Thomas Campi

  • C'est la nuit de Noël et Freddy d'Angelo doit livrer ses gelati en Angleterre. Parti de Gênes, il a passé les tunnels qui longent la mer entre l'Italie et la France et file maintenant vers le nord, fatigué et seul dans son petit camion frigorifique jaune. Au même moment, une hirondelle quitte l'Afrique et vole bizarrement à contre-courant, traçant elle aussi vers le nord dans le froid de l'hiver qu'elle doit braver coûte que coûte. Car une troisième vie est en jeu dans cette histoire, plus fragile encore que les deux premières.

  • Par quel hasard Arthur se retrouve-t-il ce jour-là projeté dans l'improbable projet de Sandrine ? Rien de commun pourtant entre ce jeune homme hypocondriaque et cette Street Artist bruxelloise dont l'objectif est d'ouvrir les yeux des gens sur les « énormités » qui les entourent... Et si ce frêle garçon était contre toute attente le seul capable de l'aider à atteindre son but ?

  • Le livre le plus imprimé après la Bible !
    Comment faire face au monde extérieur, empli de tentations et de vanité ? Durant la première moitié du XVe siècle, Thomas A. Kempis a répondu à cette question en invitant ses lecteurs à se conformer autant que possible à la vie du Christ.
    Intemporelle, sa réflexion a été saluée par Bossuet, Fontenelle, Corneille, Lamennais, Balzac, et même par sainte Thérèse de Lisieux : « J'en connaissais par coeur presque tous les chapitres. »

  • Jeune dessinateur de Cleveland issu d'une famille d'immigrés russes, Joe Shuster était loin de penser qu'avec la création de Superman, imaginé en 1938 aux côtés de son ami et scénariste Jerry Siegel, il allait donner naissance à un genre à part entière : le comics de super-héros.
    Leur concept sous le bras, les deux jeunes pionniers découvrent avec le succès éclair de leur création la réalité du monde de l'édition de l'époque et posent les bases créatives de ce qui est aujourd'hui connu comme l'Âge d'Or du comics.

  • Comment renouveler la pratique du Chemin de Croix ? Dans toutes les paroisses et communautés, la question revient chaque année. Nous leur offrons de faire de cette pieuse coutume une occasion de découvrir la meilleure tradition spirituelle chrétienne.Dans l'esprit du Carême à l'école des saints et de l'Avent à l'école des saints, ce Chemin de croix propose des textes courts, rejoignant le sens profond de chaque station, et structurés pour permettre une brève méditation silencieuse, en public ou en privé, à l'église ou à la maison. Chaque texte est prévu pour une durée d'environ 3 minutes par station.Une brochure de qualité que les fidèles aimeront conserver, à distribuer en quantité au moment du Carême.

  • À travers le récit d'un grand-père à son petit-fils : l'histoire de l'immigration économique au XXe siècle. « Le vieux chiant », c'est comme ça que Roméo appelle son grand-père. Alors, quand il apprend qu'il va devoir passer quelques jours avec lui à Charleroi... c'est une certaine idée de l'enfer pour le gamin de 11 ans. Cette semaine sera pourtant l'occasion de lever le silence qui pèse sur des hommes de trois générations.
    Un récit humain et touchant qui nous parle de l'immigration italienne, du travail des mineurs et du difficile accouchement de la parole quand, une vie durant, on a été habitué à se taire.

  • Un texte oublié, par l'auteur du livre de spiritualité le plus vendu dans le monde après la Bible !

    Ce texte est le pendant d'un des plus gros succès populaire de la littérature religieuse :
    L'Imitation de Jésus-Christ. Écrit par un moine, Thomas A. Kempis à la fin du XIVe siècle il introduit en suivant les mystères joyeux, douloureux et glorieux à la vie de la Vierge Marie. Facile d'accès et bref il n'avait pas connu d'édition grand public depuis plusieurs dizaines d'années.
    Traduction et préface de Celestin Albin de Cigala, récompensé en 1908 par le prix Jules Janin de l'Académie Française pour sa traduction de L'Imitation de Jésus-Christ.

  • Charles Singullier est un employé ordinaire qui, pour une fois, se permet une petite originalité : il s'achète un chapeau melon au marché aux puces des Marolles à Bruxelles. Une fois le chapeau posé sur la tête, rien ne sera plus pareil pour Charles : il est victime d'hallucinations issues de l'oeuvre de Magritte. Et plus moyen d'enlever ce chapeau sauf s'il perce le mystère des tableaux de Magritte ! Une oeuvre qui s'interroge sur le sens des mots et des images et qui entraîne Charles dans un jeu de piste qui l'amènera à mieux comprendre Magritte, à le croiser, mais aussi à s'interroger sur lui-même, sur l'amour et sur la place de la fantaisie dans sa vie.

  • Une aventure humaine extraordinaire au coeur de la complexité afghane. Grand reporter à la RTBF, Pascale Bourgaux a suivi, de 2001 à 2011, le parcours du seigneur de guerre Mamour Hasan et de sa famille. Une fascinante plongée dans la complexe réalité afghane, dont Pascale Bourgaux nous offre le témoignage à travers ce récit tout en nuances, qui raconte le basculement progressif d'une communauté, pourtant opposée aux talibans, du côté de leurs anciens ennemis contre la présence occidentale.

  • L'Imitation de Jésus-Christ est une oeuvre monastique du XIVe siècle, rattaché au courant "Devotio moderna". Rencontrant un succès inattendu auprès du grand public, il a été le livre le plus vendu après la Bible grâce à l'essort de l'imprimerie.
    Cette version abrégée et illustrée permet de faire redécouvrir cette oeuvre, un peu oubliée, qui a contribué à façonner la civilisation européenne.
    Chef-d?oeuvre intemporel de spiritualité, l?auteur de l?Imitation nous montre la voie de l?humilité et du détachement.
    En faisant de Dieu son appui et sa force, l?âme devient légère et libre, prête à s?élever vers sa patrie céleste et goûter à la douceur des consolations divines.

  • Une ville, une rue, deux immeubles qui se font face et quelques personnages comme on en croise tous les jours. Ils sont emportés par leur vie, de la maison au bureau, de la crèche au cimetière. Parmi ces gens, certains fonctionnent moins bien que d'autres. Des petites gens. Ils sont là mais on ne les voit pas. La seule chose qui importe, c'est qu'ils fassent ce qu'on attend d'eux : travailler puis mourir sans bruit. Mais parmi ces petites gens, quelques-uns ont l'air d'encore aimer la vie. Ils l'aiment assez pour essayer de lui donner un sens, d'y trouver le bonheur. On dirait des révolutionnaires. Silencieux et pacifiques.
    Il y a par exemple ce petit fonctionnaire des chemins de fer, préposé aux objets trouvés. Ce qui l'éveille la nuit, c'est le sourire de son vieux collègue ! Comment un type qui a une vie aussi banale, aussi ennuyeuse que la sienne peut-il afficher perpétuellement un sourire de bonheur ? Une question qui trouvera une réponse qui pourrait bien tout changer.
    Il y a aussi cette technicienne de surface à la passion bien étrange, cette vieille danseuse qui, même à la retraite, perpétue la magie du spectacle.
    Et ce père qui ne sait plus comment vivre avec son fils depuis que sa femme est morte ?
    Leur voisin, un vieil original qui donne ses livres comme autant de caresses, de remèdes, tentera de briser le grand silence qui s'est établi entre eux.
    Les petites gens ont des petites vies, si petites qu'on devrait les oublier, mais c'est pourtant elles que l'on va vous raconter.

  • Voici une traduction de l'imitation de jésus-christ faite pour faciliter la lecture et la méditation quotidiennes de ce texte capital de la piété chrétienne.
    La disposition des versets retrouve celle voulue par les auteurs à l'origine.
    L'introduction du père jacques fournier permet de mieux comprendre les vrais enjeux de ce texte pour les laïcs. cette prière issue de la " devotio moderna " des xive et xve siècles, démontre sa justesse spirituelle pour aujourd'hui. en rappelant que le véritable auteur à la source du texte est gérard groote - avant thomas a kempis - jacques fournier redonne à l'imitation un relief et une résonance qui attirent celles et ceux, engagés dans le monde, qui veulent prier en conversation avec jésus-christ.

empty