Doin

  • L'endocrinologie du développement est au coeur de l'endocrinologie périnatale. Initiée dès la fécondation, elle se poursuit pendant la vie foetale. Elle permet au nouveau-né de s'adapter à la vie extra-utérine puis à l'enfant de s'épanouir. Chez la femme enceinte, certaines endocrinopathies vont modifier le fonctionnement du système endocrinien foetal et néonatal.

    Cet ouvrage intègre les différents domaines de l'endocrinologie, les interactions entre les hormones de la mère et du foetus via le placenta, et les pathologies endocriniennes du développement foetal et néonatal. Son originalité réside dans le fait est qu'il est pluridisciplinaire et transversal. Les particularités de la prise en charge diagnostique et thérapeutique des pathologies endocriniennes de la femme enceinte, du foetus et du nouveau-né y sont détaillées.
    />
    Cet ouvrage intéressera les endocrinologues, obstétriciens, pédiatres, néonatologistes, radiologues, généticiens, chirurgiens et sages-femmes qui interviennent dans le diagnostic prénatal et la prise en charge initiale du nouveau-né.

  • Cinq ans après sa première édition, Pédiatrie ambulatoire revient, entièrement réactualisé et enrichi d'une dizaine de nouveaux chapitres.

    L'ouvrage s'attache à présenter toute la richesse, et parfois la complexité des consultations avec les enfants, les adolescents et leurs parents, en regroupant tous les sujets qui en constituent une part essentielle.

    Parce que les interrogations sont quotidiennes dans les cabinets des pédiatres et des médecins généralistes, parce que le monde bouge... Pédiatrie ambulatoire répond à ces questionnements toujours plus nombreux :

    Quels conseils donner sur le sommeil, l'alimentation, la propreté, les vaccins, l'utilisation des écrans, les jeux, la présence d'un animal à la maison ou les voyages ?
    Comment maîtriser les examens systématisés aux différents âges-clés ?
    Comment aborder la consultation de l'adolescent ?
    Comment repérer un enfant en difficulté dans sa famille ou à l'école ?
    De quelle manière annoncer un diagnostic difficile ?
    Comment faciliter l'intégration scolaire d'un enfant avec un handicap ou présentant des troubles de l'apprentissage ?
    Chaque chapitre traite d'une situation précise en proposant des exemples très pratiques de conduites à tenir. L'ouvrage fait la place aux interrogations familiales et propose des réponses éclairées, riches de la perception de la "pleine présence" de leurs auteurs dans l'accompagnement des enfants et de leurs familles.

    Divisé en quatre parties, ce livre a été rédigé par des pédiatres, tous spécialisés dans des domaines spécifiques. Prouvant que la pédiatrie libérale a sa juste place entre la médecine générale et la pédiatrie hospitalière, il propose à tous les professionnels de santé de retrouver l'état d'esprit des consultations en cabinet et de structurer leur démarche. Enfin, il apporte des conseils pratiques et des informations concrètes et originales concernant l'installation, l'équipement ou l'ergonomie du cabinet médical.

  • Etat des savoirs sur l'enfant handicapé exposant différentes thématiques du handicap et les aspects novateurs de la prise en charge. Le document analyse les différentes déficiences, les facteurs épidémiologiques, l'évolution du polyhandicap ou les séquelles de la prématurité. A jour des dernières lois sur l'intégration scolaire et sociétale des personnes handicapées.

  • Un premier ouvrage consacré aux maladies métaboliques dans la collection " Progrès en pédiatrie ", était publié en 1991, coordonné par le Professeur Saudubray. En étant le premier en langue française à traiter de ce sujet vaste, difficile, complexe et passionnant tout à la fois, il constituait ainsi une véritable référence. De très nombreux progrès ont été réalisés depuis, qu'il s'agisse de nouvelles descriptions cliniques, de techniques d'exploration nouvelles et surtout d'approches thérapeutiques de plus en plus spécifiques. Nous sommes très fières d'avoir relevé le défi de coordonner cet ouvrage qui a permis la collaboration des différents groupes s'occupant de maladies héréditaires du métabolisme. Il s'inscrit ainsi dans le premier Plan maladies rares 2005-2008, toutes les équipes des centres de référence ou de compétence dans ce domaine ayant apporté leurs contributions. Nous espérons que cet ouvrage répondra aux attentes des plus jeunes, qui commencent à aborder la pédiatrie en étant souvent effrayés par ce " monde du métabolisme ", mais aussi aux plus expérimentés qui y trouveront les très nombreuses avancées réalisées dans ce domaine ces dernières années.

  • La croissance des enfants suit une cinétique accélérée dès que la maturation sexuelle commence.
    Presque toute l'endocrinologie est au rendez-vous de la puberté. Au delà des gonades et de leur contrôle hypothalamo-hypophysaire, les surrénales, la thyroïde entreprennent des modifications importantes de leur sécrétion. Les tissus-cibles modifient aussi leurs réponses en terme de sensibilité aux messages hormonaux qui leur parviennent. La composition corporelle change, avec de nombreuses conséquences sur les relations hormones-tissus.
    Bien des anomalies altèrent ces processus : retards ou avances souvent aux limites de la physiologie, ou événements pathologiques qu'il faut apprendre à discerner au sein du bouleversement de la puberté.
    Cet ouvrage, écrit par des pédiatres et des chercheurs, aide à les découvrir. Il propose aux médecins que la puberté intéresse un ensemble de chapitres originaux, que les manuels et traités classiques de pédiatrie ou d'endocrinologie n'abordent pas sous cette forme. Il informe les lecteurs sur la physiologie et les maladies de la puberté, dans le but de leur permettre un meilleur abord des événements médicaux associés à cette période de la vie.
    Pédiatres, endocrinologues, médecins y trouveront, nous l'espérons, d'utiles connaissances.

  • L'hépatologie pédiatrique est une spécialité qui s'est beaucoup développée dans les années 1990 avec l'essor de la transplantation hépatique et les progrès de la biologie moléculaire. Ce sont en particulier les avancées dans ces deux domaines qui ont permis de mieux comprendre les mécanismes des maladies génétiques affectant le foie chez l'enfant. L'amélioration des connaissances a permis d'enrichir la pharmacopée, la chirurgie hépatique et la transplantation ont largement repoussé leurs limites techniques, alors que la radiologie devenait indispensable pour de nombreux diagnostics et traitements. En quelques années, les progrès médicaux ont révolutionné la prise en charge de pathologies à l'évolution spontanée grave ou létale, assurant aux enfants malades une qualité de vie proche de la normale. Cet ouvrage s'adresse aux médecins généralistes et aux pédiatres, prenant en charge ces enfants lors des premiers symptômes, ou plus tard lors du suivi au long cours en collaboration avec un spécialiste. II fait le point sur les avancées les plus récentes, afin d'aider le praticien à mieux comprendre ces affections, au pronostic autrefois souvent catastrophique, et aussi à réaliser un diagnostic précoce et à assurer une prise en charge optimale. Dr Florence Lacaille, Pr Alain Lachaux.

  • Il n'est pas de médecin de l'enfance qui ne suive d'enfants adoptés parmi ses patients.

    Pourtant, les connaissances spécifiques nécessaires à la bonne approche de ces enfants sont souvent limitées, bien qu'essentielles à leur santé. Beaucoup de professionnels s'interrogent par exemple sur la nécessité d'établir ou non un bilan clinique complet à l'arrivée de l'enfant, ou sur le choix des examens les plus utiles. Certains signes peuvent être ignorés, minimisés ou, au contraire, exagérés.

    Les questions sont multiples et se succèdent tout au long de l'enfance, formant un très large spectre. Il peut s'agir de questions purement médicales : vaccinations, pathologies infectieuses, syndrome d'alcoolisation foetale, croissance et puberté, etc. ; la part psychologique est tout aussi fondamentale pour mieux comprendre comment un enfant non issu biologiquement de ses parents adoptifs va se construire.

    La procédure d'adoption elle-même n'est pas toujours claire aux yeux des professionnels, alors qu'il est important de connaître la façon dont celle-ci se déroule, aussi bien du point de vue des familles que de celui des enfants.

    Tous ces thèmes sont abordés ici, faisant de ce livre un outil précieux pour tout professionnel qui accompagne de près ou de loin des enfants adoptés et leurs familles.

  • Le champ de la néphrologie pédiatrique couvre des pathologies très variées, allant de l'infection urinaire et ses causes aux syndromes rares et à la transplantation rénale. Les patients pris en charge pour le dépistage et le traitement de ces maladies vont du foetus à l'âge adulte.

    Cette spécialité nécessite une formation mixte de néphrologie et de médecine de l'enfant, mais ne pourrait exister sans d'étroites connexions avec l'urologie, l'immunologie, la génétique, l'infectiologie, l'anatomie pathologique, la réanimation, l'obstétrique, l'imagerie, la physiologie, la pédopsychiatrie, la biologie moléculaire, la biochimie, la biologie cellulaire, la médecine interne, la rhumatologie, la pharmacologie, l'endocrinologie, etc.

    Cet ouvrage, coordonné par Pierre Cochat et Etienne Bérard, est destiné à celles et ceux, néphrologues d'adulte ou pédiatres, qui souhaitent investir la spécialité (internes, assistants, étudiants du DIU) mais aussi à celles et ceux, plus expérimentés, qui côtoient les maladies rénales aiguës ou chroniques et qui ont besoin d'une vision globale de ces pathologies pour mieux les appréhender.

  • Cet ouvrage de la collection « Progrès en pédiatrie » vient combler une lacune : il n'existe pas d'ouvrage de fond traitant de la corticothérapie chez l'enfant alors même que la corticothérapie est d'emblée apparue dans les années 50 comme une arme thérapeutique révolutionnaire et qu'elle a été largement prescrite chez l'enfant et l'adolescent. Ses mécanismes d'action sont restés longtemps ignorés et sont progressivement mis à jour, un chapitre de l'ouvrage fait le point des derniers acquis en ce domaine.

    L'ouvrage aborde les principales indications de la corticothérapie systémique notamment dans les domaines de la rhumatologie, de l'hématologie, de la néphrologie, de la pneumologie, de l'infectiologie, des maladies inflammatoires du système nerveux sans oublier les importants chapitres de la corticothérapie de la période périnatale.

    Une large place est faite à la corticothérapie locale dont l'objectif est de diminuer au maximum les effets secondaires du traitement en traitant au plus prés de la lésion avec des molécules de plus en plus ''intelligentes''. Les auteurs détaillent les modalités d'application de la corticothérapie locale dont la méconnaissance fréquente est source d'échec et favorise la non observance des traitements.

    Les effets indésirables de la corticothérapie sont détaillés dans des chapitres spécifiques :

    - troubles psychiatriques, - troubles digestifs, - majoration des risques infectieux, - effets cutanés indésirables, - insuffisance surrénalienne secondaire, - hypertension artérielle, - effet délétère sur la croissance et la minéralisation osseuse.

    Appréciés à leur juste mesure, ils permettent dans chaque cas particulier de faire la part entre bénéfices et risques de la prescription de corticoïdes en se gardant de toute « corticophobie » grâce à la détermination de doses minimales efficaces.

  • Cet ouvrage collectif est le deuxième tome consacré à la " Pédiatrie sociale ou l'enfant dans son environnement ".
    Dans le premier tome, paru en 2004, les auteurs rapportaient l'évolution du concept de pédiatrie sociale vers celui, plus large, de promotion de la santé de l'enfant et de l'adolescent dans son environnement sociétal et familial. Face à une médecine de plus en plus sophistiquée et contrainte dans des objectifs de maîtrise comptable, il est important de garder une vision globale de la santé de l'enfant et de sa famille en se préoccupant du retentissement de son environnement sur son développement.
    Les coordinateurs de ce livre sont deux anciens présidents du Club International de Pédiatrie Sociale (CIPS) qui, depuis plus de 40 ans, regroupe des professionnels francophones de l'enfance et de l'adolescence, quelle que soit leur profession. Ils ont choisi des thèmes qui ont, pour la plupart, été discutés lors des deux réunions annuelles du CIPS avec des échanges interdisciplinaires. Ils veulent particulièrement rendre hommage à l'un des leurs, le Dr Maurice Titran, longtemps directeur du Centre d'Action Médico-sociale Précoce à Roubaix, fidèle membre du Club et malheureusement décédé pendant la rédaction de cet ouvrage.
    Les sujets traités sont variés et pourraient n'avoir aucun lien entre eux ; ils ont en fait une préoccupation commune, celle de promouvoir la santé de l'enfant et de l'adolescent, que ce soit en Europe, au Québec ou au Liban. A côté des sujets classiques dits de pédiatrie sociale dont ils développent certains aspects plus novateurs (réseaux de santé, petite enfance, dépistage, éducation thérapeutique, adolescence, adoption, accidents, enfance handicapée, maltraitante...), ils abordent des questions plus rarement traitées dans un ouvrage médical, telles que l'adolescent emprisonné, le nourrisson avec sa mère en prison, les enfants de parents incarcérés, l'enfant et la guerre, l'enfant et l'animal, l'enfant confronté au divorce de ses parents, sujets illustrant l'influence de l'environnement sur le développement de l'enfant.

  • Le raisonnement et l'attitude du pédiatre-réanimateur ont évolué au cours des dernières années.
    Les progrès de la ventilation non-invasive, la réflexion autour du risque de thrombose, la colonisation bactérienne et l'usage des antibiotiques, la prise en compte de la douleur, les besoins énergétiques ont amené progressivement le pédiatre-réanimateur à une réanimation tout autant " agressive " mais moins invasive. Témoins de l'évolution de la réanimation pédiatrique, des pédiatres-réanimateurs de différentes équipes, mais aussi des pédiatres spécialisés dans d'autres disciplines, ont actualisé les chapitres de l'ouvrage publié en 2003, mais en ont aussi rédigé de nouveaux.
    Il en est ainsi par exemple de la place des familles auprès de leurs proches, des progrès récents en épuration extrarénale ou dans la physiopathologie de l'hypertension artérielle pulmonaire, de l'utilisation du Doppler transcrânien, des réflexions éthiques autour de l'enfant en réanimation ou du don d'organes. Ce livre s'adresse tout autant aux médecins d'adultes prenant en charge des enfants et aux pédiatres exerçant " en amont de la réanimation ", qu'aux internes et aux seniors de réanimation, désirant trouver à la fois une proposition de protocole diagnostique ou thérapeutique et une mise au point récente sur des sujets phares de réanimation et de surveillance continue.

  • Neuropediatrie

    Evrard P

    La neuropédiatrie est une surspécialité pédiatrique très représentée dans les centres pédiatriques, par le nombre de ses malades ; elle est " généraliste " par sa variété nosologique, thérapeutique et conceptuelle.
    Cet ouvrage présente les récentes révolutions des outils et des concepts neuropédiatriques, par une sélection de données concrètes en génétique, en neuropsychologie, en imagerie et en neuro-immunologie.
    Des mises à jour sont exposées dans les domaines des maladies métaboliques, vasculaires et des épilepsies. Des tableaux cliniques nouvellement reconnus ou " revisités " sont également proposés (ex. : la neurologie des enfants victimes de sévices).
    Cet ouvrage se distingue des manuels de neuropédiatrie récemment publiés : les auteurs proposent une visite guidée à travers une exposition de nouveautés.
    A chaque étape principale de la visite, des conclusions concrètes sont fournies ou ébauchées pour permettre leur utilisation en pratique pédiatrique.

  • Les malformations de l'appareil urinaire sont au carrefour de l'embryologie, de la génétique, de la physiologie, de l'imagerie, de l'obstétrique, de l'urologie et de la néphrologie.
    Le diagnostic prénatal a bouleversé l'approche épidémiologique des uropathies, démontrant d'une part la grande fréquence de ces malformations in utero et, d'autre part, leur fréquente évolution favorable.
    Les indications opératoires sont aujourd'hui mieux codifiées et la prise en charge des formes graves est le plus souvent médicale et chirurgicale, reposant sur les progrès de l'évaluation morphologique et fonctionnelle. A tout âge, l'impact psychologique est important : l'annonce du diagnostic avant la naissance, la répétition des infections et parfois des interventions dans l'enfance, les répercussions sur la sexualité et l'image corporelle pendant l'adolescence.
    Cet ouvrage permettra de répondre aux principales questions soulevées par ce type de malformations.

  • Cette quatrième édition dent compte des dernières mises à jour des législations européennes et françaises en matière d'aliments destinés aux jeunes enfants.
    Les connaissances les plus récentes sur la diététique en pédiatrie y sont consignées. Dans une rédaction claire, simple et vivante, ce livre transmet, outre leurs connaissances scientifiques, les pratiques de deux pédiatres et de deux diététiciennes formés à l'hôpital Necker-Enfants Malades : l'une est ingénieur de recherches honoraires à l'INSERM, l'autre occupe un poste de formation à la Sous-Direction de la Petite enfance de la Ville de Paris qui veille sur le bon équilibre et la bonne hygiène de l'alimentation des enfants de moins de trois ans accueillis dans les structures municipales.
    Les auteurs insistent particulièrement sur la variabilité des besoins et des tolérances individuels : l'information est conçue pour aider médecins, diététiciens, sagesfemmes et puéricultrices à élaborer leurs conseils et leurs prescriptions en fonction des situations, des besoins et des comportements de chaque enfant, en tenant compte des habitudes et du niveau de connaissance des familles.

  • La majorité des handicaps neuropsychiques observés chez l'enfant est secondaire à des troubles du développement cérébral survenus dans la période anténatale ou périnatale.
    Bien que la surveillance du foetus lors de la grossesse, la réanimation et la prise en charge de l'enfant à la naissance aient fait d'importants progrès durant ces dernières années, la prévalence des handicaps neuropsychiques n'a pas diminué. Les progrès de la médecine périnatale s'appliquent surtout aux maladies respiratoires. Le cerveau n'a que peu profité de ces évolutions, même si la compréhension des facteurs étiologiques à l'origine des maladies neurologiques acquises dans la période périnatale s'est améliorée.
    Des progrès doivent être encore faits. Par conséquent, la motivation du personnel médical doit se porter sur la conduite d'actions de recherche dans le domaine de la neurologie du développement et du nouveau-né.
    Cet ouvrage de neurologie périnatale fait donc le point sur les nouveaux concepts relatifs au développement du système nerveux et à l'épidémiologie des handicaps neuropsychiques de l'enfant.
    Il dessine également de nouvelles perspectives dans l'exploration du cerveau, le pronostic neurologique des maladies acquises ou la neuroprotection. Il rapporte les avancées majeures effectuées dans la connaissance de ces problèmes. Ces travaux sont le fruit d'une confrontation constructive et d'une double approche pédiatrique et obstétricale.
    " Neurologie périnatale " s'adresse aux pédiatres, aux gynécologues-obstétriciens, aux sages-femmes et aux neurologues.

  • La médecine foetale, c'est la médecine interne du foetus.
    La culture de celui qui la pratique doit être élargie à l'ensemble des spécialités qui le concernent.
    Chaque spécialiste a une connaissance approfondie d'un type de pathologie, mais cela ne suffit pas pour l'appréhender correctement car il faut l'inscrire dans le contexte du foetus. Les explorations prénatales lui sont spécifiques : prélèvements, imagerie, biologie, génétique. L'évolution d'une pathologie durant la vie foetale modifie parfois totalement la vision pédiatrique.
    L'enfant atteint de malformation ou de foetopathie est dépisté, puis diagnostiqué, l'annonce aux parents est progressive, le pronostic de l'enfant est évalué, la naissance programmée. La part du hasard est de moins en moins grande. Pour en arriver là, il a fallu que chacun des spécialistes comprenne ce qu'il pouvait attendre de l'autre afin d'essayer d'obtenir une vue globale de la situation. Pour résumer, on peut dire que le but de la médecine foetale est de faire une synthèse du savoir et des moyens de chacun des spécialistes au service d'une pathologie chez l'enfant à naître.
    Cette définition ne serait pas complète sans y inclure le contexte éthique et socioculturel dans lequel l'enfant doit être accueilli et grandir. Il faut donc, chacun avec son savoir, ses moyens et sa culture, connaître ce qu'on peut attendre des partenaires des autres spécialités. Il faut comprendre ce que fait l'autre, connaître ses limites, ses difficultés, ses contraintes, à la fois pour obtenir de lui le meilleur, mais aussi pour ne pas le mettre en difficulté.
    Pour acquérir cette culture, un grand nombre de documents fort bien faits sont disponibles, mais il nous est apparu, à travers l'enseignement que nous dirigeons, que certaines informations étaient d'accès plus difficile que d'autres. Il fallait par exemple extraire l'information à l'usage des obstétriciens, concernant les maladies métaboliques, le diagnostic en biologie moléculaire, la pathologie immunitaire, d'une somme ne concernant pas précisément le diagnostic prénatal.
    Il fallait donner l'information de type génétique à l'échographiste ou au pédiatre confrontés à une anomalie de la face ou du coeur. À l'inverse, il est utile au généticien de comprendre les contraintes de l'obstétricien, les limites de l'échographie ou de l'IRM, les risques des prélèvements, les complications d'une interruption de grossesse. C'est dans cet esprit que nous avons abordé ce livre. Cet ouvrage n'est pas exhaustif, mais il tâche de mettre à la portée de chacun le savoir des autres, afin de mieux participer à la synthèse et au progrès en pédiatrie.
    (Yves DUMEZ)

empty