Sciences humaines & sociales

  • Tout au long de son ascension et de son règne, Napoléon excelle dans l'art de forger sa propre légende. Il fait évoluer son nom - le corse Buonaparte devient le général Bonaparte, Napoléon, l'Aigle - à mesure qu'il gravit les échelons du pouvoir. Il manie avec adresse le faste et la propagande pour asseoir son image.
    Deux cents ans après la disparition de l'Empereur, Xavier Mauduit confronte son analyse d'historien à une iconographie tantôt diabolisante, tantôt hagiographique. À travers de nombreux documents en couleurs, nous découvrons plusieurs Napoléon qui cohabitent et qui se croisent : celui de la propagande impériale, l'homme qui dicte ses mémoires à Sainte-Hélène, le Napoléon tyran ou encore celui fantasmé par ses admirateurs. Tous sont des figures qui diffèrent et se complètent. Ce livre passionnant retrace ainsi l'histoire d'une fascination nationale qui se construit, dénouant les doutes, les controverses, et célébrant brillamment l'art tout napoléonien d'édifier son propre mythe.

  • L'auteur nous raconte sa "petite histoire" mettant en scène la France du temps de Napoléon à la manière du petit manuel publié au 19e siècle chez Armand Colin par Ernest Lavisse. Xavier Mauduit pour sa part a choisi la parodie : Lavisse n'était-il pas critiqué déjà à son époque ?

  • « Nos ancêtres étaient ivres de couleurs. Leur quotidien était composé d'uniformes étincelants et de robes chatoyantes, de papiers peints fleuris et de rues pavoisées. Les tableaux, les aquarelles, la littérature nous dévoilent un passé coloré. ».
    Xavier Mauduit.

    Regardons notre histoire autrement.
    Ce livre est une promenade dans le temps, une flânerie dans le monde d'hier où tout est soudainement en couleurs. Retrouvons nos poètes et nos romanciers, Baudelaire, Hugo, Proust ou encore Colette, sans oublier tous les anonymes, élèves, ouvriers, paysans.
    Parcourons les rues de nos villes et les routes de nos campagnes. Au plus près de ce qu'ont pu voir nos ancêtres, voici une manière différente de revisiter le passé. Avec les petits et les grands moments qui ont fait notre histoire : la vie quotidienne, les mines, les usines, le métropolitain, le Tour de France, la Commune, les congés payés, et les guerres aussi. Tant d'hommes et de femmes, dans un foisonnement d'images, quand plus d'un siècle d'histoire se dévoile sous nos yeux, enfin... en couleurs !
    Une expérience unique pour toutes les générations.

  • Napoléon III a longtemps été décrié mais l'homme est plus complexe qu'il n'y paraît. Sous le Second Empire, entre 1852 et 1870, la France connaît des avancées spectaculaires qui la font entrer dans la modernité et dans la révolution industrielle.
    Que ce soit pour les sciences et techniques, les arts et la littérature, la politique, la vie quotidienne, l'éducation et la santé, l'architecture et l'urbanisme, le Second Empire a transformé la France.

    Xavier Mauduit et Corinne Ergasse nous invitent à redécouvrir, avec plaisir, l'histoire méconnue de ces vingt années flamboyantes où les hommes ont cru le progrès sans limite.


    « Un beau livre d'histoire populaire et savant qui procure le plaisir de picorer pour nourrir sa culture et susciter son plaisir » Historia « Un livre d'histoire raconté avec l'allégresse d'un roman contemporain (...). Une sorte de Trivial Pursuit pour se replonger dans l'époque de Madame Bovary et des Fleurs du mal  » Le Parisien Aujourd'hui en France

  • Du dix-neuvième siècle à aujourd'hui, Vidocq est porteur d'un destin qui interpelle, celui d'un fils de boulanger devenu bagnard, d'un bagnard devenu policier. Sa vie est ponctuée d'aventures qui rendent son existence bien plus riches que la plupart de celles que nous connaissons et que nous vivons. Son destin nous parle toujours, à nous qui vivons un siècle et demi après lui et qui aimons autant les histoires de voyous, de lascars, de braquages, que les enquêtes policières. Nous sommes fascinés par Vidocq bagnard et par Vidocq policier, comme nous le sommes par Jean Gabin en commissaire Maigret et par Jean Gabin en Pacha, ou par Lino Ventura en inspecteur dans Garde à vue et par Lino Ventura en Tonton flingueur.
    De son vivant, il est déjà une source d'inspiration pour les romanciers, et pas des moindres : Hugo, Balzac, Alexandre Dumas, Eugène Sue, Edgar Allan Poe...
    Il est l'ancien bagnard devenu le chef de la brigade de sureté de Napoléon et un policier aux méthodes efficaces, mais contestables.
    Cette biographie originale, qui allie une récit mené tambour battant à des encadrés informatifs sur des thématiques comme Le bagne, La police sous le 1er empire, Les bas-fonds de paris, dévoile un Vidocq passionnant, à l'existence plus riche et plus complexe que le simple cliché du forçat repenti.

    L'auteur : Xavier Mauduit (né en 1974), est un journaliste et historien français. Animateur de télévision et de radio. Agrégé d'histoire, il a soutenu une thèse de doctorat intitulée "Le Ministère du faste : la Maison du prince-président et la Maison de l'empereur Napoléon III (1848-1870)" qui a obtenu le prix Mérimée en 2013. Il coanime une émission "Personne ne bouge !", sur Arte avec Philippe Collin et Frédéric Bonnaud. Il assure une chronique hebdomadaire d'histoire du sport sur France Inter. Il participe du lundi au jeudi à l'émission "28 minutes", sur Arte. Il a publié de nombreux ouvrages.

  • « Comment Mathusalem a-t-il pu atteindre l'âge très respectable de 969 ans ? Pourquoi un roi de Birmanie du xive siècle a-t-il été tué à cause de son amour pour les concombres ? Comment Mao Zedong a-t-il voulu écraser les moustiques avec des ouvrages ancestraux ? Vieille de plusieurs millénaires ou de quelques décennies, l'histoire nous fascine. Elle nous aide à comprendre le présent et elle éclaire l'actualité : tout ce dont traitent les journaux a une profondeur historique et fait écho à des événements passés. Ainsi, la visite du souverain pontife en Afrique permet de rappeler qu'il y a déjà eu trois papes africains, une grève des universités remémore une colère estudiantine au Moyen Âge, la rivalité entre la France et la Russie est l'occasion de se souvenir d'un ambassadeur du roi Louis XV qui a voulu renverser le tsar.
    Procès de cochon, condamnation de cadavre, délires d'inventeur, sacrifices pour la liberté, empereur amoureux ou tyran sanguinaire, le passé nous offre de belles histoires à raconter. En voici quelques-unes réunies dans un joyeux méli-mélo, de la lointaine Antiquité aux temps présents. » Au fil des pages, malicieusement illustrées, on s'instruit et on sourit. On se penche sur ce qu'on a appris (ou pas), sur ce dont on se souvient (ou pas), sur ce qu'on aurait aimé savoir (ou ignorer) sur l'histoire du monde et de la France.

  • Ce livre n'est pas un manuel de grammaire rébarbatif mais bien plutôt une passionnée et très amusante déclaration d'amour au français.

    Il propose une approche ludique, vigoureuse et tendre, qui vise à décorseter notre langue pour se l'approprier, la prendre, et l'apprendre.
    Il est question de rimes embrassées, d'accords, de liaisons scandaleuses, du temps qui passe, de naissances, de changement de genre, de jeux et de faux semblants, de la chair d'un mot et de la caresse d'un accent.

  • Le Second Empire : une période injustement négligée par l'histoire, fer de lance de la modernité !
    Sans Second Empire : pas de Paris haussmannien, pas d'éclairage public, pas de grands magasins...
    Une approche décalée mais traitée avec sérieux, qui passionnera un large public.

    Une parution prévue au moment de l'exposition « Spectaculaire Second Empire » au Musée d'Orsay.

  • « Je vous le garantis, ouvrez ce livre et vous irez de souvenirs en surprises. Chemin faisant vous réviserez notre Histoire. »E. O. « Le coeur qui bat, la gorge qui se serre, dédain feint ou sincère, nous avons tous une histoire d'amour, parfois malheureuse, avec la dictée. La dictée c'est la femme fatale, avant l'heure, de la cour de récré : elle ne nous passe rien et nous lui permettons tout. Ni recueil, ni étude scientifi que, c'est un voyage au pays des dictées que nous vous proposons. Ses étapes sont la nostalgie et la surprise, parfois le sourire, mais toujours avec l'amour de l'école et de l'orthographe. Lui seul nous rappelle que toute faute est pardonnable. »

empty