Michel Crespin

  • Un itinéraire historique des Hautes Terres de Provence.

    En 1994, lorsque l'Office intercommunal de Tourisme est créé par une poignée de convaincus pour développer le tourisme dans ces deux cantons de la Motte-du-Caire et de Turriers, cet espace ignoré n'apparaît que comme une tache blanche sur les dépliants touristiques départementaux. Seuls quelques valeureux pionniers ont osé y développer leur activité en se référant essentiellement à Sisteron, leur célèbre voisin dont la notoriété n'est déjà plus à faire.

    À partir du constat que cet arrière pays bas alpin exerce une indéniable fascination sur les visiteurs qui s'y aventurent, l'Office de Tourisme décide d'y développer de manière durable un tourisme respectueux de l'environnement, des hommes qui l'habitent et du précieux legs de ses anciens. Avec cette ambition, parallèlement à la mise en place successive de projets sportifs structurants, dès 1998, l'Office s'attelle à la lourde tâche d'exploration et de valorisation de la mémoire ancestrale de ces vingt villages. Inventaire du patrimoine, réalisation de monographies, programme de recherches archéologiques sous tutelle du Service régional de l'Archéologie, travaux de recherches en archives, progressivement les Hautes Terres de Provence resurgissent de l'oubli. Dix années d'efforts passionnés et d'investissement financier s'avèreront nécessaires pour mener à bien ce devoir collégial de mémoire qui lèvera, pour une part, le voile sur les racines fondatrices de ce terroir de haute Provence.

    Il mettra en évidence une organisation religieuse et seigneuriale au Moyen Âge dont on ne soupçonnait pas la densité. C'est elle qui permettra d'écrire cette longue page d'une histoire d'hommes attachés à ces terres difficiles et aux conditions de vie précaires. On connaît trop aujourd'hui les faiblesses rédhibitoires d'une société qui serait tentée de renier ses racines. Les mêmes causes induisant les mêmes effets à l'échelle d'un micro territoire, il nous a semblé fondamental de transmettre cette connaissance afin que tous, visiteurs, autochtones et néo-ruraux apprennent à respecter et à sauvegarder cette identité que les siècles ont patiemment bâtie. Ce livre est à l'image de ce territoire, fait de raison et d'émotions, de travaux de recherches et d'expression artistique et s'il peut contribuer à ce que cette solidarité qui a fait sa force, perdure, le challenge sera réussi.

empty