Religion généralités

  • Franciscains, dominicains, jésuites : comment ces trois ordres ont permis à l'Église catholique d'asseoir son pouvoir sur le monde.
    Franciscains, dominicains, jésuites, leurs noms nous sont familiers, mais savons-nous encore ce qu'ils incarnent ? Ce qui les distingue ? Comment ces religieux chrétiens agissent-ils aujourd'hui ?

    François d'Assise, Dominique de Guzman et Ignace de Loyola sont des figures universelles, ayant vécu des destins de romans d'aventure. Les intuitions géniales de ces grands spirituels restent d'actualité. Car sans être épargnés par les crises religieuses, les ordres qu'ils ont fondés il y a des siècles continuent d'imprégner notre temps.

    Jérôme Cordelier nous plonge d'une plume alerte dans la destinée de ces trois hommes d'exception sanctifiés par l'Église catholique. En interrogeant des hommes d'Église, mais aussi des historiens, des philosophes et des théologiens, il met au jour les engagements contemporains de leurs successeurs qui continuent d'irriguer nos sociétés. Plus que la charité, ces religieux contribuent à changer le monde. Parce qu'ils croient en Dieu, mais aussi, surtout, parce qu'ils croient en l'homme.

  • Les polémiques sur la laïcité se sont focalisées sur la question de l'islam : celui-ci est-il ou non compatible avec la laïcité française ? Représente-t-il pour nos valeurs et nos institutions une menace comparable, voire supérieure à celle que représentait le catholicisme au début du XXème siècle ? Refusant d'entrer dans des considérations théologiques, Olivier Roy se situe sur le terrain politique, pour relever quelques évidences, nourries de sa connaissance approfondie des mouvements musulmans. D'une part, l'islam contemporain est profondément sécularisé, y compris dans ses formes les plus radicales. Il ne représente donc pas une exception, mais au contraire ne pose pas davantage de problème que les autres religions : en revanche, les formes diverses de retour du religieux traduisent un besoin d'affirmation identitaire, qui est à la fois une manière de s'inscrire dans un monde sécularisé tout en protestant contre cette sécularisation. D'autre part, la question est révélatrice d'une difficulté propre à la société française, où certains voudraient faire de la laïcité une sorte de religion civile exigeant l'adhésion des citoyens à un corpus de valeurs communes. Or cette orientation va à rebours de la stricte séparation du religieux et du politique que la laïcité définit, et ne répond pas aux difficultés politiques et sociales qui sont celles de la société française. Ecrit d'une plume alerte et documentée, cet ouvrage contribue à clarifier un débat confus et permet d'envisager ces débats de manière pacifiée, en démythifiant les craintes de la société française.

  • Ce livre sans équivalent est le fruit d'une ambition intellectuelle digne des pères fondateurs de la sociologie, Durkheim, Mauss, Simmel. L'auteur y propose de mettre en rapport l'évolution des religions et les principaux tournants de l'histoire : le chamanisme des chasseurs-cueilleurs, le polythéisme de l'Antiquité et les religions universalistes des grands empires. Ouvrant sur notre modernité, cette immense synthèse nous plonge au coeur de l'histoire et des préoccupations religieuses de l'humanité.

    Yves Lambert (1946-2006) a fait une entrée remarquée dans le champ de la sociologie avec la publication en 1985 de Dieu change en Bretagne. Directeur de recherches dans le groupe Société, Religions, Laïcités (CNRS-EPHE), il conçoit dès le début des années 1990 le projet de cet ouvrage de grande ampleur, auquel il consacre plus de quinze années de travail.

  • Les frères musulmans

    Xavier Ternisien

    • Pluriel
    • 7 Septembre 2011

    Une histoire des Frères musulmans, de leurs évolutions et ramifications, et de leur rôle actuelLes Frères Musulmans ont été fondés par Hassan Al-Banna en 1928 en Egypte.
    Dans ce livre, le premier en français sur ce sujet, Xavier Ternisien analyse les origines de cette organisation islamiste, en détaille l'idéologie et les modes de fonctionnement. Il raconte surtout comment les Frères ont essaimé à l'étranger et mis sur pied une véritable internationale islamiste qui a connu son apogée dans les années 80.Pourchassés par Sadate puis par Moubarak qui tente toutefois de les récupérer, les Frères musulmans sont aujourd'hui passablement désorganisés.
    Tandis que certains ont été à l'origine de la mouvance islamiste radicale qui a débouché sur Al Quaïda, d'autres s'interrogent sur le modèle « islamo-conservateur » turc. Ils ont joué un rôle très marginal dans la Révolution égyptienne de janvier-février 2011. Peuvent-ils, fort de leur réseau social dense, s'affirmer comme une force politique majeure dans le processus électoral en cours ?Paru en première édition chez Fayard en 2005.
    Edition revue et augmentée.

  • Du plus loin que l'on remonte dans l'histoire de l'humanité, le fait religieux est toujours présent. Multiple, diversifié, simple ou complexe, il a façonné les civilisations depuis l'an 2000 av. J.-C. jusqu'à nos jours, parce que l'homme ne pouvait rester seul devant les questions du sens de la vie, de l'espoir après la mort, de l'injustice et de la souffrance. Aujourd'hui, quel est le poids et la responsabilité des courants spirituels dans la vie des hommes ? Quels enjeux pour la religion ?

    Michel Malherbe nous emmène en voyage dans plus de 120 pays et presque autant de religions et établit une véritable encyclopédie qui dit l'essentiel sur le sens, l'origine, le message, l'explication et l'évolution des religions :
    /> Un regard nouveau et respectueux pour une meilleure compréhension des religions, mais aussi des peuples.

    T 1 : L'homme, le monde et Dieu - Les religions et leurs adeptes (grandes religions, religions de transition, religions et philosophie, sectes...) T 2 : Rapports entre la religion, la vie de l'homme et son avenir (vie sociale, politique, culturelle, spirituelle...) - Les religions pratiquées dans les différents pays du monde.

  • Du plus loin que l'on remonte dans l'histoire de l'humanité, le fait religieux est toujours présent. Multiple, diversifié, simple ou complexe, il a façonné les civilisations depuis l'an 2000 av. J.-C. jusqu'à nos jours, parce que l'homme ne pouvait rester seul devant les questions du sens de la vie, de l'espoir après la mort, de l'injustice et de la souffrance. Aujourd'hui, quel est le poids et la responsabilité des courants spirituels dans la vie des hommes ? Quels enjeux pour la religion ?

    Michel Malherbe nous emmène en voyage dans plus de 120 pays et presque autant de religions et établit une véritable encyclopédie qui dit l'essentiel sur le sens, l'origine, le message, l'explication et l'évolution des religions : un regard nouveau et respectueux pour une meilleure compréhension des religions, mais aussi des peuples.

    T 1 : L'homme, le monde et Dieu - Les religions et leurs adeptes (grandes religions, religions de transition, religions et philosophie, sectes...) T 2 : Rapports entre la religion, la vie de l'homme et son avenir (vie sociale, politique, culturelle, spirituelle...) - Les religions pratiquées dans les différents pays du monde.

  • Signé en 1598 par Henri IV, l'édit de Nantes est paradoxalement plus connu pour sa révocation, un siècle plus tard. Exalté depuis comme un chef-d'oeuvre de tolérance, par opposition à l'intolérance de Louis XIV et de ses dragons, il a acquis une valeur symbolique qui excède largement sa portée réelle. Pierre Joxe lui restitue son véritable sens : compromis nécessaire à l'ordre public, il fut surtout utile à l'enracinement de la monarchie absolue.
    Mais retracer cette histoire fournit aussi à l'auteur l'occasion d'une réflexion plus large sur l'organisation du pluralisme religieux dans la société française.
    Dans un dernier chapitre inédit, il revient longuement sur les problèmes de l'organisation du culte musulman, depuis le Corif (Conseil de réflexion sur l'islam en France) dont il prit l'initiative, jusqu'à l'instauration du Conseil français du culte musulman, parachevée par Nicolas Sarkozy. A la lumière de ces débats, l'édit de Nantes prend alors un relief particulier, en devenant le symbole du respect du pluralisme religieux inhérent à l'idée de laïcité.

  • L'homme selon le coran

    Arnaldez-R

    La doctrine de l'Islam ne se résume pas à ses aspects les plus visibles : pèlerinage, prière, interdits alimentaires ou encore port du voile.
    C'est en même temps un système de représentation global et une philosophie.
    Dans ce livre, Roger Arnaldez définit la place de l'homme dans le Coran, expose la pluralité des écoles théologiques et les principales controverses qui les ont animées. Il revient sur l'ensemble des notions fondamentales de l'Islam en interrogeant les travaux des penseurs musulmans. Il élabore une synthèse claire et une vision tempérée de l'Islam, attentive à la compréhension proposée par les savants musulmans, y compris les réformateurs.
    L'auteur nous permet ainsi de comprendre les grands enjeux auxquels l'Islam est aujourd'hui confronté ainsi que ses multiples facettes.

  • Chrétien convaincu, Jean Delumeau livre ici ce qu'il tient pour l'essentiel de la foi chrétienne, avec la liberté d'un laïc nourri d'histoire, conscient que le christianisme a pu connaître des incarnations successives fort diverses. Aussi défend-il l'idée d'une Eglise catholique qui saurait se faire comprendre de son temps, se rapprocher des autres confessions chrétiennes et dialoguer avec les grandes religions du Livre, s'ouvrir aux inquiétudes mais aussi aux accomplissements des hommes et des femmes d'aujourd'hui.
    Il revient sur les traces de son célèbre essai, Le christianisme va-t-il mourir ? (republié ici à la suite de Guetter l'aurore). Sa conviction est toujours la même : le christianisme de demain devra retrouver la signification vive du message évangélique et accepter le chemin de la sécularisation. Toutefois, alors que l'essai de 1977 pronostiquait un christianisme épuré et minoritaire, quelque peu élitiste - ce qui avait suscité une vive réaction dans les milieux conservateurs du catholicisme - Guetter l'aurore propose une vision plus pacifiée du devenir de l'Eglise catholique et s'attache davantage à répondre à plusieurs critiques dont le christianisme est actuellement l'objet.

  • Les Anciens allaient et venaient du mythe à la philosophie, de la légende à l'histoire. Mais avec l'avènement du monothéisme, ce va-et-vient souple s'est durci en deux pôles contraires prétendant chacun à la vérité : la religion et la science. C'est l'intelligibilité même de la pensée antique, mais aussi de la nature humaine, qui nous a ainsi peu à peu échappé. Ce livre réévalue la pensée mythique, à laquelle il constitue une excellente introduction. Lucien Jerphagnon nous invite, avec l'humour et l'érudition qui ont fait le succès de son Histoire de la Rome antique, à entendre autrement ces légendes qui, au détour d'une histoire de déluge ou de métamorphoses, nous plongent au coeur de l'Homme.

  • Dans cet ouvrage, Jean Soler se penche sur la signification des interdits alimentaires et des rites sacrificiels dans la Bible. Il met en évidence l'usage symbolique de la nourriture dans les comportements rituels des Hébreux : interdiction de consommer certaines viandes décrétées impures, jeûnes pouvant aller jusqu'à l'interdiction totale de boire, sacrifices d'animaux : quel sens revêt donc un tel sacrifice pour un Dieu qu'on appelle précisément le « Dieu vivant » ? Le sacrifice du Christ se situe-t-il en continuité ou en rupture avec cette tradition ? Avec ce volume, paru précédemment sous le titre Vie et mort dans la Bible, s'achève la trilogie que Jean Soler a consacrée à une lecture historique serrée des textes bibliques, pour comprendre comment s'est inventé le monothéisme. Il propose ici le volet anthropologique d'une enquête dont L'Invention du monothéisme présentait la dimension métaphysique et La Loi de Moïse celle de la morale.

empty