Albin Michel Jeunesse

  • Une farandole de couples de mots contraires, vus à travers les yeux et l'humour délicat de notre Pomelo : les classiques : fermé/ouvert - loin/proche - haut/bas des surprenants : banal/exceptionnel - possible/impossible - rêve/réalité des subtils : éphémère/éternel - question/réponse, -voir/regarder des farfelus : quelque chose/n'importe quoi - roudoudou/pas roudoudou - en veux-tu ?/en voilà ! Un imagier jubilatoire qui livre aux petits des clés pour décoder le monde qui les entoure et avancer dans la vie.

  • Voici l'histoire d'un petit garçon qui disait toujours non. Quand on lui posait une question, il n'y avait aucune surprise. On connaissait déjà la réponse : non. Mais un jour, une nouvelle élève arrive à l'école. Et l'histoire se transforme avec des oui... Ah l'amour ! Le texte drôle, vif et impertinent de David Foenkinos, porté par les illustrations expressives de Soledad Bravi, dresse le portrait d'un petit garçon obstiné qui cache une délicate sensibilité.

  • Benjamin Lacombe revient avec le mythe d'Ondine à ses amours romantiques et pré-raphaélites. Inspiré par les textes de Friedrich de La Motte-Fouqué et la pièce de Jean Giraudoux, il propose sa version du conte, où prédominent des images très picturales faisant écho aux peintures de Millais ou Waterhouse. Par un savant jeu de calques imprimés, il fait émerger toute la sensualité et la transparence de cet univers aquatique.
    Vibrant pour le beau chevalier Huldebrande, Ondine se noie dans les tumultes de l'amour, ses marivaudages et ses trahisons.
    Un grand conte, une épopée romantique dont les thématiques résonnent de manière étonnamment moderne.

  • L'Herbier des Fées est le carnet intime d'un éminent botaniste russe. Détaché du cabinet des sciences occultes de Raspoutine, en quête d'un élixir d'immortalité, ses recherches le mènent en forêt de Brocéliande, célèbre pour ses plantes médicinales et ses légendes.
    Ce qu'il découvre dans ces bois va bouleverser sa vie à jamais. Benjamin Lacombe crée ici un univers exceptionnel, mêlant merveilles botaniques et personnages féériques. Peintures à l'huile, dessins à la plume, planches aquarellées s'épanouissent, par un jeu de calques et de découpes, en un livre d'une grande beauté formelle.

  • « Super-héros, c'est un métier d'avenir. » Métier d'avenir certes, mais métier sacrément exigeant et difficile, qui demande quelques prédispositions. Nombreux sont les appelés, mais rares sont les élus !
    Dans ce nouveau livre de Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe, Phosfo le héros est notre guide dans une galaxie d'êtres à collants, de masques et de super-pouvoirs. Il nous confie sa vocation, ses trucs et astuces et nous met en garde contre certains pièges à éviter de toute urgence si nous tentons l'aventure, comme les terribles artichauts et leurs effets dévastateurs sur les surhommes.
    On croise pêle-mêle : Narasimha le super-homme lion, Bee la diva piquante, le terrible Baron Baryton, ou encore Sun Wukong et ses missions spectaculaires en Chine. Leurs exploits pour sauver le monde bravent une société injuste ou violente qui se révèle être souvent une « supermétaphore » de la nôtre.
    La mise en page, imaginée par Benjamin Lacombe, alterne avec virtuosité les techniques (aquarelle, gouache, huile, encre, gravure, collages) et les références (pop art, affiches de propagande, comics). Portraits spectaculaires, images en contre-plongée, jeux de typographie et quelques pages vertigineuses à lire avec des lunettes 3D (insérées dans le livre) nous permettent de voir le monde à travers les yeux d'un super-héros.
    Un livre inventif et hors norme, qui renouvelle avec éclat la palette et l'univers de Benjamin Lacombe.

  • Vampirine la ballerine décide d'organiser une soirée pyjama au manoir hanté familial. Les préparatifs s'annoncent pleins de rebondissements pour transformer le lieu en un endroit accueillant... et surtout pas trop effrayant. Il va falloir décorer, cuisiner, balayer, organiser un défilé, mais aussi enfermer les monstres et les araignées, pour que la soirée entre copines soit une réussite !

  • Cet ouvrage regroupe deux titres précédemment publiés :
    - La Vie des mots, l'ami des veaux - Contrepétines Les jeunes lecteurs découvriront ici des règles du jeu et de savoureux exemples pour goûter à l'art de la contrepèterie, enfin accessible ! Ils jongleront avec la langue française et s'amuseront des mélanges de consonnes et de voyelles, de déplacements de syllabes, des combinaisons de sons qui rendent les comptines mutines.« Des bosses grises, des grosses bises », « Louper son car, couper son lard »

  • Elle s'appelle Shai Lin, elle a 8 ans, elle aime les arbres, surtout les saules pleureurs, tristes et puissants.
    Quand sa famille doit déménager, elle n'a qu'une demande : qu'il y ait un saule pleureur dans le jardin. Après des jours de recherches, la famille trouve enfin une maison à louer avec l'arbre tant désiré...
    Mais voilà, ce saule-là ne pleure pas ! Depuis qu'il est un tout petit arbre, il se sent différent : il voit la vie comme quelque chose de merveilleux et il est toujours de bonne humeur.
    Une histoire d'arbre, belle et poétique, pour enfants d'aujourd'hui.

  • Dans une Inde imaginaire, deux sultans décident de faire la paix en mariant leurs enfants. C'est ainsi que Tani doit partir au loin épouser un prince du désert inconnu.
    Mais à son arrivée, on la laisse seule avec sa vieille nourrice dans un palais délabré où bruissent les rumeurs et les complots. Tani, elle, peint sur les murs la splendeur de ses jardins d'enfance et de ses souvenirs.
    Et ainsi, au fil de l'attente s'égrènent le silence, l'ennui, les secrets . jusqu'au jour où Tani et le prince Sélim Salim se découvrent, s'aiment et construisent un avenir.

  • Johanne et Hanne sont jumelles, elles se ressemblent trait pour trait, tout le monde le dit. Mais Garmann, lui, les trouve différentes. Il sait combien Hanne est brutale et cruelle, combien Johanne est douce et rêveuse. D'ailleurs Johanne a un secret à partager avec Garmann : il y a dans les bois quelque chose, une sorte de capsule spatiale abandonnée qu'elle veut lui montrer. L'endroit devient bientôt leur cachette, le vaisseau secret où ils se retrouvent, à l'abri des regards ironiques de Hanne et des autres.

  • Tchi est un adorable petit panda. Malheureusement, à la moindre poussière, c'est la catastrophe assurée : ses éternuements sont si violents qu'ils détruisent tout !
    Un matin, sa maman décide d'emmener Tchi à la bibliothèque.
    Ensuite, ils iront au restaurant, puis au cirque : quelle bonne journée ! Mais bientôt, Tchi ressent un petit chatouillement familier... Va-t-il éternuer ?

  • Une fillette refuse de manger son dîner et est envoyée dans sa chambre. Réconfortée par la présence de son ours en peluche, elle s'endort. C'est alors que commence un fabuleux voyage dans la forêt, où la fillette et son ours dansent et jouent toute la nuit

  • Un jour, un énorme éléphant débarque chez Sam avec sa valise. Le voilà qui prend ses aises, dévore l'intérieur du frigo et casse tout sur son passage. Quel toupet ! Et pour couronner le tout, cet éléphant a un vrai caractère de cochon. Sam parviendra-t-il à le mettre à la porte ?

  • La tempête a grondé toute la nuit. Le lendemain, deux petites filles découvrent le jardin ravagé. C'est l'occasion rêvée de partir en exploration, sans le dire à Grand-mère ! Dans le petit cimetière du village, elles vont à leur manière, enfantine et méticuleuse, remettre de l'ordre, réparer les dégâts et refleurir les tombeaux.
    Ce récit sensible restitue avec justesse l'innocence d'un jeu d'enfant, une aventure joyeuse qui fait grandir.

  • Elinor Smith a six ans quand elle monte pour la première fois dans une « machine volante » et découvre la liberté et le plaisir de voler. Et à seize ans, elle devient le plus jeune pilote des Etats-Unis. Mais pour les grincheux de l'époque (on est en 1928), l'aviation est une affaire d'hommes et Elinor n'y a pas sa place ! Portée par son rêve, elle se donne alors un défi spectaculaire : voler sous les quatre ponts de la ville de New York. Et montrer au monde de quoi les filles sont capables. C'est en passionné d'aviation que François Roca a superbement illustré cette histoire d'aventure et de prouesse.

  • Un voyage raconté en une succession d'images et de mot terminant par «-age» : deux enfants sages comme des images, un oiseau en cage. Démarrage, virage, péage, embouteillage, grignotage, carambolage, remorquage, garage... et enfin la plage !

  • Découvre 12 peintres et crée tes tableaux est un superbe carton à dessins.
    A l'intérieur, on y trouve :
    - un grand livret de 28 pages, glissé dans une pochette, qui valorise 12 peintures inhabituelles, aux techniques variées, venant des quatre coins du monde et mettant en scène des animaux : un chat, un chien, des coqs, un cheval, un tigre, un kangourou, une girafe, un crocodile. et même un animal imaginaire ! Des questions simples invitent l'enfant à observer et commenter les images.
    - Un bloc-notes de 26 pages avec :
    - Les 12 oeuvres reproduites en noir et blanc, des conseils pour les colorier comme de vrais tableaux, en attirant l'attention du lecteur sur les plans, les matières et les ombres et lumières.
    - 2 planches de stickers qui reproduisent en plus petit ces oeuvres, à coller sur la page de coloriage, pour avoir le modèle sous les yeux.
    - 12 feuilles-atelier, où l'enfant est invité à inventer un dessin en lien avec l'animal.

  • À première vue, la famille Polipoil ressemble en tout point à une famille classique. Pourtant, à l'observer de plus près, on remarquera un enthousiasme démesuré et un esprit d'initiative hors norme.
    Ainsi, lorsque Maman Polipoil décide un matin d'organiser un goûter, l'événement le plus simple du monde se transforme en aventure extraordinaire.

  • Le grand marché de Sidibel, personne en ville ne le raterait. C'est qu'on y trouve vraiment tout : des bobinettes à ratatiner des pastèques, des abrimousses, des corbeilles de rêves colorés, des filets attrapeurs de soleil d'hiver, mais surtout, surtout. Il y a Salima, la petite fleuriste, qui illumine la place de ce marché bigarré et qui fait chavirer les coeurs.
    Une balade colorée, joyeuse et fleurie au coeur d'un marché vivant, poétique et loufoque. Hubert Ben Kemoun (qui est né à Sidi Bel Abbés) nous amuse avec ses mots et métiers inventés, nous transporte dans les dédales de la linguistique et de l'oulipo. Bruno Heitz nous enchante et nous fait voyager parmi ses décors en bois découpé.

  • Cette anthologie de 20 contes emprunte à diverses cultures (l'Asie est largement représentée, tant la grenouille y est familière). D'humeurs très différentes - étiologies, malices, merveilles et sagesses - ces contes montrent bien des facettes de la grenouille, tour à tour bagarreuse ou mutine, sotte, bouleversante, . coassante ou parlante, entre figure humaine et figure animale.
    On découvrira l'origine du coassement ou de l'homme-grenouille, comment une grenouille, vaniteuse, provoque la sécheresse quand une autre perd ses fesses. et comment cet animal si familier, de la pluie et du beau temps, mûre ou en mue, demeure toujours légèrement inquiétant.

  • Alors que Madame Poule couve tranquillement son oeuf sur une meule de paille, voici que celui-ci se met à dévaler la meule et à rouler, rouler, rouler ! Vite, Madame Poule se précipite à sa recherche.
    Grâce aux indications des animaux de la ferme, elle finira par retrouver son oeuf.

  • Un clown, un Monsieur Loyal qui nous présente une à une les curiosités de son drôle de cirque.
    Sur chaque double page se déroule un numéro singulier où acrobates, dompteurs, équilibristes sont autant d'illusionnistes qui jouent avec notre regard. Chaque scène cache un jeu d'optique, une composition cinétique ou une illusion de perspective, etc. Les vernis, mats et brillants, combinés aux lignes et aux couleurs, viennent renforcer les impressions de relief ou de profondeur.
    Cet album en trompe l'oeil s'adresse avant tout aux enfants, mais les images magnifiques d'Etsuko Watanabé rendent magistralement hommage à l'art optique et ne manqueront pas de séduire les adultes.

  • Un petit garçon nous raconte sa grande histoire d'amitié avec son chien. L'animal est doux, l'écoute et partage ses joies et ses peines. Il l'accompagne partout, à chaque instant. C'est un animal formidable, un ami fidèle. Mais c'est aussi un chien peu ordinaire car c'est un chien de papier, un tout petit chien dessiné, qui, plié au fond de la poche du garçon, sera toujours près de lui pour le rassurer...

  • Que les vacances sont longues quand on se retrouve seul au pensionnat, loin de ses parents et de ses amis.
    Pour passer le temps, alioscha s'occupe des poules de la volière.
    Il sacrifie même son unique pièce d'or pour sauver sa préférée, une petite poule noire. pour le remercier, elle l'emmène dans le royaume merveilleux des petites personnes, dont elle est. le ministre. mais chuut ! motus et bouche cousue. si alioscha veut voir ses souhaits exaucés, il doit taire le secret. saura-t-il tenir sa langue ?.

empty