Sciences sociales / Société

  • Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne Nouv.

    « Femme, réveille-toi ! le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l'univers ;
    Reconnais tes droits. Le puissant empire de la nature n'est plus environné de préjugés, de fanatisme, de superstition et de mensonges. » C'est par ces mots qu'Olympe de Gouges, grande figure féminine de la Révolution française, interpelle les femmes du monde entier.
    Écrit en 1791, La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne est un texte fondateur dans le combat des femmes pour l'égalité. Un plaidoyer à lire ou à relire et à mettre en perspective avec les débats de la société d'aujourd'hui.
    Parcours Bac : Écrire et combattre pour l'égalité

  • Les principales questions de méthode qui se posent au sociologue sont présentées et mises à l'épreuve à partir de six thèmes essentiels dont la culture, la socialisation et les classes sociales. L'ouvrage s'appuie sur les grands auteurs du programme.

  • Les enfants pris en charge par des familles d'accueil s'inscrivent tour à tour dans deux familles, celle de naissance et celle qui les accueille, voire trois familles pour peu que leurs parents aient aussi recomposé un nouveau couple. Ils doivent naviguer d'un lieu à l'autre, d'un port d'attaches à l'autre. Comment s'y prennent-ils pour ne pas perdre le cap, pour ne pas rester dans un " entre- deux " préjudiciable à leur développement ? Comment peuvent-ils s'attacher aux uns et aux autres, répondre aux attentes multiples, parfois pressantes que chaque adulte dirige sur eux ? Entre le " nous familial " qu'il faut quitter, et cette autre famille dans laquelle il va falloir s'intégrer, qui choisir, et faut-il choisir ? Combien de temps faut-il pour se sentir chez soi, voire " à sa place ", et n'est-ce qu'une question de temps ?

  • Cette fois, c'est la guerre ! tout a été dit et mal dit.
    Ils ne se comprennent plus, ne se supportent plus. " eux ", ce sont des couples désunis, des enfants opposés à leurs parents, des grands-parents qui se sentent rejetés, bafoués dans leurs droits. l'autre, l'ennemi, c'est celui qui hier était le grand amour, fût-il homme, femme ou enfant. la blessure est trop grande pour que se négocient les termes de la rupture. dans le décompte des fautes, chacun joue sa partition au mépris de l'autre, à moins que quelqu'un ne s'interpose pour tenter de comprendre le cheminement de la discorde et dessiner une issue.
    Ce personnage étrange qui pénètre dans l'intimité des familles, c'est le " médiateur familial ", reconnu officiellement par la loi du 4 mars 2002. ce livre le suit et met à jour sa pratique, les problèmes qu'il rencontre, les histoires qu'il lui est donné d'entendre. la lecture est plurielle : sociologique pour inscrire la médiation familiale dans le mouvement des mutations de la famille, mais aussi psychologique, clinique, dans l'écoute de la souffrance des personnes.
    Elle est enfin technique et pédagogique pour dégager l'intérêt et les limites de ce mode d'intervention.

  • Introduite à l'Université à la fin du XIXe siècle, la sociologie a progressivement conquis sa place, que ce soit dans les programmes de sciences économiques et sociales des lycées ou à l'entrée des Instituts d'études politiques. Or cette discipline reste souvent difficile à appréhender, dans la mesure où elle se définit moins par un objet d'étude propre que par une démarche spécifique.
    C'est cette démarche que l'auteur entend faire découvrir dans cet ouvrage grâce à : la présentation des principales questions de méthode qui se posent au sociologue ; la mise en oeuvre de ces méthodes à partir de six thèmes essentiels : la culture, la socialisation, le contrôle social et la déviance, la stratification sociale, le pouvoir politique, l'opinion publique ; l'analyse des différents concepts sociologiques s'appuyant prioritairement sur les auteurs classiques de la discipline.

  • Les questions sociales en France sont généralement abordées à travers le seul prisme hexagonal. Un détour par les analyses anglo-saxonnes est donc riche d'enseignements et de surprises. Sur dix thèmes qui vont de l'exclusion et de la discrimination raciale au management en passant par la famille, le bonheur et l'insécurité, cet ouvrage dresse un audacieux panorama des problématiques actuelles et donne accès à des oeuvres majeures de l'expertise anglo-saxonne, via une reprise de commentaires d'ouvrages parus dans la revue Sociétal. Certains de ces ouvrages traitent de capital social, d'investissements pour la petite enfance, de police de proximité. D'autres, aux thèses plus inhabituelles, feront sursauter : ils plaident pour la réhabilitation du mariage, la libéralisation du port d'armes, le démantèlement du modèle social français ou encore la mise en place d'un revenu universel (à condition de mettre fin à l'État-providence). Les comptes rendus critiques, remaniés et actualisés, sont complétés par des encadrés resituant les positions des Anglo-Saxons dans le contexte français. Tableaux de données récentes, graphiques et recensions complémentaires d'ouvrages parfont la cohérence du propos qui vise la mise à disposition d'informations et le traitement d'interrogations capitales.

  • La sociologie de bourdieu peut être mobilisée pour étudier de nombreux thèmes sociologiques.
    Cet ouvrage se propose d'abord de présenter l'auteur en le situant dans son cadre de raisonnement historique et théorique. il vise ensuite à exposer la spécificité de la démarche et des concepts bourdieusiens qui permettent de rendre compte d'une pluralité de faits sociaux tels que le processus de socialisation, la stratification sociale, les pratiques culturelles ou la reproduction des inégalités.
    Il présente enfin les principales limites de cette théorie.
    Sa lecture intéressera donc ceux qui souhaitent avoir une vision cohérente de cette pensée, fréquemment présentée de manière éclatée ; elle permettra également de se familiariser avec les textes de l'auteur, à partir d'extraits significatifs de ses écrits ; elle est aussi une invitation à prolonger et à approfondir son étude.

  • La démarche sociologique définie par R. Boudon est à la fois novatrice par ses méthodes et essentielle par ses résultats : pour lui, la sociologie est une science. Cet ouvrage présente l'auteur, la cohérence et la spécificité de sa démarche par rapport aux autres traditions sociologiques, les concepts d'action, de rationalité, d'agrégation, la valeur explicative de la sociologie de l'action et les grands axes de la discussion critique suscitée par l'oeuvre de R. Boudon.


    Table des matières Avant-propos Chapitre 1. Itinéraire d'un sociologue critique: Raymond Boudon I. Une sociologie « cognitive », c'est-à-dire une sociologie à visée scientifique capable de créer du savoir: La diversité des fonctions de la sociologie - Recommandations à l'usage de tout sociologue II. Les étapes d'un parcours intellectuel et professionnel: 1954-1964 : les années de formation. Rencontres avec R. Aron, P. Lazarsfeld, J. Stoetzel - 1964-1979 : de l'étude de la formalisation mathématique à l'analyse des conséquences inattendues des actions individuelles - De 1979 à nos jours : élaboration d'un « paradigme » sociologique et extension de ses domaines d'applications III. L' « explication de texte » comme méthode ou la filiation critique à la tradition sociologique: La sociologie n'est pas l'histoire de la sociologie - Les deux cercles Chapitre 2. L'individualisme méthodologique: Principes de la sociologie de l'action I. Action(s): Actes, comportements et actions - Les contextes de l'action II. Rationalité(s): La démarche compréhensive - Les types de rationalité III. Le lien micro/macro : l'agrégation des actions individuelles: Les effets d'agrégation simples ou « effets de sommation » - Les effets d'agrégation complexes Chapitre 3. La critique des préjugés sociologiques I. L'autonomie de la sociologie : quels rapports avec la psychologie et l'économie ?: Sociologie et psychologie - Sociologie et économie II. Le déterminisme « bien tempéré »: La critique du « sociologisme » : hyperfonctionnalisme, hyperculturalisme et réalisme totalitaire (ou holisme) - Une conception renouvelée du déterminisme social III. La sociologie formelle: Une conception « active » de la connaissance - Le programme formel en sociologie Chapitre 4. L'école est-elle responsable des inégalités ? Choix scolaire et mobilité sociale I. Les causes de l'inégalité des chances scolaires: Définition et rappel de quelques données statistiques - La théorie des deux mécanismes II. Inégalité des chances scolaires et inégalité des chances sociales: Le paradoxe d'Anderson - L'allocation des statuts sociaux : principe méritocratique et/ou principe de dominance ?- Une théorie formelle de la mobilité sociale Chapitre 5. D'où viennent les idées reçues ? L'adhésion aux croyances collectives I. La diversité des croyances collectives II. La rationalité des croyances collectives: L'asymétrie de l'explication traditionnelle des croyances - L'approche « cognitiviste » des croyances Chapitre 6. Regards opposés sur Boudon - Originalité, influence et critiques de la sociologie de R. Boudon I. Une sociologie originale et influente II. Éléments de discussion critique: L'individualisme méthodologique sociologique a-t-il une histoire ? - L'individualisme méthodologique a-t-il parti lié avec une philosophie individualiste ? - L'approche formelle des phénomènes sociaux conduit-elle à ignorer la réalité concrète des individus ? - La sociologie de l'action est-elle vouée à produire une représentation utilitariste des phénomènes sociaux ? - Le principe de symétrie mis en oeuvre par R. Boudon dans son analyse de l'adhésion aux croyances collectives est-il fécond ?

  • En présentant la sociologie sous un jour nouveau, ce manuel est un cours de sciences sociales articulant à la fois les dimensions sociologiques et historiques. Les étudiants y trouveront l'explication des principales théories sociologiques, les grandes évolutions des sociétés contemporaines ainsi que des dissertations et commentaires de documents.


    Table des matières Présentation Chapitre 1. Étudier les faits sociaux comme des choses ? Éléments de sociologie : objets et méthodes I. Aux origines de la sociologie II. La sociologie de Durkheim III. La sociologie de Max Weber IV. Les méthodes d'analyse sociologiques V. Les grands courants d'analyse Chapitre 2. La France en changement. Les grandes évolutions de la société française I. Les mutations de la population active II. L'urbanisation et ses banlieues III. La transformation des valeurs IV. L'évolution des structures sociales V. La montée de l'exclusion Chapitre 3. Groupes, classes et strates. Principes et critères de classifications sociales I. L'analyse théorique des classes sociales II. Présentation des catégories socioprofessionnelles III. Les principales catégories socioprofessionnelles IV. Les autres critères de classification sociale Chapitre 4. Où sont les classes d'antan ? L'évolution des structures sociales I. Des barrières entre les classes moins nettes II. La classe dominante III. Les ouvriers ont-ils perdu leur identité de classe?
    IV. Les classes moyennes: groupe centrale de la société française Chapitre 5. Tel père, tel fils? La mobilité sociale I. La mesure de la mobilité sociale II. L'évolution de la mobilité sociale III. L'interprétation des résultats portant sur la mobilité sociale Chapitre 6. Familles bouleversées, familles recomposées. Permanence et changement de la famille I. Définition, fonction et types de famille II. L'évolution de la famille au XXe siècle III. Crise ou recomposition de la famille?
    IV. Famille nucléaire et réseaux de parenté Chapitre 7. Les héritiers. Socialisation, éducation et inégalités face à l'école I. Les cadres de la socialisation II. La déviance III. L'éducation IV. Histoire du système scolaire français V. La sociologie de l'éducation Chapitre 8. La société de consommation. Modes de vie et niveaux de vie I. Le niveau de vie des Français II. Le mode de vie des Français III. Quel avenir pour la société de consommation?

    Chapitre 9. Le Français se fait rare. Les mutations démographiques en France I. Les indicateurs démographiques II. L'évolution de la population française III. Les flux migratoires Chapitre 10. Les âges de la vie. Sociologie des classes d'âge I. L'âge: une catégorie socialement construite?
    II. Des classes d'âge de plus en plus marquées mais aux limites floues III. Effets de générations et conflits entre générations Chapitre 11. Les rapports sociaux. Le syndicalisme et la législation sociale en France I. Les syndicats en France II. L'évolution de la législation sociale Annexe Lexique Index

  • Les cadres forment un groupe à part, envié par les autres salariés, mais qui demeure incertain, flou, dans sa composition, sa cohésion, sa localisation et les divisions de l'espace social.
    Il défie les classements et concepts classiques de la sociologie. Pourtant, malgré leur variété et leurs aspects parfois contradictoires, les énoncés sociologiques formulés depuis le XIXe siècle pour expliquer la place, l'émergence et l'évolution de la catégorie des cadres dans la société française, paraissent structurés par trois grands paradigmes : la technocratie, les classes sociales, les professions.
    Chacun de ces types d'approche s'ancre dans une tradition de pensée ancienne, bien antérieure aux grèves de 1936, et l'énonciation de lois générales d'évolution de la société, dont la naissance des cadres serait une manifestation. Réciproquement les cadres ne sont pas seulement un objet d'étude, mais aussi un miroir qui renvoie aux sociologues leur propre image, suscitant tantôt l'identification, tantôt le rejet.

  • La collection est dirigée par Pascal Gauchon. Les ouvrages de la collection permettent de connaître, d'approfondir et mettre en pratique les connaissances, ce sont les trois étapes du savoir. Ce sont des manuels d'initiation, d'approfondissement et de révision qui ouvrent la porte des grandes écoles. La collection se subdivise en séries : grands formats - petits formats - Bibliothèque Major - Major Bac (destiné particulièrement aux élèves des lycées préparant le bac français et classes terminales). Le directeur de la collection est assisté pour chacune des séries de co-directeurs.

  • La surdité de l'enfant est un problème de santé publique majeur, tant par sa fréquence que par ses répercussions sur le développement de son langage oral, son cursus scolaire et donc son insertion sociale. L'annonce d'un diagnostic de déficience auditive est toujours un choc pour les parents, confrontés à la recherche de l'origine du handicap, tandis que vient le temps de l'élaboration d'un projet pour leur enfant. "Tout est langage", disait Françoise Dolto, mais comment participer à notre société de communication avec ce handicap sensorieloe Comment communiquer avec un enfant qui n'entend pasoe Accompagner parents et enfants sur le chemin qui mène à une certaine acceptation du handicap implique de tenir compte des avancées médicales actuelles. Les questions ne manquent pas: les nouveaux appareillages ou les implants suppriment-ils ce handicapoe Les récents décrets de loi permettent-ils une meilleure intégration scolaire et socialeoe Quelles aides peuvent apporter les professionnels, aux frontières du médical et du pédagogiqueoe Quelle est la place respective des diverses rééducations, des apprentissages langagiers proposés, en particulier celui de la langue des signesoe Les auteurs, fortes d'une longue expérience au sein d'une équipe pluridisciplinaire à l'Hôpital Necker Enfants Malades, nous décrivent les consultations de ces familles et l'histoire de ces enfants "différents". Leur ouvrage, non partisan et ouvert à toutes les perspectives de traitements qui s'offrent aujourd'hui, s'adresse tant aux parents qu'à tous les professionnels concernés par l'enfant qui n'entend pas, et peut par-là même contribuer à changer le regard que notre société porte sur lui.

empty