Michaël Attali

  • « Les volumes de cet ouvrage regroupent les recherches menées par les spécialistes de l'histoire du sport et des médias. Traitant à la fois de la presse écrite, de la télévision et de l'Internet, ils proposent une photographie des enjeux et des transformations des rapports entre deux domaines interdépendants. Créant des événements, modifiant les pratiques ou en faisant un instrument de propagande, les médias constituent des acteurs majeurs du sport. Initiant certaines évolutions télévisuelles ou occupant une place de plus en plus importante dans la presse écrite, le sport participe de l'évolution des médias. Richement illustrée, cette somme constitue une référence sur le sujet. »

  • Le sport et ses valeurs

    Michaël Attali

    • Dispute
    • 18 Novembre 2004

    En un peu plus d'un siècle, le sport est devenu un phénomène social majeur.
    Les discours unilatéralement louangeurs des responsables sportifs ou politiques, les intérêts commerciaux et médiatiques considérables qui s'attachent aux grandes compétitions et aux grands champions, l'inépuisable bienveillance de tout un chacun soutiennent efficacement cette expansion impétueuse. Les différences nationales, culturelles et sociales elles-mêmes sont supposées s'estomper derrière cet engouement.
    Cet ouvrage questionne la perception courante du sport comme activité intrinsèquement bénéfique et vertueuse. Le sport, montre-t-il, n'est en soi vecteur d'aucune autre valeur que celles dont la société l'investit. Les auteurs, tous spécialistes universitaires, traitent, sans omettre de revisiter l'histoire du sport, des grandes problématiques qui, à la fois, le structurent et le perturbent (dopage, corruption, soumission à l'autorité, etc.).
    Ils plaident en faveur d'une profonde réévaluation des capacités éducatives du sport et appellent plus généralement à ouvrir un grand débat sur le sport et son avenir. Ils fournissent, dans cette perspective, de précieux éléments de réflexion.

  • Les enseignants d'éducation physique se singularisent par l'existence de syndicats spécifiques. La création d'un syndicat de maîtres (SNMEPS/SNEEPS) et d'un syndicat de professeurs d'éducation physique (SNPEP/SNEP) est le reflet des contradictions qui caractérisent leur discipline. Leur expansion respective à partir de 1945 traduit la situation sociale et scolaire de ces enseignants et donne lieu à une lutte entre les diverses catégories. Ces syndicats participent aux transformations de l'enseignement dont l'enjeu est la pérennité de la fonction enseignante telle qu'ils se la représentent.

  • Depuis une décennie, la guerre connaît une escalade sans précédent, sur fonds d'augmentation exponentielle de la production et du trafic de drogues. Forces armées, groupes paramilitaires et guérillas s'affrontent pour le contrôle du pays et de ses ressources avec des conséquences dramatiques pour la population civile. Ce livre analyse l'évolution des politiques des différents acteurs de la communauté internationale (Etats-unis, Union européenne et organisations internationales).

  • Composante essentielle de la vie contemporaine, le sport pénètre désormais l'ensemble des univers de la vie individuelle et collective. On le pratique en amateur, en professionnel, en spectateur, on en parle en famille, entre amis... Plus qu'une simple manifestation sociale ou économique, le sport est devenu un phénomène culturel majeur.

  • Cet ouvrage porte son attention sur un établissement né à Angers en 1963 sous le nom de Centre féminin d'éducation physique et sportive (CFEPS) puis rebaptisé Institut de formation en éducation physique et sportive (IFEPSA) en 1981. Il ambitionne de comprendre les logiques sociales, politiques et éducatives ayant conduit à son développement, mais aussi de définir le type d'éducateur·rices formé·es.

    Avec le soutien de l'Institut de formation en éducation physique et en sport d'Angers (IFEPSA-UCO).

  • Cet ouvrage propose des modèles d'analyse relatifs à la diffusion en France des pratiques sportives par l'intermédiaire de l'enseignement scolaire de l'éducation physique du XIXe siècle à nos jours.

  • A travers une triple analyse, institutionnelle, politique et culturelle, le présent travail d'historiens, devenu un « classique ».
    Précise les facteurs qualitatifs et quantitatifs de cette démocratisation. Ils apportent une attention soutenue aux grandes problématiques : apprentissage de la citoyenneté, socialisation, égalité des chances, diffusion des savoirs. Cette troisième édition traite les débats et les controverses des dix dernières années) au sujet de la place et du statut de l'EPS dans le système éducatif français et introduit de nouvelles données relatives à son enseignement scolaire.

  • À l'interface de l'histoire de la presse et de celle du sport, cet ouvrage éclaire une part de la vie politique, culturelle et sociale du XXe siècle. D'abord opposés à une entreprise qualifiée de « bourgeoise » puis convaincus de sa diffusion, les journaux communistes se révèlent parfois critiques, souvent propagandistes et porteurs d'un discours militant. Ils contribuent ainsi à construire une culture fondée sur des croyances collectives, sur des idéaux, sur un projet de transformation sociale, sur une conception des rapports sociaux, sur un ensemble de normes et de valeurs partagées par des individus issus d'univers différents mais faisant corps autour d'un engagement politique.

  • L'éducation physique de 1945 à nos jours : les étapes d'une démocratisation Nouv.

    En raison de sa position particulière dans l'espace scolaire et de sa dépendance aux influences sociales, politiques, culturelles, le champ de l'EPS traduit depuis 1945 et avec une sorte d'effet de loupe les tensions et les débats relatifs qui ont soutenu l'exigence générale de démocratisation. D'où l'importance particulière que revêt, pour la discipline mais aussi au-delà, le présent travail d'historiens, devenu un « classique » depuis sa première parution en 2004.
    À travers une triple analyse, institutionnelle, politique et culturelle, les auteurs du présent ouvrage précisent les facteurs qualitatifs et quantitatifs de cette démocratisation. Ils apportent une attention soutenue aux grandes problématiques : apprentissage de la citoyenneté, socialisation, égalité des chances, diffusion des savoirs.
    Le livre a été soigneusement mis à jour pour cette troisième édition et complété notamment par une approche épistémologique des pratiques d'enseignements.

  • Le sport constitue l'un des phénomènes sociaux majeurs du xxe siècle. Il a très rapidement fait l'objet d'une institutionnalisation à l'échelon international comme au niveau territorial. En France, les modalités d'organisation du mouvement sportif se construisent entre respect de la loi républicaine et autonomie garante d'une certaine indépendance.

    Issus de différents domaines scientifiques, les meilleurs spécialistes analysent dans cet ouvrage la diversité des postures et démarches à l'origine de cette gouvernance du sport. Plus ou moins spécifiques, les institu- tions qui la fondent définissent chacune des idéaux particuliers devant légitimer la place du sport. Du nationalisme à la socialisation, l'éventail des interventions publiques est large et permet de situer la diversité des modes d'appréhension. Au fil du temps, répondant à des stratégies multiples, des protagonistes étrangers au monde sportif se sont imposés sur des terrains où se mêlent enjeux politiques et économiques, notamment à travers les événements sportifs. Autant de mutations et d'évolutions souvent paradoxales qui tendent aujourd'hui à redéfinir une nouvelle gouvernance du sport pour le XXIe siècle.

  • L'histoire de l'éducation physique depuis la seconde guerre mondiale est celle d'une démocratisation relative. à travers une triple analyse, institutionnelle, politique et culturelle, les auteurs en précisent les facteurs qualitatifs et quantitatifs, et dégagent le sens de ce processus.

    Une attention précise et soutenue à de grandes problématiques, telles l'apprentissage de l'exercice de la citoyenneté, la socialisation, l'égalité des chances ou les conditions de diffusion des savoirs, apporte un nouvel éclairage sur l'histoire de la discipline (et plus généralement sur celle du système scolaire), en mesurant notamment la distance qui sépare les discours théoriques ou philosophiques et leurs mises en oeuvre.
    Soigneusement mis à jour pour cette seconde édition, l'ouvrage intégre aussi les récents débats sur la place de l'eps à l'école, ainsi qu'une comparaison des pratiques européennes.

  • Le sport a une place majeure dans la vie sociale. Le domaine éducatif a pourtant été longtemps rétif à l'utiliser et, aujourd'hui encore, certains doutent. Ne serait-il qu'un jeu ou une occasion de se défouler ?

  • L´épreuve intitulée « Questions contemporaines » a pour objectif d´évaluer les connaissances, la capacité à analyser et à disserter sur de grands thèmes et débats inscrits dans l´actualité des années récentes. Pour cela, les candidats devront faire appel à des savoirs variés, dans les domaines de la littérature, de la philosophie, de l´histoire, de la géographie, de l´économie...  Ce livre vous apportera l´ensemble des savoirs nécessaires à la réussite de cette épreuve.

    Cet ouvrage a été réalisé par Michaël Attali et Jean Saint-Martin, Maîtres de conférences-HDR à l´UFRAPS de l´Université Joseph Fourier Grenoble I et membres du Laboratoire Sport et Environnement Social (EA-3742).

empty