Samira El Ayachi

  • Quarante jours après ma mort Nouv.

    Quarante jours après ma mort

    Samira El Ayachi

    • Editions de l'aube
    • 19 Mai 2022

    « Mes yeux sont sourds, mes paupières restent closes et ma bouche, éteinte. Car je suis bel et bien mort. Mais c'est avec stupéfaction que je comprends que je vais tout entendre de leurs discours. Et que mon enfer durera quarante longs jours. » Le narrateur est mort, certes, mais il est bel et bien le personnage principal de la tragi-comédie qui va suivre ! Condamné au silence, il assiste, impuissant, au pugilat entre ses femmes et à la détresse de sa mère, subit la haine de son cousin, l'amour de son oncle, les litanies de l'Ivrogne... Samira El Ayachi dresse le portrait d'une famille marocaine aux prises avec ses cadavres intimes et donne à entendre, à travers la voix d'un jeune homme pris dans les filets de notre temps, les désillusions de toute une génération en quête d'elle-même.

  • Le ventre des hommes

    Samira El Ayachi

    • Editions de l'aube
    • 2 Septembre 2021

    A A'Samar. J'aime la nuit. D'ailleurs c'est la nuit que je suis née. C'était un samedi. On s'en souvient tous. Le problème avec la Nuit. C'est que la Nuit y a personne pour emmener maman à l'hôpital. Parce que papa est à la mine, au travail de nuit". Le soir tombe sur les corons du nord de la France, et une fratrie se presse devant l'écran de télévision. Soudain apparaît le visage attendu ? : celui du père.
    Qu'y raconte-t-il ? A l'époque, personne ne s'en soucie vraiment. Ce n'est qu'une fois adulte qu'Hannah, devenue enseignante et aux prises avec les règles imposées, découvrira l'histoire incroyable de son père et d'un groupe d'hommes venus du sud du Maroc pour travailler dans les mines de charbon.

  • Les femmes sont occupées

    Samira El Ayachi

    • Editions de l'aube
    • 3 Septembre 2020

    « Le monde est fait pour deux catégories de personnes. Les hommes. Les femmes riches. Les autres se retirent sur la pointe des pieds en riant doucement, et en s'excusant. » Elle doit monter une pièce de théâtre. Finir sa thèse.
    Lancer une machine. Régler des comptes ancestraux avec les pères et les patrons. Faire la révolution - tout en changeant la couche de Petit Chose. Au passage, casser la figure à Maman Ourse et tordre le cou à la famille idéale. Réussir les gâteaux d'anniversaire.
    Retrouver la Dame de secours. Croire à nouveau en l'Autre.
    Comme toutes les femmes, la narratrice de ce roman est très occupée.

  • La vie rêvée de mademoiselle S.

    Samira El Ayachi

    • Hachette jeunesse
    • 23 Mars 2016

    En classe, Salima occupe le premier rang : les profs le disent, elle réussira sa vie. Pourtant, pour mademoiselle S., la vie est ailleurs, au pays des mille et une sornettes. Mais le bac approche, le monde adulte se profile ; et si ses rêves se brisaient, à force de réalité ?

  • La vie rêvée de mademoiselle S.

    Samira El Ayachi

    • Sarbacane
    • 3 Septembre 2007

    En classe, Salima occupe le premier rang : les profs le disent, elle " réussira sa vie ". Pourtant, pour Mademoiselle S., la vie est ailleurs, au pays des mille et une sornettes. Mais le bac approche, le monde adulte se profile ; et si ses rêves se brisaient, à force de réalité oe

empty