Littérature traduite

  • Une introduction à la finance du futurNouriel Roubini a acquis sa stature d'économiste visionnaire en étant en 2006, devant le FMI, le seul économiste à annoncer l'explosion de la crise qui, depuis deux ans, frappe le monde développé comme les pays émergents. Dans Economie de crise. Une introduction à la finance du futur, Roubini va à contre-courant de la vulgate économique et montre que les phénomènes de crise sont des éléments constitutifs du capitalisme. Après avoir évoqué la formation puis l'éclatement des bulles spéculatives qui ont émaillé l'histoire, l'auteur se livre à une analyse serrée de la crise actuelle. Parce qu'elle trouve ses origines au coeur du système économique et financier mondial, elle est profondément différente des crises de la dette et des crises de change qui scandèrent les dernières décennies du XXème siècle : contrairement à celles-ci, elle n'est pas née dans le monde en développement mais s'est étendue à lui. La rapidité avec laquelle elle s'est propagée a révélé l'état de putréfaction du capitalisme mondial et mis en évidence l'urgence de sa réforme. Nouriel Roubini souligne les effets secondaires des mesures de sauvetage déployées par les pouvoirs publics : en accroissant les déséquilibres internationaux et en exacerbant la volatilité des marchés d'actifs, leur médecine nourrit les crises futures davantage qu'elle ne les prévient. L'auteur met en évidence les conditions d'une réforme du système financier mondial qui, si elle ne réduira pas à zéro la probabilité d'apparition de phénomènes de crise, en limitera toutefois considérablement la dangerosité. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Annik Steta

empty