Le Mot Fou

  • Le témoignage de Méas est unique.
    C'est un petit morceau de la mémoire d'un peuple, le journal d'une enfant que ses concitoyens ont essayé d'exterminer, qui a grandi dans des camps de travaux forcés, séparée de sa famille, manipulée par une idéologie proche de celle des nazis et qui a pu s'enfuir vers d'autres camps, ceux de la survie. Des pages qui témoignent de l'horreur d'une dictature qui n'empêchait pas les grands de ce monde de dormir, d'une grande tragédie silencieuse.

empty