Belin

  • La science est aujourd'hui capable de comprendre l'effet de la musique sur le cerveau, c'est-à-dire qu'il est possible de suivre le parcours du son, de l'oreille jusqu'au cerveau, et de voir grâce à l'IRM les effets produits par les sons.
    On se rend compte que la musique modifie les mécanismes biochimiques du cerveau :
    Elle active, par exemple, la production de dopamine, un neurotransmetteur essentiel au fonctionnement du cerveau car il contribue à sa plasticité, et... nous fait vibrer.
    En stimulant la plasticité cérébrale, la musique permet de restaurer notre réseau de neurones. Elle peut agir dans les cas de traumatismes crâniens, de maladies de parkinson ou encore d'aphasies. Des personnes qui ne parlent plus se mettent à chanter, des malades de Parkinson retrouvent le plaisir de la danse, tandis que chez les patients souffrant d'Alzheimer, se souvenir d'une mélodie entendue jadis peut réactiver la mémoire. Autre découverte des neurosciences : la musique, en « pansant » les neurones, prémunit du vieillissement et des atteintes cérébrales !
    Ce livre dévoile tout ce que recèlent nos émotions musicales, et à quel point la musique, en plus d'adoucir les moeurs, possède de vraies vertus thérapeutiques.
    Publié sous la direction d'un spécialiste reconnu, ce livre est un recueil d'articles parus dans la revue Cerveau & Psycho. Il a le mérite d'apporter des explications scientifiques à des pratiques qui connaissent un regain d'intérêt auprès du public et du corps médical.

  • Née il y a deux siècles et demi dans le sillage de la psychologie, l'hypnose a été longtemps reléguée au rang des sciences occultes et de l'illusionnisme ringard. La voici de nouveau sur le devant de la scène. Loin du visage caricatural qu'elle exhibe dans les médias, elle a investi le monde médical comme une voie thérapeutique complémentaire. Maître de la suggestion, l'hypnotiseur a cédé le pas à l'hypnothérapeute dont la vocation est de soigner à travers cet état de conscience modifié. Entrée par la grande porte de la lutte contre la douleur, l'hypnose voit dès lors proliférer les indications : gestion du stress, insomnie, addictions, phobies, syndromes post traumatiques, pour la perte de poids ou le sevrage tabagique, dans la prise en charge des cancers ou l'accompagnement à l'accouchement, en dermatologie ou en gastro-entérologie... Forte de cette légitimité, la méthode s'invite aussi au quotidien pour l'amélioration de performances mentales ou physiques ou la recherche d'un mieux-être face aux aléas de la vie.
    Mais qu'est-ce que précisément l'hypnose ? Qu'en disent les neurosciences ? Est-elle accessible à tous ? Peut-elle réellement presque tout soigner ? Quelles sont les validations scientifiques de son efficacité, ses limites et ses dangers ? A qui s'adresser dans la jungle d'associations et de formations qui fleurissent en ville et sur le web...
    Pour répondre à ces questions, Betty Mamane s'est jetée dans l'aventure. D'une première séance d'hypnose à sa rencontre avec les spécialistes, de témoignages en rapports scientifiques, de tests en exercices et conseils pratiques, elle invite à comprendre et à explorer ce nouvel art de soigner et de vivre.

  • Depuis quelques décennies, la méditation venue d'Orient connaît en Occident un succès fulgurant. Mais surtout elle entre aujourd'hui dans la cour des grands : la science multiplie les programmes de recherche à son sujet, elle commence à prouver ses effets sur le corps, l'hôpital la propose en accompagnement thérapeutique, et elle possède même désormais en France son propre diplôme universitaire.
    Lutte contre le stress, contre la dépression chronique, contre les douleurs chroniques et les inflammations, mais aussi contre le vieillissement cellulaire et cérébral... Les perspectives sont prometteuses et les champs d'applications cliniques ne cessent de s'élargir. La méditation n'améliorerait pas seulement notre organisme, elle contribuerait à notre guérison !
    En donnant la parole aux chercheurs et aux soignants les plus en pointe dans le domaine, et en faisant entendre la parole de patients qui associent la méditation à leur parcours de soin, cet ouvrage fait l'état des lieux de l'un des domaines de recherche les plus stimulants du moment : la perspective de trouver en chacun de soi de nouvelles ressources pour sa guérison.

  • Pourquoi faut-il connaître son cerveau pour mieux manger ?
    D'abord, parce que nous pouvons alors le nourrir convenablement. Tout ce dont il a besoin pour bien se développer et fonctionner existe dans notre assiette. Du gras notamment : cholestérol, oméga-3 et autres acides gras composent toutes les structures cérébrales, des neurones aux vaisseaux sanguins. Ne nous en privons donc pas !
    Ensuite, savoir comment le cerveau fonctionne permet d'éviter les pièges du marketing alimentaire... Nous sommes souvent trompés en matière de nutrition car nous jugeons ce qui est bon ou mauvais selon nos connaissances, notre culture, voire ce que notre voisin fait...
    Autre raison : vous souhaitez perdre quelques kilos et tentez le nouveau régime de l'été. Vous maigrirez vite au début... mais aurez tout repris quelques mois plus tard car votre cerveau va tout faire pour reconstituer vos réserves de graisses. Le comprendre est le meilleur moyen pour garder ou pour retrouver votre poids de forme.
    Enfin, dans le cerveau, se trouve la clé du plaisir. Et manger, ce n'est pas seulement se nourrir, c'est aussi apprécier les aliments et partager des moments agréables. La convivialité et les instants de bonheur qui l'accompagnent améliorent notre santé mentale.
    Écrit par des spécialistes de toutes disciplines scientifiques, nutritionnistes, psychologues, sociologues, etc., ce livre est un recueil d'articles parus dans la revue "Cerveau & Psycho". Il arrive à point nommé au moment où beaucoup d'informations « pseudo-diététiques » circulent, la plupart ne reposant pas sur de véritables connaissances scientifiques.

  • Nous le savons tous plus ou moins : l'état de notre cerveau influe grandement sur celui de notre corps. Mais nous l'ignorons peut-être :
    L'état même de notre esprit et de nos pensées, si nous sommes heureux et détendus par exemple, modifie le fonctionnement et la structure du cerveau, dans un sens bénéfique à la santé.
    C'est ce que révèlent les scientifiques qui commencent à comprendre les mécanismes d'une nouvelle médecine.
    Hypnose, acupuncture, remédiation cognitive, neurofeedback, EMDR, Qi-Gong, musicothérapie, entre autres, se développent dans les services de soins.
    Leurs applications sont multiples : guérir d'un traumatisme psychique, atténuer une douleur chronique, traiter l'anxiété, l'épilepsie, l'hyperactivité, éviter les effets secondaires des médicaments, limiter les maladies cardiaques...
    Il ne s'agit pas seulement de soigner, mais aussi de prévenir. Méditer, se relaxer, penser positivement, améliorer son mode de vie, tout cela fait du bien, au cerveau et au corps, et évite de tomber malade.
    En prenant en considération ce lien « corps-esprit », nous pouvons tous devenir acteurs de notre bien-être et de notre santé.

    Publié sous la direction de deux spécialistes reconnus, ce livre est un recueil d'articles parus dans la revue "Cerveau & Psycho". Il a le mérite d'apporter des explications scientifiques à des pratiques qui connaissent un regain d'intérêt auprès du public et du corps médical.

empty