvrage rassemble :
    Le Côté de Guermantes I, Le Côté de Guermantes II ;

empty