Raphaël Neal

  • "Enfant, Raphaël Neal avait nommé sa maison de production de cinéma imaginaire « Bates Productions », en hommage à Norman Bates, le personnage de Psycho d'Alfred Hitchcock.
    Plus de dix ans avant de pouvoir tourner son premier film, il a commencé à produire des photos de plateau de films... imaginaires. Reprenant le principe des anciennes photos d'exploitation que les distributeurs envoyaient aux salles de cinéma (généralement par lot de huit), plusieurs séries sont nées entre 2001 et 2011 : « A Boy's room » (2001) suit le quotidien d'un adolescent solitaire, « Doppelgänger » (2007) raconte l'histoire d'une femme amoureuse de deux hommes physiquement identiques et dans « Après la vie » (2011), Raphaël Neal incarne un jeune homme qui disparaît et réapparaît sous les traits d'un pêcheur. C'est au spectateur de lire les images de chaque série dans l'ordre qu'il le souhaite afin d'y reconstituer son propre film."

  • Elisa fait le ménage la nuit dans une tour de bureaux déserte. Un matin elle se réveille avec un éclair dans le cerveau. Loin de se calmer, la douleur devient insupportable. Elle découvre que ses migraines sont dues aux ondes qu'émettent les appareils électroniques. Ne tenant plus, elle jette violemment une chaise à travers la vitre d'un bureau. Lorsque le verre se brise quelque chose se libère. Pendant une seconde, elle aperçoit un immense et mystérieux paysage. Éblouie par cette vision, elle va tenter de la retrouver en laissant monter la sou rance en elle, jusqu'au jour où elle voit le prêtre rouge. Inspirée par les étonnantes photographies de Raphaël Neal, Alice Zeniter s'empare d'une nouvelle pathologie - l'électrosensibilité - pour plonger le lecteur dans une fi ction contemporaine.

empty