Odile Jacob

  • Ne plus se soucier de l'effet que l'on fait sur les autres. Agir sans craindre ni l'échec ni le jugement. Ne plus trembler à l'idée du rejet. Et trouver tranquillement sa place au milieu des autres. Ce livre va vous aider à avancer sur le chemin de l'estime de soi. A la construire, la réparer, la protéger. Il va vous aider à vous accepter et à vous aimer, même imparfait. Non pour vous résigner, mais pour mieux évoluer. Pour être enfin vous-même, imparfait, mais libre et heureux...

  • La différence des sexes structure la pensée humaine puisqu'elle en commande les deux concepts primordiaux : l'identique et le différent. La manière dont chaque culture construit cette différence met en branle toute sa conception du monde, sa sociologie et sa biologie, comme sa cosmologie. Changer le rapport du masculin et du féminin, c'est bouleverser nos ressorts intellectuels les plus profonds, élaborés au fil des millénaires. En démontant les mécanismes de la différence, ce livre offre des solutions pour parvenir à l'égalité.

  • Quels sont les points communs entre Einstein, Andy Warhol, Vincent Van Gogh et Mark Zuckerberg ? Ces êtres exceptionnels, doués d'une intelligence atypique, ont une façon bien à eux d'envisager le monde. Cependant, ils manquent d'intelligence relationnelle et de sens d'autrui. Leur cerveau ne fonctionne pas tout à fait comme celui des autres. C'est de cette spécificité qu'il est question dans ce livre. Nombreuses sont les personnes dont les talents secrets peuvent passer inaperçus. Il n'est pas rare qu'elles souffrent à l'école, en entreprise, dans leur famille, de l'incompréhension de leurs forces et de leurs fragilités. Comment les aider à s'épanouir, à développer leur intelligence sociale pour qu'elles puissent exprimer toutes leurs potentialités, être reconnues, et ainsi améliorer leur estime de soi ? À partir d'exemples et de conseils issus de leur pratique, le docteur David Gourion et Séverine Leduc nous conduisent à la découverte des intelligences multiples et atypiques.

  • Comment faire pour que votre enfant soit optimiste et le reste?? Comment nourrir son optimisme alors que sa vie à l'école et ses liens sociaux sont perturbés, alors qu'à l'adolescence ses pensées deviennent plutôt pessimistes??

    Alain Braconnier nous livre ici le fruit de trente ans d'expérience et de consultations avec les enfants et les adolescents. Il identifie clairement les liens qui existent entre optimisme, espoir et réussite scolaire. Il montre pourquoi il est si essentiel d'aider son enfant à croire en lui, à tout âge. Et il revient aux parents comme aux enseignants d'insuffler cet optimisme si nécessaire qui représente la première marche de l'éducation. L'optimisme permet de rendre l'enfant, puis l'adolescent, plus motivé, plus confiant en lui et plus heureux. C'est tout son avenir qui en dépend.

    Ce livre est une véritable méthode pour développer et enrichir l'optimisme, cette force intérieure, facteur d'équilibre et de réussite.

  • Croire en soi, s'aimer soi-même, avoir confiance en soi, autant de facettes d'une des dimensions fondamentales de notre personnalité : l'estime de soi.
    Avoir des difficultés à communiquer, se sentir mal dans sa peau : bien des tracas quotidiens s'expliquent par une mauvaise estime de soi. pour autant, rien n'est irrémédiable. comment se construit l'estime de soi et comment se développe-t-elle ? quels sont les grands problèmes ? comment évaluer son estime de soi ? et, surtout, que faire ? ce livre vous permet d'établir votre bilan personnel et vous propose des solutions concrètes pour vivre en meilleure harmonie avec vous-même.
    Et avec les autres. avant imparfaits, libres et heureux, un grand succès qui est désormais un classique !.

  • ?Ce livre qui fait suite à Masculin/féminin I, La pensée de la différence, pose deux questions : pourquoi la hiérarchie s'est-elle greffée sur la simple différence des sexes ? Est-il envisageable de la dissoudre ? À cette double question, Françoise Héritier répond en termes anthropologiques aussi bien que politiques. Comment les hommes se sont-ils assuré le contrôle de la fécondité des femmes, ce pouvoir exorbitant d'enfanter du différent, des fils, aussi bien que de l'identique, des filles ? Comment les hommes ont-ils exploité le corps des femmes dans la prostitution et l'entretien domestique ? Comment, en retour, les femmes n'ont-elles pu commencer à se libérer que du jour où, et seulement là, les moyens de contraception leur ont permis de reprendre le contrôle de leur fécondité ? Françoise Héritier examine la possibilité de changements, certains illusoires, d'autres bien réels, et cerne les obstacles qui leur font toujours implicitement barrage. Et pourtant, ces changements ne sont-ils pas la promesse d'une société où la différence et l'asymétrie seraient le fondement, non d'une hiérarchie, mais d'une véritable harmonie ? Françoise Héritier est professeur honoraire au Collège de France. Elle a publié Les Deux Soeurs et leur Mère et Masculin/féminin?I, aux Éditions Odile Jacob.

  • Maria Callas, « la divine », fut une petite fille dépérissant de carences affectives dans un dépôt d'enfants immigrés de New York. Barbara, meurtrie par un viol paternel et persécutée pendant la guerre, a su chanter sa vie. Georges Brassens, mauvais garçon, dut à son professeur de troisième la découverte de la poésie qui donna une autre issue à sa révolte. Ces cas de résilience sont célèbres. Mais Boris Cyrulnik décrit ici ce que pourrait être chacun d'entre nous. Il nous montre comment ce processus se met en place dès la petite enfance, avec le tricotage des liens affectifs puis l'expression des émotions.


  • Dans ce livre, Boris Cyrulnik introduit et développe le concept de résilience, cette capacité qu'ont les êtres humains de se remettre des traumatismes psychiques les plus graves - agression, viol, torture, guerre, déportation - ou de se sortir des situations les plus désespérées, comme ces enfants qui hantent l'Amérique latine ou vivent dans des décharges d'ordures en Asie et qui finissent miraculeusement par savoir lire et écrire. Sur la base d'études de cas, Boris Cyrulnik montre comment les enfants, puis les adultes, se construisent dans l'adversité grâce à l'élaboration d'un récit intérieur. Ce livre nous conduit imperceptiblement à voir autrement les autres. Peut-être nous apprendra-t-il à les entendre malgré le vacarme du discours social convenu.

  • - « Lors de ma première naissance, je n'étais pas là. Mon corps est venu au monde le 26 juillet 1937, à Bordeaux. On me l'a dit. Je suis bien obligé d'y croire, puisque je n'en ai aucun souvenir.
    - Ma seconde naissance, elle, est en pleine mémoire. Une nuit, j'ai été arrêté par des hommes armés qui entouraient mon lit. Ils venaient me chercher pour me mettre à mort. Mon histoire est née, cette nuit-là », B. C.
    - C'est cette histoire bouleversante que nous raconte Boris Cyrulnik, pour la première fois en détail, dans ce livre où l'émotion du survivant se conjugue au talent de l'écrivain ; où le récit tragique se mêle à la construction de la mémoire ; où l'évocation intime d'une enfance fracassée par la guerre exalte la volonté de surmonter le malheur et de répondre à l'appel de la vie.

  • Derrière le discours savamment rodé d'une émergence africaine, les faits restent têtus. L'Afrique subsaharienne est la seule région du monde où la population extrêmement pauvre (sous le seuil de 1,25 dollar par jour) a doublé en cinquante ans. Si croissance il y a en Afrique, elle est loin de profiter à l'ensemble des Africains.

    Ce livre défend la thèse de l'instrumentalisation de l'Afrique comme laboratoire du néolibéralisme avec la complicité de ses propres élites. Il tire la sonnette d'alarme sur la réalité d'un continent à la dérive, subissant des prédations minières et foncières, des sorties massives de capitaux, ou encore la concurrence des surplus agricoles européens.

    Or des solutions existent : elles reposent sur les ressources et les savoir-faire africains. Leur mise en oeuvre suppose le retour à la souveraineté, notamment monétaire, et la prise en compte de la société civile.

    Il y a urgence, car la croissance démographique fait du continent africain une terre de prospérité future ou... une véritable bombe à retardement.

  • De nouvelles sciences du comportement humain ne cessent de prendre de l'ampleur et de susciter l'engouement depuis le début des années 1990 : il s'agit des neurosciences cognitives. Leur ambition est de faire de l'exploration du cerveau le moyen de traiter les pathologies mentales (comme la dépression ou la schizophrénie) mais aussi de nombreux problèmes sociaux et éducatifs, comme l'apprentissage ou la maîtrise de ses émotions. Ces sciences sont-elles devenues le baromètre de nos conduites et de nos vies, prenant la place autrefois occupée par la psychanalyse ? L'homme « neuronal » est-il en passe de remplacer l'homme « social » ? Alain Ehrenberg montre que l'autorité morale acquise par les neurosciences cognitives tient autant à leurs résultats scientifiques ou médicaux qu'à leur inscription dans un idéal social majeur : celui d'un individu capable de convertir ses handicaps en atouts en exploitant son « potentiel caché ». Elles sont la chambre d'écho de nos idéaux d'autonomie.

  • Le bonheur n'est pas un luxe, mais une nécessité.
    « La psychologie positive a changé pour moi beaucoup de choses. J'ai compris que mon travail ne consiste pas seulement à réparer ce qui est abîmer dans l'esprit et l'âme de mes patients, mais aussi à les aider à se rendre plus heureux et à mieux savourer l'existence.
    La psychologie positive ne se réume pas à de vagues conseils : ce n'est pas un paravent nous incitant à tourner l'attention vers les aspects heureux et joyeux de l'existence, comme s'il suffisait d'espérer qu'elle soit douce ou de nous efforcer de la voir ainsi à tout prix.
    C'est plus ambitieux que cela.
    A partir de l'étude de ce qui marche bien dans l'esprit, des capacités mentales et émotionnelles qui nous aident à savourer la vie, à résoudre les problèmes, à surmonter l'adversité, il s'agit de travailler à cultiver en nous optimisme, confiance, gratitude, etc. Vivre est une chance. Que nous gâchons bien souvent.  Je suis convaincu que le bonheur peut s'apprendre. Pour une raison simple : je l'ai appris moi-même. » C.André.

    Christophe André est médecin psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne, à Paris. Tous ses livres rencontrent un très grand succès, notamment Sérénité, États d'âme, Imparfait, libres et heureux, Vivre heureux ou encore L'Estime de soi.
     

  • Voici la grande enquête d'Élisa Brune sur la sexualité féminine. Dans ce livre en forme de reportage, on entendra des voix très variées?: des savants de tous poils, des thérapeutes, des éducateurs et une galerie de personnages qui racontent leur expérience personnelle (des sex-toys à la domination-soumission, en passant par le tantrisme, les gigolos, l'échangisme ou les amours plurielles). En quoi ces différentes approches contribuent-elles à l'épanouissement sexuel des femmes?? Ce livre qui multiplie les points de vue vous invite à découvrir qu'une révolution sexuelle est en marche.

    Pour celles et ceux qui le veulent, le plaisir sexuel est une composante majeure de l'équilibre personnel. Cet art est accessible à chacune et à chacun.

  • Voir le cerveau penser?! Montrer l'activité du cerveau s'appliquant à une fonction telle que parler, lire, compter ou simplement penser, voilà désormais ce que rendent possible les progrès récents de l'imagerie par résonance magnétique, l'IRM.
    Qu'il s'agisse de la perception musicale, des processus inconscients à l'origine de nos décisions, du développement du cerveau , de l'étude des interactions entre gènes et environnement, de l'étude des anomalies pouvant être à l'origine de certaines maladies psychiatriques, les nouvelles techniques de la «?neuro-imagerie?» ouvrent des champs d'étude infinis et posent à l'éthique des questions inédites. Au croisement de la physique, des neurosciences et de la médecine, l'un des pionniers de ce domaine en pleine expansion donne, dans ce livre sans égal, les clés nécessaires pour comprendre ce que ces techniques vont apporter à notre connaissance de nous-mêmes.
    La découverte d'un univers fascinant, le nôtre, notre cerveau.

  • Bonne humeur, paix intérieure, confiance, sérénité...
    Et aussi cafard, inquiétude, nostalgie, agacement, désespoir... Mélange subtil d'émotions et de pensées, nos états d'âme sont le coeur battant de notre lien au monde. Toujours présents, toujours influents, ils accompagnent chaque moment de notre vie. Ce livre va vous aider à les comprendre et à les moduler. Savoir descendre en soi, accueillir ses états d'âme et les faire évoluer peut tout changer dans votre vie.
    Et vous guider alors vers un petit peu plus de bonheur, de sagesse et de sérénité.

  • « Si vous voulez comprendre pourquoi je n'ai rien dit, il vous suffit de chercher ce qui m'a forcé à me taire. Je vais donc me taire pour me protéger. Le honteux aspire à parler, mais ne peut rien vous dire tant il craint votre regard. Alors, il raconte l'histoire d'un autre qui, comme lui, a connu un fracas incroyable. À la honte qui me fait me taire s'ajoute, si je parle, la culpabilité de vous entraîner dans mon malheur.
    Chacun de nous a connu la honte, que ce soit deux heures ou vingt ans. Or ce poison de l'existence ne crée pas un destin inexorable. » B. C.

    Un nouveau visage de la honte, inédit, émouvant et profond, nourri par les acquis les plus récents des neurosciences et de la psychologie.

    Un livre qui aide à dépasser la culpabilité et à retrouver force, fierté et liberté.

    Boris Cyrulnik est l'auteur de nombreux ouvrages qui ont tous été d'immenses succès, notamment Un merveilleux malheur, Les Vilains Petits Canards, Parler d'amour au bord du gouffre, Autobiographie d'un épouvantail.

  • Etre rationnel, ce n'est pas se couper de ses émotions.
    Le cerveau qui pense, qui calcule, qui décide n'est pas autre chose que celui qui rit, qui pleure, qui aime, qui éprouve du plaisir et du déplaisir. Le coeur a ses raisons que la raison... est loin d'ignorer. Contre le dualisme du corps et de l'âme, mais aussi contre ceux qui voudraient réduire le fonctionnement de l'esprit humain à de froids calculs dignes d'une machine, voilà ce que révèlent les acquis récents de la neurologie.
    Un ouvrage déjà classique, par l'un des plus grands spécialistes et théoriciens mondiaux du cerveau.

  • Élisabeth Badinter est agrégée de philosophie.
    Identifiés en 1956, les chromosomes sexuels, s'ils définissent le sexe génétique de l'homme, ne suffisent pas à caractériser le masculin.
    De XY au sentiment d'identité masculine qui marque l'aboutissement de l'évolution de l'homme, le chemin est long et semé d'embûches. La masculinité paraît aller de soi : lumineuse, naturelle et contraire à la féminité. Les dernières décennies ont fait voler en éclats ces évidences millénaires. Parce que les femmes ont entrepris de se redéfinir, elles ont contraint les hommes à en faire autant. La remise en question des certitudes les plus intimes est toujours longue et douloureuse, et ce travail de déconstruction n'intervient jamais par hasard. Il prend place lorsque le modèle dominant a montré ses limites. Tel est le cas du modèle masculin traditionnel, aujourd'hui déphasé par rapport à l'évolution des femmes.
    Et si la femme était vraiment l'égale de l'homme ?
    « Féministe de toujours, Élisabeth Badinter consacre cet essai aux hommes. Pas pour les accabler. Plutôt pour tenter de comprendre la crise d'identité qu'ils traversent dans nos temps de postféminisme. » Lire

  • « Ça fait soixante-quatre ans que je n'ai rien pu dire, c'est la première fois que je le fais.

    Je me rappelle, j'habitais ici. Et puis un jour, ou plutôt une nuit c'était tôt le matin quand j'ai été arrêté , la rue a été barrée de chaque côté par des soldats en armes. C'étaient des Allemands, mais j'ai été arrêté par la police française.
    Il y avait des camions en travers de la rue et puis, devant la porte, une traction avant avec des inspecteurs en civil, des inspecteurs français qui étaient là pour arrêter un enfant de six ans et demi ! » B. C.

    Boris Cyrulnik évoque, dans ce livre très personnel, son enfance, son arrestation, son évasion et surtout l'insoumission aux hommes et aux idées.

    Boris Cyrulnik est neuropsychiatre et directeur denseignement à luniversité de Toulon. Il est l'auteur dimmenses succès, notamment Un merveilleux malheur, Les Vilains Petits Canards et Autobiographie d'un épouvantail.

  • Que cherche un patient qui vient consulter un " psy " ? il s'épanche, il se plaint, il dit vouloir changer.
    Mais comment faire ? c'est la question que se pose tout thérapeute, mais également chacun de nous, dès qu'il est confronté à une grande douleur, à une perte, dès qu'il en a assez. s'agit-il de chercher une écoute, une consolation pour mieux patauger dans nos " problèmes " ? non, répond françois roustang. il faut au contraire en finir avec la plainte, sortir de notre moi chéri, que nous cultivons à coups de jérémiades.
    C'est seulement à cette condition que nous pourrons refondre notre existence afin de nous ouvrir enfin au monde et aux autres.

  • "Chacun d'entre nous rêve, et probablement de quatre à cinq fois par nuit. Mais un rêve qui s'évanouit est comme un fruit qu'on n'a pas cueilli. Un rêve qui n'est pas interprété est comme une lettre qui n'a pas été lue.Toi qui rêves, mon frère, ne raconte pas ton rêve à un inconnu; ne laisse pas quelqu'un dont tu ignores les intentions énoncer des vérités sur toi à partir de ton rêve. Car le rêve se réalisera à partir de la parole de l'interprète.J'ai voulu écrire ce livre comme un guide d'interprétation des rêves, pour aider chacun d'entre nous dans les moments difficiles qu'il nous arrive de traverser.Ce livre est constitué de ma propre expérience de thérapeute, au cours de laquelle il m'est souvent arrivé, comme à la plupart de mes collègues, d'interpréter des rêves. Formé à la psychanalyse, j'ai toujours été convaincu que le rêve appelait par nature une interprétation. Rêver, c'est toujours et partout recevoir une interprétation!J'ai également cherché, dans ce livre, à croiser les données les plus récentes des disciplines les plus variées comme la neurophysiologie du rêve, la psychophysiologie, l'anthropologie sur le traitement traditionnel du rêve dans différentes cultures, la psychanalyse, mais aussi la mythologie" T.N.Une toute nouvelle interprétation des rêves.

  • Pourquoi les mécanismes de nos peurs se dérèglent parfois ? Pourquoi notre cerveau émotionnel prend alors le pouvoir oe
    Au travers de récits étonnants, parfois bouleversants, l'un des meilleurs spécialistes français des peurs et phobies nous entraîne avec lui dans ses séances de thérapie. A partir de son expérience de médecin et de psychothérapeute, il nous explique comment guérir durablement de nos peurs. " Un regard averti sur les ombres de notre vie intérieure. " Psychologies. " Une véritable révolution copernicienne dans la compréhension des phobies, angoisses et autres paniques. " Le Figaro littéraire.

  • Ce livre est le troisième volet de l'enquête que mène Boris Cyrulnik sur la résilience, cette aptitude des humains à surmonter, sous certaines conditions, les pires traumatismes. Il en a exposé le principe dans Un merveilleux malheur puis présenté un certain nombre d'études de cas, relevant de la petite enfance, dans Les vilains petits canards.
    Ce nouvel essai, La guerre des fantômes, présente d'autres études, cette fois de pré-adolescents et d'adolescents résilients. Alors que dans les Canards, il articulait son propos autour de la différence pré-verbalité/verbalité, il est question dans les Fantômes de la différence pré-sexualité/sexualité.
    Et alors que c'était la famille qui devait tendre les tuteurs de résilience, ce sont maintenant les institutions sociales comme l'école.
    L'idée centrale de ce nouvel essai, c'est que les résilients sont des survivants, ou des morts-vivants, bref des fantômes qui se heurtent aux fantômes de la société, à l'image, fantasmatique le plus souvent, que les convenances sociales plaquent sur chaque individu, à la normalité illusoire qui leur est sans cesse opposée. Il montre, en particulier, à quelles conditions l'école peut être un formidable facteur de résilience de même que l'éveil à la sexualité, en tant que moment où la personnalité entière se reconstruit. Comme les précédents, ce livre captive par son ton profondément humain et ses notations si justes et si profondes sur nos histoires à tous.

  • Il était une fois un jeune psychiatre nommé Hector qui n'était pas très content de lui : il voyait bien que, malgré sa bonne volonté, il n'arrivait pas à rendre les gens heureux. Hector décide alors de partir courir le monde afin de comprendre ce qu'est vraiment le bonheur.
    Pourquoi rêvons-nous souvent d'une vie plus heureuse sans apprécier la nôtre ? Trouve-t-on le bonheur dans la réussite ou dans les relations avec les autres ? Dépend-il des circonstances ou d'une manière de voir les choses ? Après bien des péripéties et des rencontres inattendues, Hector saura mieux répondre à ces questions.
    Entre voyage initiatique et conte pour grandes personnes, le regard d'un psy sur nos doutes et notre soif de bonheur.

empty