Jean-Laurent Cochet

  • Depuis des décennies, Jean-Laurent Cochet diffuse un enseignement auquel sont redevables quelques-uns de nos plus illustres comédiens.
    Cet ouvrage, qui va s'imposer comme un bréviaire pour les artistes de tout âge, nous en livre la quintessence : profusion d'anecdotes, évocation des grands maîtres du théâtre, dissection d'une galerie de personnages emblématiques du répertoire français - Alceste, Célimène, Arsinoé, Dom Juan, Sganarelle, le Jardinier d'Électre, Figaro, Bazile, " raisonneurs " et " jeunes premiers ", Dubois, la Parisienne...
    - livrés à la curiosité et à l'appétit des jeunes comédiens, sans oublier les découvertes et les révélations, les expressions neuves et les réflexions judicieuses. Dans cette plongée au coeur du grand art théâtral, Jean-Laurent Cochet dénonce les conventions, réinvente les caractères, livre et déchiffre des secrets, révèle enfin des trouvailles d'interprétations. Et tout cela, il nous le raconte au gré de son coeur avec une surprenante fraîcheur d'âme.
    Ainsi, tandis qu'il paraît rajeunir au fil de ses rêves et de ces pages, tous les rôles qu'il a joués ou fait travailler reverdissent avec lui.

  • Jean-Laurent Cochet, grand homme de théâtre ? comédien, metteur en scène et professeur éminent ?, nous livre le récit libertin des pérégrinations qu'il a effectuées dans certains arrondissements de Paris depuis sa plus tendre enfance. Nombreux sont les lieux qui l'ont profondément marqué et où les expériences qu'il y a vécues n'ont cessé d'enrichir son parcours théâtral. Tout paraît lui avoir été bénéfique : les rencontres les plus fortuites, les petites adresses découvertes et partagées, les nids de bohème dont les camarades gardent entre eux l'évocation, les hôtels particuliers où l'on mondanise, les salles de répétition improvisées à l'étage d'une brasserie, les escaliers et les trottoirs mille fois parcourus entre deux représentations. Généreux, joyeux, amoureux éperdu de la beauté, doté d'une mémoire phénoménale, Jean-Laurent Cochet a plongé dans ses souvenirs pour nous offrir les anecdotes les plus savoureuses et les évocations les plus pittoresques. Vous qui aimez les balades, les coins perdus, les chemins de traverse, plongez vite dans Mon Paris buissonnier : ce livre dessine la tendre cartographie d'une carrière magistrale !

    Création Studio Flammarion Photo : © Xavier Richer / Photononstop / Getty Images

  • «Guitry contient tout ! Il a tout fait : dessinateur, inventeur de publicités ; tout écrit, de la saynète à l'épopée, tant au théâtre qu'au cinéma où il fut un pionnier de génie (Orson Welles reconnaissait devoir son Citizen Kane au Roman d'un tricheur). Comédies de caractère, vaudevilles, comédies musicales, tragédies (Pasteur, Un sujet de roman) ; il a été toute sa vie le symbole d'une France éclairée et libre.» Qui est Guitry, quelle est sa place dans le théâtre français, comment joue-t-on du Guitry ? Autant de questions auxquelles Jean-Laurent Cochet se plaît à répondre en livrant, à l'aide de ses souvenirs et de sa science du théâtre, un portrait personnel d'un des derniers grands auteurs français. Préface de Fabrice Luchini ! Jean-Laurent Cochet, né en 1935, ancien sociétaire de la Comédie-Française, a voué toute sa vie au théâtre, comme comédien, metteur en scène et professeur. Toujours sur les planches et auprès des élèves du fameux Cours Cochet, il a formé toute une génération d'acteurs tels Gérard Depardieu, Fabrice Luchini, Isabelle Huppert, Richard Berry ou encore dernièrement Stéphane Guillon. Sa rencontre avec Sacha Guitry a eu lieu dès l'enfance. Il a joué et monté un grand nombre de ses pièces (tout récemment "Aux deux colombes").

  • Picasso a dit: «On met très longtemps à devenir jeune». Jean-Laurent Cochet, lui, à l'apogée d'une carrière vouée tout entière au théâtre, n'en finit pas de rajeunir. Comédien, directeur et animateur de troupe, metteur en scène, professeur de renom, il nous livre, avec allégresse, la plus vibrante et significative de toutes ses mises en scène: celle de sa propre vie.
    Histoire d'amour et de tendresse, d'obstination et de ferveur, d'exigence et de lucidité. A quatre ans, il jure d'entrer un jour à la Comédie-Française, vingt ans plus tard il réalise son rêve. A quel prix! Que de jours et de nuits de travail acharné, de combats, de victoires, d'échecs, de déceptions, d'espoirs. Quelle leçon aussi d'optimisme et de vitalité pour tous les jeunes qui rêvent aujourd'hui de monter sur les planches: deux cents rôles, plus de cent cinquante mises en scène, de multiples et fracassantes prises de positions en faveur du théâtre authentique, d'efforts incessants pour préserver, dans leur modernisme intemporel, nos grands chefs-d'oeuvre classiques, un engagement de tous les instants pour transmettre aux générations présentes ses conceptions sur l'art et le métier de comédien jalonnent son étonnante aventure délibérément frappée au sceau du bonheur, de la vérité et de la beauté.
    Au risque bien sûr de déplaire à ceux qui n'aiment guère entendre la voix de la raison et du bon sens, mais d'enthousiasmer sûrement beaucoup d'autres, Jean-Laurent Cochet, la joie chevillée au coeur, se souvient, raconte, s'attendrit, s'emporte, avec une ironie féroce, une ardeur juvénile, une chaleur communicative. Il parle de ses inaltérables admirations: Molière, Colette, Marguerite Yourcenar; de ses maîtres vénérés: Dussane, Escande, Henri Rollan, René Simon; de ses élèves inconnus ou célèbres qu'ils se nomment Isabelle Huppert ou Gérard Depardieu; évoque à travers de multiples et savoureuses anecdotes le vrai visage de ses amis vivants ou disparus, témoins dans leur diversité de la plénitude de son univers: Louise Weiss et Pierre Fresnay, Louis Jouvet et Mary Marquet, Jacques Faizant et Jean Guitton, Michèle Morgan et Jeanne Moreau, pour ne citer que quelques noms dans une pléiade de célébrités.
    Nul doute qu'au terme de la première étape d'une existence si bien remplie, Jean-Laurent Cochet se prépare maintenant à affronter une nouvelle phase de sa destinée qu'il nous tarde déjà de découvrir et de partager avec lui.

  • Homme de théâtre, J.-L. Cochet raconte son quotidien d'homme public, ses passions, ses indignations. Il évoque des anecdotes, dresse des portraits-souvenirs, analyse des grands écrivains et donne des conseils pédagogiques.

empty