Langue française

  • « La confection d'un dictionnaire est une marche de longue haleine, où chaque pas rencontre une embûche, une rigole, un caillou. La langue comme la mer, toujours recommencée. » Le premier volume de la neuvième édition du Dictionnaire de l'Académie française - de A à Enzyme - parut à la fin de 1992, à la veille du troisième centenaire de la première édition. Le deuxième volume - de Eocène à Mappemonde - parut en 2000. Les trois cinquièmes du vocabulaire français d'usage général étaient présentés. Voici l'avant-dernier volume - de Maquereau à Quotité - conçu par la Commission du Dictionnaire, qui rassemble douze membres élus par leurs pairs. Si la méfiance des Académiciens vis-à-vis des modes éphémères et des néologismes disgracieux s'est accrue, ils ont accueilli en nombre les termes des sciences et des techniques, pour peu qu'ils traduisent des notions accessibles à l'homme cultivé. Il y a les nouveautés et il y a les permanences. Le vocabulaire peut se modifier ; la syntaxe pas, parce qu'elle est l'armature de l'expression de la pensée. Par la variété des exemples de construction des phrases, et par l'accent mis sur la richesse sémantique des termes, le lecteur pourra également connaître, grâce à ce Dictionnaire, les lois essentielles de la grammaire. Maurice Druon avait écrit que l'Académie Française ne refusait jamais la modernité mais ce qui pouvait menacer la pérennité de la langue. Un combat donc pour restituer la richesse du français et son évolution, y compris dans son rapport à la « féminisation » de certains mots.

  • Depuis sa création en 1635, l'Académie française a publié 8 éditions de son Dictionnaire. Celui-ci a pour finalité non pas d'imposer à la langue un rigide carcan, mais de définir et de fixer l'usage (acceptions nouvelles de mots anciens, néologismes, mots étrangers à franciser ou non).
    Il est - et de loin - le plus clair dans ses notices, proscrivant les exemples qui aboutissent à relativiser le sens des mots.
    S'il fallait ne posséder qu'un seul dictionnaire, ce serait celui-là.

empty