Jean-Louis Ricaud

  • Suivez l'exploration des méandres polymorphes du cerveau de l'artiste Jean-Louis RICAUD, circulez à travers ses différents mondes stratifiés, et glissez dans la peau de ses existences-personnages atypiques. Quand votre vie fantasmatique rogne votre existence, quand votre théâtre interne vous transforme en assassin puis en juge, l'écriture, partage du fardeau, devient l'unique échappatoire

  • A l'heure de Flamanville, quelles ambitions climatiques pour la France et quelle place faut-il donner au nucléaire pour y parvenir ? Un plaidoyer pour l'usage raisonné du nucléaire.
    La population de la planète va continuer de croître et son niveau de vie de s'améliorer, conduisant d'ici 2050 à une hausse de la consommation mondiale d'énergie de l'ordre de 50 %. L'énergie nucléaire, associée aux énergies hydraulique, éolienne ou solaire, constitue la seule solution disponible pour satisfaire ce besoin en énergie, qui permette de réduire la place des combustibles fossiles et donc de limiter les rejets de CO2. Mais, comme toute activité humaine, l'industrie nucléaire comporte des risques ; toutefois, ces risques sont parfaitement maîtrisables, et bien mieux maîtrisés que dans beaucoup d'autres industries. Le recours à l'énergie nucléaire devrait ainsi apparaître incontournable aux gouvernements, notamment européens et français, qui ont placé la neutralité carbone au coeur de leurs stratégies. Ce choix de l'énergie nucléaire - qui est recommandé aussi bien par le GIEC que par l'Agence internationale de l'énergie - doit s'accompagner d'une gouvernance irréprochable, prérequis fondamental à l'adhésion de l'opinion publique à son usage dans le long terme. Finalement, le vrai risque pour les décennies à venir serait de ne pas tirer parti des performances démontrées de l'énergie nucléaire, énergie totalement décarbonée, économiquement abordable, environnementalement acceptable, et de continuer à utiliser des systèmes énergétiques coûteux et polluants. C'est à cette réflexion stratégique que ce livre a l'ambition de contribuer.

  • À l'heure où la consommation d'énergie mondiale n'a jamais été aussi forte, et où les émissions de gaz à effet de serre représentent une menace potentiellement dévastatrice pour la planète, comment l'humanité peut-elle faire face ? Faut-il se résigner à un monde utilisant de plus en plus de ressources fossiles, et au dérèglement climatique qui en découlerait  ?
    Non. Une transition volontariste et progressive est possible, reposant sur l'abandon de l'exploitation du charbon, du pétrole, et du gaz, et sur l'adoption de modèles électriques décarbonés. La France est elle-même à un tournant de son histoire énergétique, et doit maintenant décider comment répondre aux besoins futurs de sa population et au défi environnemental, tout en garantissant un prix de l'électricité raisonnable.
    /> L'habitat, le tertiaire ou les transports devront être convertis d'ici à 2050 à l'électricité verte, produite pour moitié par des installations hydraulique, solaire ou éolienne, et pour une autre moitié par des réacteurs nucléaires. La France resterait ainsi l'un des pays les plus décarbonés du monde, et pourrait redynamiser ses activités industrielles dans le respect des exigences de la lutte contre le réchauffement climatique.
      Ingénieur de formation (ENSEM), Dominique Louis commence sa carrière chez ATEM, société spécialisée dans l'ingénierie industrielle. En 1994, il crée ASSYSTEM, groupe international d'ingénierie et de conseil en innovation et en devient le président-directeur général.
    Diplômé de l'École normale supérieure et de l'école des Mines de Paris, Jean-Louis Ricaud a une expérience approfondie du monde industriel, au sein duquel il a exercé d'importantes responsabilités, notamment comme directeur général des activités recyclage et ingénierie du groupe COGEMA.

  • Les représentants du peuple en mission dans les Hautes-Pyrénées / L. Ricaud http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5440567z

empty