L'oeil Du Prince

  • Les retrouvailles d'une actrice de boulevard et d'une actrice d'avant-garde. Quand Suzy vient retrouver sa « meilleure » amie Simone, dans le théâtre où elle vient juste de terminer de jouer une pièce très engagée devant à peine quelques spectateurs, le piège est déjà en train de s'enclencher.
    Entre réminiscences, vacheries, confessions, elles se promènent dans la nuit. De la loge de Simone à un restaurant prétendument grec ou turc, pour finir dans le luxueux appartement de Suzy (en fait celui de son amant Vattier, le grand directeur de théâtre à succès, qui a décidé de se débarrasser d'elle) où enfin, les masques seront arrachés. Et la tragédie éclatera. Pas du tout celle que l'on avait pu supposer.
    On assiste sous la plume de Bernard Da Costa à un duel féminin dévasteur entre deux comédiennes au crépuscule de leur carrière, deux vies qui ont pris des chemins opposés et que tout fait à nouveau converger vers un final grandiose et meurtrier.
    On parle du théâtre, de ses coulisses, de l'enjeu des pièces de boulevard à succès, et des subventions qui tiennent à bout de bras les petites salles aux pièces engagées. On évoque avec finesse les intrigues et les coups bas qui font et défont les carrières. On parle également, bien sûr, d'amours meurtris, de jalousies réciproques mais aussi d'attirance mutuelle.
    Les deux partitions sont écrites avec justesse et psychologie et permettent la composition de rôles brillants pour des comédiennes d'un âge trop souvent laissé pour compte.

  • On connaît surtout Agatha Christie comme une romancière de génie, créatrice des personnages d'Hercule Poirot et Miss Marple, auteur de centaines d'histoires policières au suspense haletant. Ce que l'on sait moins, c'est qu'elle a également été, tout au long de sa vie, un auteur dramatique à succès.
    La raison de cet oubli est simple : les pièces d'Agatha Christie n'ont quasiment jamais été publiées en français.
    Gérald Sibleyras, auteur fêté du théâtre parisien, et Sylvie Perez, journaliste et essayiste, se sont attelés à la traduction de huit des pièces originales qui constituent son oeuvre dramatique. Elles paraîtront toutes à L'OEil du Prince dans une collection créée spécialement pour l'occasion, jusqu'à l'hiver 2020/21.
    En adaptant elle-même ses romans, Christie se révèle en dramaturge précise, maîtrisant parfaitement la tension dramatique du huis clos. Ses pièces donnent à voir le talent de la Reine du Crime sous un autre jour. Sa plume de romancière perce à travers des didascalies fournies, qui permettent de traverser les pièces comme des récits.
    Les fans de ses romans ne seront pas déçus.

    À l'occasion de vacances dans le voisinage de Gull's Point, la maison balnéaire de Lady Tressilian, Neville Strange se retrouve pris entre son ancienne femme, Audrey, et son nouvel amour, Kay. Thriller haletant, la pièce explore la psychologie de la jalousie alors que l'orage gronde et qu'un meurtre sauvage et brutal se dessine dans l'ombre. La vengeance des uns se dissimule sous le ressentiment des autres, et de fausses croyances autour des dernières volontés de Lady Tressilian rendent tout le monde suspect. La pièce aborde des réflexions sur le suicide, la dépression et la rédemption, et fait de ce drame un mille-feuilles psychologique d'une intelligence redoutable.

  • On connaît surtout Agatha Christie comme une romancière de génie, créatrice des personnages d'Hercule Poirot et Miss Marple, auteur de centaines d'histoires policières au suspense haletant. Ce que l'on sait moins, c'est qu'elle a également été, tout au long de sa vie, un auteur dramatique à succès.
    La raison de cet oubli est simple : les pièces d'Agatha Christie n'ont quasiment jamais été publiées en français.
    Gérald Sibleyras, auteur fêté du théâtre parisien, et Sylvie Perez, journaliste et essayiste, se sont attelés à la traduction de huit des pièces originales qui constituent son oeuvre dramatique. Elles paraîtront toutes à L'OEil du Prince dans une collection créée spécialement pour l'occasion, jusqu'à l'hiver 2020/21.
    En adaptant elle-même ses romans, Christie se révèle en dramaturge précise, maîtrisant parfaitement la tension dramatique du huis clos. Ses pièces donnent à voir le talent de la Reine du Crime sous un autre jour. Sa plume de romancière perce à travers des didascalies fournies, qui permettent de traverser les pièces comme des récits.
    Les fans de ses romans ne seront pas déçus.

    Après avoir reçu une lettre d'outre-tombe, Carla Crale pense que sa mère, décédée en prison, a été condamnée à tort pour le meurtre de son père. Dans une tentative passionnée de laver son nom, elle persuade les personnes présentes le jour de la mort de son père de retourner sur les lieux du crime et de « revenir 15 ans en arrière » pour revivre les événements.
    Une approche inhabituelle du traditionnel mystère policier ; l'action de la pièce glisse parfaitement du passé au présent, examinant le danger de s'appuyer sur des témoignages personnels déformés par le temps, les préjugés et la perception. En étudiant les récits de chaque suspect et les diverses incohérences qu'ils soulèvent, le drame révèle une vérité troublante et terrible.

  • Kay est jeune, bille et richissime. Simon n'a pas un sou. Ils viennent de se marier et choisissent l'Egypte pour leur voyage de noces. Une croisière sur le Nil où un drame les attend. Double assassinat pour une lune de miel. C'est une erreur, cette croisière. J'étais venue pour me détendre et voilà... Mlle Ffoliot-ffoulkes (Acte III)

  • Par une nuit de brouillard épais, Michael Stocker, un inconnu dont la voiture a versé dans un fossé, surgit dans le bureau de Richard Warwick pour demander de l'aide. Il trouve Richard mort. Laura, la femme de Richard, un pistolet à la main, s'accuse du meurtre. Stocker parvient à la convaincre de nier ce crime. Mais qui a vraiment tué Richard Warwick ? On ne va pas recommencer, je vous en prie. Chacun de nous a son moment de folie dans la vie. Vous avez eu le vôtre en tirant sur votre mari, à mon tour d'être fou. Michael Stocker (Acte I, scène 1)

  • Verdict

    Agatha Christie

    Karl Hendryck, éminent professeur d'université, a quitté les Etats-Unis pour s'installer en Angleterre avec sa femme Anya et Lisa, la cousine de celle-ci. Lisa et Karl s'aiment sans oser se l'avouer. Helen, une jeune étudiante, fait tout pour attirer l'attention du professeur. Jusqu'à tuer ? Karl aura-t-il réussi, avec les meilleures intentions du monde, à faire le malheur des trois femmes qui l'aiment ? Karl n'est pas conscient que les choses peuvent s'abîmer si on n'y prend soin. C'est un idéaliste. Et ça peut être dangereux. Lisa Koletzky (Acte I, scène 1)

empty