Will Argunas

  • 2007. Trente neuf militaires américains sont reçus chez eux comme des héros à la fin de leur mission en Irak. Une bonne partie des habitants de leur petite ville d'origine les accueille à coups de « Welcome Home Boys ! » Les rues sont noires de monde, les filles sont souriantes et les embrassades nombreuses. Mais la liesse s'estompe vite et cède bientôt la place à une réalité plus dramatique. Nombre de ces jeunes adultes vont en effet succomber à ce que les médecins appellent le « trouble de stress post-traumatique ». Qu'il s'agisse des campagnes d'Afghanistan ou d'Irak, plus de 20% des vétérans y ayant combattu en reviennent durablement affectés par ce syndrome.
    Will Argunas s'attache au destin de trois d'entre eux : Uriel, Samuel et Andrew, issus de communautés différentes - soit U, S et A, la symbolique est limpide... Pendant leur temps de guerre, ils ont vécu des expériences communes traumatisantes qui les soudent à jamais, mais les isolent et les empêchent de retrouver leurs marques dans la vie américaine ordinaire. À la limite du docufiction, le récit s'insinue dans la tête des protagonistes pour offrir un témoignage réaliste et argumenté, aussi éloigné des jérémiades évangélisatrices que des flatteries nationalistes.

  • Bleu(s)

    Will Argunas

    Nicolas ouvre les yeux sur la blouse blanche de l'infirmière.
    Il est à l'hôpital ! Mais pourquoi ? Il ne sait pas, il ne se souvient de rien. Son papa est là, de l'autre côté de la vitre, qui lui sourit ! Le docteur Bleu aussi lui sourit, tout comme le décor qui est calme et bleu. Bleu comme le gros bleu qu'il a à la tête et qui lui fait mal. Bleu comme le vague à l'âme qu'il a sans savoir pourquoi ! De retour chez lui, Nicolas va raconter avec des dessins l'accident qu'il a eu à l'école.
    Et pour la première fois, quelqu'un va oser parler du dragon, celui qui ressemble à Mlle Rose !

  • In the name of...

    Will Argunas

    Houston, 2014.
    Dans la gigantesque église de Lakewood Church, on s'apprête à vivre un moment exceptionnel : la première apparition publique aux Etats-Unis du nouveau pape Nelson 1er, un pape noir d'origine africaine ! Mais l'événement tourne au cauchemar. En dépit des mesures de sécurité, on a tiré sur le pape. Le souverain pontife est dans un état critique. Trois tireurs ont presque aussitôt été arrêtés sur place et l'enquête du FBI démarre aussitôt, coordonnée par l'agent Morgan Jackson, un policier noir dépêché de New York spécialement pour l'occasion. Le complot est évident, même si, étrangement, on n'a retrouvé aucune douille à proximité des tireurs. Tandis que le monde est en état de choc, la terrible nouvelle tombe : Nelson 1er est mort de ses blessures. Mis sous pression par sa hiérarchie, Jackson intensifie l'enquête, troublé : même si la culpabilité des trois suspects ne semble faire aucun doute, quelque chose ne colle pas dans le scénario de l'attentat.

  • Bloody september

    Will Argunas

    Manhattan, hiver 2000. En pleine nuit, une jeune femme à demi-nue saute dans le vide du haut du parapet d'un building. Au matin, c'est l'inspecteur Francis Pezzulo, en chemin pour rejoindre son commissariat du 15e district, qui hérite de l'enquête sur ce cas - selon toute vraisemblance un suicide. Son enquête, pourtant, le conduira d'abord dans le milieu du cinéma porno, puis sur les traces d'un serial killer terrifiant, un psychopathe tueur de femmes qui dépèce ses victimes.

    Mais au-delà de l'enquête proprement dite, sobrement décrite dans une narration au cordeau, Bloody September est aussi le portrait subtil d'un homme las, dont le mental ploie sous les assauts conjugués d'un travail pénible et d'une vie personnelle difficile. C'est aussi, et peut-être surtout, le portrait d'une ville dévorante, New York, qui pour briller dans toute sa gloire ne cesse de détruire ses propres enfants.

    Réalisme extrême et scénario en état d'urgence, pour un compte-rendu clinique et glaçant de l'envers du rêve américain.

  • Black Jake

    Will Argunas

    Los Angeles. Jake Brennan est un policier surexposé au monde criminel qu'il côtoie de bien trop près, au point de laisser détruire les dernières défenses qui pourraient encore l'en protéger. Voleur, menteur, toxicomane, joueur et bientôt assassin, il ne s'interdit rien de ce que la loi proscrit, au mépris de tout danger, ivre de sa propre violence et certain de l'impunité que lui confère son statut. Sa vie entière part à la dérive. Même ses proches - sa fille adolescente Laura, son équipier Luis et le père Ramos, un prêtre qui le connaît de longue date - finissent par renoncer à contenir ses dérives. Le moment de vérité de Black Jake, le flic ripoux, surgira des suites d'une lourde dette de jeu, contractée lors de paris sportifs clandestins auprès d'un bookmaker mexicain. Saura-t-il enfin dompter ses démons intimes, ou s'abandonnera-t-il définitivement au vertige criminel ? Dans l'esprit du célèbre Bad Lieutenant interprété par Harvey Keitel dans le film d'Abel Ferrara, Will Argunas renoue avec la figure du policier qui transgresse les limites de ses fonctions, comme il l'avait déjà fait dans son précédent album chez KSTR, Missing. Un grand récit réaliste d'une noirceur consommée, sans digression psychologique, interprété au plus près de la vérité de l'action. Implacable.

  • " Loup, y es-tu ? " Une version moderne de la célèbre comptine.
    Un livre d'éveil pour les tout-petits.

  • Missing

    Will Argunas

    elle s'appelle emmy.
    elle avait tout juste 8 ans et la vie devant elle. sa dernière photo la montre souriante... comme sur l'affiche qui porte le mot : missing... disparue. on a beau être flic, rompu aux pires horreurs... certaines blessures ne se ferment jamais. un deuil, ça se construit avec la vue d'un corps. emmy... où es-tu emmy oe

  • Etats-Unis, 1996, dans la région des Four Corners. Un banal cambriolage dans une bijouterie fait ressurgir une rumeur : celle d'un vieil indien qui, au fond du Grand Canyon, ferait du troc avec des gemmes de grande valeur. Et de fait, plusieurs diamants très purs ressurgissent brusquement, attirant sur place une jeune femme de New York à la recherche des ossements de son père. Celui-ci, négociant en pierres précieuses, a trouvé la mort plusieurs années auparavant lors d'un crash aérien, juste au dessus du Grand Canyon. La police tribale navajo mène l'enquête.
    Le cycle de la police navajo de Tony Hillerman est l'une des plus fameuses créations du polar américain contemporain. L'adaptation qu'en propose ici Will Argunas lui confère une saveur et une texture surprenantes.

  • Joan Baez, La voix d'une certaine Amérique Quand paraît son premier disque, en 1959, Joan Baez n'a que 18 ans. C'est le début d'une carrière unique aussi bien par sa qualité que sa longévité.
    Un chant d'une grâce exceptionnelle et un engagement de toute une vie en faveur du pacifisme et des plus nobles causes valent à cette artiste une place de choix dans l'histoire de la musique populaire américaine et dans le coeur du public. Quand la pureté de l'expression Semble refléter celle de l'âme.

empty