Art Et Comedie

  • Comment une fausse manoeuvre avec un téléphone portable vous fait découvrir ce que vos meilleurs amis pensent de vous en réalité, juste avant leur arrivée pour un week-end finalement pas comme les autres dans votre maison de campagne.

  • Cardinal! N'était-ce pas le destin idéal pour un arbitraire autoritaire et solitaire?

    Car voici Alceste dans la situation très inconfortable d'un homme coupé du monde, mais tenant ce monde dans sa main de fer: au dix-septième siècle, le pouvoir d'un prélat est considérable. Vingt ans après, il s'invite donc chez son ancienne amante pour trouver une jolie quadragénaire, qui, loin de la Cour qu'elle a "trahie" en épousant un bourgeois, semble parfaitement heureuse avec ses quatre enfants. Mais qu'est donc venu faire l'égal de Mazarin chez cette mère de famille sans histoire?

    La sauver! Car il se dit hanté, depuis des mois, par un rêve "terrifiant" qu'il a pris pour un message du ciel, et selon lequel Célimène court un danger mortel... Convaincu d'être l'ambassadeur de Dieu auprès des hommes, Alceste décide donc de confesser cette brebis égarée, trop heureuse pour être honnête. Cette "confession", tour à tour cocasse, émouvante et... érotique, tournera vite à la joute oratoire entre un janséniste ancré dans son époque et une libertine avant l'heure, figure de proue, selon Alceste, d'un dix-huitième siècle qui arrive à grand pas. Mais de ce conflit, seul l'Amour sortira vainqueur, puisque vingt ans après, les amants de Molière s'aiment toujours. Et pour toujours.

  • On connaît la chanson. Mais ce n'est qu'une chanson. Pour la science, il en va tout autrement. Lorsqu'on tombe amoureux, le cerveau sécrète une molécule dont la durée de vie est fixée à deux ans. Après deux ans, l'amour qu'on s'était juré éternel, c'est fini, terminé. Même si on se doutait qu'il pourrait y avoir une échéance, on pouvait l'imaginer plus lointaine, ou même qu'on pourrait y échapper. Mais non, la science a parlé. Quel choc pour Daphné, Julien, Camille, Benoît et les autres. Et comment réagir ? Surtout quand viennent interférer d'autres molécules et syndromes où il est question de colère, d'indifférence, de jalousie, de persécution, de donjuanisme et d'amour T.G.V. Nous pensions être des animaux doués de raison. Nous ne sommes que des amas de molécules à pattes dont quelques spécimens se débattent dans un chassé-croisé délirant.

  • 1f.-1h. ; décor : un bureau dans le Kremlin ; durée : 1h00.

    Tout ce que vous voulez savoir sur Poutine sans oser le demander.
    Passionnant et instructif.
    Au sommet de son pouvoir, Poutine sait qu'il pourrait tomber à tout moment : crise, conflit désastreux, qu'importe, les Russes ont le sang chaud. Pour parer à toute éventualité, il convoque sa principale opposante. Une procureure générale qu'il a connue par le passé. Mais les choses vont prendre un tour imprévu.

  • 2f.-2h. ; décor : un salon bourgeois ; durée : 1 h 30 Avec sa voiture, Karine a renversé un piéton, c'est du moins ce que prétend le clochard qu'elle ramène chez elle afin de lui administrer les premiers soins. L'homme geint, se plaint, pousse les grands cris et accuse Karine de lui avoir cassé les os. Réalité ou simulation ? Karine décide d'appeler son amie Élodie, qui est infirmière, pour en avoir le coeur net. Profitant de la situation et sentant que l'automobiliste a des choses à se reprocher, le clochard va tranquillement prendre ses aises dans le confortable appartement. Comme on dit, « il va tailler l'incruste ».

  • "3f.-3h. ; décor : salle de répétition d'une compagnie de théâtre ; durée : 1 h 45 Une petite compagnie de théâtre contemporain découvre qu'elle perdra sa subvention de l'État si elle ne monte pas une pièce de Molière dans son intégralité. Alci, le metteur en scène, rebelle invétéré, va devoir, avec les comédiens qui lui sont restés fidèles et ceux qui lui sont imposés, répondre à cette exigence. On assiste à la recomposition d'une troupe à travers les coups de gueule idéologiques, les batailles d'ego, les intrigues amoureuses, les rancoeurs et les jalousies. Un hymne au vivre-ensemble, au-delà des différences sociales, sexuelles et intellectuelles."

  • 1f.-2h. ; décor : une cuisine dans une maison provençale ; durée : 1 h 20 Jacques, ancien restaurateur à la retraite et sans grandes ressources, habite seul dans la maison provençale de sa filleule Léa. Quand elle vient lui rendre visite le temps d'un week-end, l'ambiance est au beau fixe... Mais... en réalité, Léa est venue lui annoncer son mariage imminent et son projet d'acheter un restaurant avec Fahed, jeune cuisinier d'origine libanaise. Or ce projet ne verra le jour que si Léa vend sa maison...
    Entre conflits générationnels, opposition culturelle et confrontation d'ego entre cuisiniers, la tension va vite monter, faisant ressurgir de lourds secrets de famille...

  • 2h. - Décor : Le bureau présidentiel à l'Élysée - Durée : 1 h 10.



    La Passation raconte cette rencontre intime, secrète, au lendemain des élections présidentielles, entre le Président sortant et le nouvel élu. L'un et l'autre se sentent désormais inscrits dans l'Histoire et mesurent leurs paroles. Pourtant le naturel revient au galop quand l'amertume de la défaite de l'un sécrète des petites vengeances ; quand la victoire de l'autre encourage un sentiment de puissance. Avant de sortir enfin ils attendent leurs épouses qui prennent leur temps. Sont-ils surveillés ? Qui les observe ? Et pendant ce temps, le monde tourne : Washington appelle, Israël se signale... Cinq ans plus tard, la situation est inversée : le perdant vient d'être élu et l'élu de naguère doit laisser sa place. Les deux hommes connaissent parfaitement le fonctionnement du palais mais la passation de pouvoir n'en sera pas écourtée pour autant : ils mâchent leurs mots comme leurs ressentiments. Le pouvoir use. N'est-il pas lui-même usé ?

  • 3f.-3h. ; décor : la pièce à vivre d'un appartement modeste ; durée : 1 h 40.



    Le boulot de Vincent ne lui procure plus ni plaisir ni fierté, seulement de la désillusion et de la peur. Harcelé par son chef - lui-même pressé par Ceux de la Bastide -, il courbe la tête sous le regard affligé de sa famille. Quand il croit avoir enfin recouvré sa dignité, il se heurte au mépris et à l'ambition de son fils, dans l'ombre de Ceux de la Bastide.

  • Deux soeurs et un frère enterrent leur mère. Les soeurs veulent vendre la ferme, Patou pour créer un supermarché de la cochonnaille et Fred pour partir à Hollywood réaliser son rêve de starlette. Mais Dom, le garçon, l'aîné, simplet mais gentil, Dom veut rester à la ferme où il a passé toute sa vie entre le tas de fumier et ses amis les serpents. La lutte est féroce, drôle et acharnée. L'appât du gain fait tomber les masques et la fraternité n'a plus cours quand la cupidité la remplace.

  • 7f.-6h. peut se jouer à 3f.-4h. ; durée : 1 h 20.

    Anne, septuagénaire, décide de se séparer des objets qui encombrent son grenier. Le brocanteur refuse ses vieilleries. Mais le jeune homme qui l'accompagne revient avec Juan, son grand-père, chercher les deux violons.
    Des inscriptions sur l'un des violons vont amener Anne et Juan à se pencher sur le passé, et à démêler les fils de l'histoire dans l'Histoire.

  • 2f - 4h -Décor : plusieurs décors - Durée : 1h30.
    Monsieur Perrichon est en vacances au bord de la mer, accompagné de sa femme et de sa fille, la ravissante Pauline. Cette dernière est si jolie que deux jeunes gens s'en éprennent. Arman et Daniel, pour se faire aimer de Pauline, vont tout faire pour séduire le père. Mais ce n'est pas chose aisée, au vu de la bêtise de Monsieur Perrichon. Gérald Sibleyras adapte la fameuse pièce de Labiche "Le voyage de Monsieur Perrichon" pour le plus grand bonheur des spectateurs du 21e siècle.

  • Dans un désert champêtre, une citadine très chic tombe en panne de voiture. En pénétrant dans l'unique maison alentour, afin d'y demander de l'aide, elle va provoquer la rencontre la plus improbable de toute sa carrière de négociatrice. Collision, simple accrochage, échauffourée, baston, fantasme ou cauchemar ?

  • "2f.-1h. ; décors : mobiles permettant de créer l'intérieur des Wagner aussi bien que la rue ; durée : 1 h 15 Irène, mère au foyer, est mariée à Fritz Wagner, un avocat pénal débordé par son activité professionnelle. Se sentant délaissée, elle succombe aux avances de son professeur de piano jusqu'au jour où une maîtresse chanteuse l'interpelle... Une spirale infernale dans le mensonge s'enclenche, jusqu'au coup de théâtre final."

  • Comédie en 2 actes de Bruno DRUART. 4 f. - 3 h. - Décor : un salon bourgeois - Durée : 1h40 Amandine a été chargée par sa soeur Caroline de superviser les travaux de rafraîchissement de sa grande maison. Elle tombe amoureuse du séduisant peintre, Greg. La soeur aînée, Samantha, débarque à l'improviste avec Victor, le grand frère de ces dames, qui vient une nouvelle fois d'être renvoyé de sa maison de retraite. Le vieux loup de mer espiègle se retrouve sur la paille, ruiné par un trader sans scrupule. Conseil de famille extraordinaire : il faut sauver papy. Les seniors passent à l'action : les deux mamies de la bande, Caroline et Samantha, échafaudent un hold-up chez le trader qui garde à domicile des liquidités dans son coffre.

  • "3f.-2h. ; décor : un cabinet médical ; durée : 1 h 15 Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? Telle est la conviction du docteur Giraud. Son projet est de s'approprier l'esprit de Freud grâce à une machine de son invention. Mais lorsqu'un éboueur sans gêne, une secrétaire harassée et une inspectrice de la sécurité sociale un peu trop curieuse viennent contrarier ses projets, la situation dérape. La machine se déclenche. La théorie du docteur se confirme. Ils vont tous en faire les frais."

  • Quatre jeunes adultes sont convoqués chez un notaire (femme ou homme). Les deux jeunes femmes en ignorent la raison. En revanche, les deux jeunes hommes la connaissent : un vieil homme les a désignés tous les quatre comme ses héritiers. Les jeunes femmes craignent que cette donation ait été obtenue par la torture. Pour compliquer le tout, un jeune intrus (homme ou femme) surgit en prétendant être le seul à pouvoir bénéficier de l'héritage. Mais la réalité est toute autre. Les quatre jeunes jouaient, lorsqu'ils étaient des gosses, dans « la rue basse », et y faisaient les quatre cents coups. Le vieil homme habitait lui aussi cette rue bien avant cette joyeuse troupe, mais il n'avait jamais été autorisé à s'y rendre à cause de la sévérité de sa mère. Aussi est-ce par nostalgie qu'il a fait, de ces anciens heureux galopins, ses héritiers.

  • Hervé est surnommé le Paratonnerre tant il attire les ennuis ! Seuls, son épouse, Martine, psy qu'il réjouit, et Jeannot, frère de lait, lui apportent un peu de bonheur. Peu importe qu'ils soient amants ! Un jour, un généalogiste allemand révèle à Hervé, un secret de famille. Hervé va reconquérir sa place dans le monde !

  • Pièce en 4 actes de Brigitte MASSIOT 1 f. - 1 h. - Décor : une chambre de bonne - Durée : 1h10 Deux personnages que tout oppose : elle, Léopoldine Vaillant née Lepot, mère au foyer, soudain tentée par les sirènes des rencontres par Internet, et lui, Vicomte Adhémar de Marteuil-Grognant, noble déchu, bourré de tocs et reclus dans une chambre de bonne. Il la prend pour sa propriétaire venue constater un dégât des eaux, elle le prend pour son " bouc en rut " rencontré sur " essayezmoivousneserezpasdeçu.com ".
    D'un air léger, à coups de répliques ciselées et de grands éclats de rire, Brigitte Massiot embarque ses personnages à l'assaut des murailles qu'ils ont construit entre eux-mêmes et le monde. Ode au refus de la fatalité, " Nous ne sommes pas du même monde " est une pièce délicieusement touchante, grinçante et désinhibante.

  • Cette comédie dramatique à l'humour cynique, se déroule dans un ancien pays riche, enlisé dans une grave crise économique, écologique et de surcroît fortement handicapé par le vieillissement de sa population. C'est dans un square que Paul, jeune retraité, et Victor, écrivain âgé, se retrouvent l'après-midi pour « tuer le temps ». Ils y font la connaissance de Marie, une ancienne institutrice vivant en maison de retraite, qui leur annonce avec enthousiasme le lancement du concours de « la meilleure fin » auquel elle compte participer. Cette militante pro suicide incite Paul et Victor à faire preuve de créativité pour concevoir des modes innovants et écologiques de fins de soi. Les deux hommes se laisseront-ils séduire par les arguments de Marie en faveur de ce concours qui exige de mettre en pratique sa propre solution ? Qui aura la meilleure idée pour mettre fin à sa vie ? Qui l'emportera finalement ? Une fable diabolique qui pose avec ironie et lucidité les problèmes de nos sociétés vieillissantes et du rapport entre hommes et femmes.

empty