Fred Beltran

  • Paul Charmillat est un habitué du métro. Chaque jour, il emprunte ce ver métallique pour se rendre à son travail. Chaque jour, il s'engouffre avec lui dans les entrailles de la ville. Chaque jour, il souffre de la promiscuité et des relents de sueurs dégagés par ses compagnons de rail. Chaque jour, il regarde fébrilement sa montre pour connaître combien de stations le séparent du retour à la surface.

    Paul Charmillat vient d'être licencié. Ceux de la « surface » l'ont rejeté et le seul souvenir qu'il garde de sa vie antérieure reste cette montre qu'il a précieusement conservé. Il fait maintenant partie de ces rampants, lie de la société rejetée dans les sous-sols urbains, regroupements de parias disparates que seule l'exclusion rassemble.

    Entre délires hallucinogènes et descente aux enfers, Paul Charmillat va être pris au piège d'un monde en éternelle mouvement, parcelles de prisons souterraines que seuls relient les wagons de ce métro sans destination. Le dessinateur de Megalex dans ses premières oeuvres : les claustrophobes peuvent s'abstenir !

  • Sur Megalex, la cité-planète, les règles naturelles sont proscrites. L¹ordre tyrannique règne sur une population renouvelée et contrôlée par manipulation génétique. En proie aux attaques répétées de la forêt de Chem, primitive et impénétrable, le système laisse échapper l¹Anomalie, un clône-policier de plus de trois mètres. Guidé par Adama, la rebelle, le géant parvient à rejoindre le camp des Objecteurs. Une terrible guerilla urbaine s¹engage, sanglante et sans merci.

  • Elvis Presley

    Fred Beltran

    On l'a gratifié d'innombrables surnoms dont le plus éloquent, le King. Elvis Presley, plus important phénomène de l'histoire de la musique enregistrée, est le Roi des Rois ! Au milieu des années 1950, catalysant divers courants, il impose le rock'n'roll sur la planète, renversant tout sur son passage avec une originalité, un charme et une fraîcheur irrésistibles.
    Son talent lui permet d'aborder tous les styles, il ne s'en prive pas. Son influence reste profonde et son personnage fait l'objet d'un culte qui jamais ne s'essouffle.

  • Megalex, c'est, à la lettre, La Grande Loi. Celle qui règne sur cette planète que la Reine Maréa a transformée en cité immense et unique, proscrivant la loi naturelle. Mais cet ordre entièrement artificiel est contesté par des rebelles. C'est leur lutte qui fournira le cadre de la série...
    La guerre est déclarée sur Megalex...

  • Pin Up Girls

    Fred Beltran

    Fred Beltran nous livre un recueil qui va en faire chavirer plus d'un ! Brunes, blondes ou rousses, Sibérienne, Japonaise, Californienne ou Française, elles sont toutes en dynamique généreuses et sourires affriolants. Ce tour du monde coquin est un véritable hymne aux courbes féminines!

  • Ce volume contient :
    Anibal Cinq (2 Tomes).
    Megalex (3 Tomes).
    Robochrist.
    Maîtres du Destin.
    Le Khondor Loyal.

  • Une fresque de SF métaphorique et somptueuse.

    Dans le futur, l'humanité est divisée en deux catégories. Sous terre vivent les survivants d'une prétendue apocalypse nucléaire ayant tout éradiqué à la surface. À la surface vivent les membres d'une élite décadente et immortelle, capable de réincarner leur âme dans d'autres corps humains (pour les plus riches) ou des enveloppes de robots. Les deux communautés s'ignorent mutuellement, dans un mensonge institué par les gouvernants. Mais tout ceci est sur le point d'être renversé par une jeune femme, dont l'existence même va remettre en cause l'ordre établi et provoquer une gigantesque rébellion. Pour le moment, elle-même l'ignore. Elle s'appelle Nathanaëlle.
    Charles Berbérian s'associe au splendide dessin en couleur directe de Fred Beltran pour nous livrer une fresque de SF métaphorique et somptueuse. Un récit rétro-futuriste mais moderne, miroir des problématiques de notre société contemporaine, convoquant les thématiques des meilleurs classiques de la science-fiction d'anticipation, de L'Armée des 12 singes à Farenheit 451 en passant par le cycle des Robots d'Asimov.

  • L'histoire d'Albino, créateur de jeu devenu dieu dans une anticipation régie par la violence, le rêve et le commerce. La première incursion d'Alexandro Jodorowsky dans le cyber-espace.

  • Sur l'ordre de son maître Eldonzo, Albino est envoyé sur la planète artificielle Halkattraz, accompagné de son fidèle animal Tinigrif. Il doit y suivre le terrible techno-séminaire des Bourreaux, un parcours redouté de tous. En le soumettant à cette terrible épreuve, Aldonzo compte bien faire de son meilleur élève le plus cruel des gardiens de la galaxie.

    A son arrivée sur l'astre aux entrailles métalliques, Albino est abandonné par Eldonzo et se retrouve livré à lui-même face à Halkattraz la cruelle. Les ennuis commencent avec l'attaque d'un robot géant, à la fois animal et machine, qui met le courage du jeune Albino à rude épreuve. Il faudra l'intervention spirituelle de Saint Severode de Loyoza pour que le prétendant au titre de Suprême Technopère sauve son existence.

    Sa victoire est néanmoins saluée par la grappe des bourreaux, l'assemblée qui gère les épreuves des nouveaux arrivants. Poussé au crime et à la cruauté par ses initiateurs, la morale d'Albino est soumise à une pression sans précédent, mais le pire reste à venir : pour continuer sa lente ascension, le fils de Panépha devra accepter de mourir pour les Bourreaux...

  • La quête d'Albino pour accéder au rang de Suprême Technopère s'avère de plus en plus difficile. Halkattraz, l'astre artificiel où se tiennent les techno-séminaires des bourreaux, sera en effet sa prochaine destination. La souffrance et la cruauté sont les traitements que les professeurs d'Halkattraz réservent au jeune candidat. Jodorowsky, Janjetov et Beltran donnent à la science-fiction et aux mondes virtuels de bien douleureux contours.

  • Le deuxième volume des aventures d'Albino, Maître de Jeux idéaliste, en butte au mercantilisme, à la violence et au cynisme de ses enseignants de technopères. Où Albino bluffe tout le monde par ses capacités, à commencer par ses professeurs les plus suprêmes. En marche vers un monde meilleur?

  • Albino continue d'écrire ses mémoires, où il relate les incroyables défis qu'il a dû relever pour accéder au rang de suprême Technopère. Après être sorti vainqueur de la planète des Bourreaux, devenant le plus cruel d'entre eux, il doit maintenant subir l'initiation des Techno-évêques. Logés dans leur temple-astéroïde, ils entendent bien empêcher Albino d'y accéder.



    C'est à coup de megamentreks, de rayons psychiques et de robots guerriers que les Technos-évêques accueillent l'apprenti Technopère. Le déploiement de force est impressionnant, mais Albino a maintenant la possibilité d'invoquer la puissance des Bourreaux galactiques. La riposte est sans appel et le rapport de force tourne à l'avantage de l'intrépide agresseur.



    Devant un tel déchaînement de puissance, les Techno-évêques donnent tout pouvoir à Albino. Mais le triomphe tourne court quand ce dernier comprend que le temple-astéroïde est sous le contrôle de Zombra, un vampire cosmique. Il utilise les jeux vidéos pantechnos pour annihiler toute résistance à son pouvoir : à toi de jouer, courageux Albino

  • Tâchant, tel un Paléo-Moise , de conduire mes 500 000 jeunes pantechnos vers la Galaxie Promise, je ne cessai de pressentir de grands dangers, sans soupçonner que le plus acharné des ennemis serait la pollution de l'espace sidéral. Le cosmos est envahi de "Marabuntas, ces millions de machines robotiques abandonnées et dirigées par un cyber cerveau qui a sombré dans la démence. Alors que nous allions être dévorés par ces résidus de l'industrie techno, je dus reprogrammer l'unité centrale de la décharge qui se mit à fonctionner harmonieusement. Du tas d'ordures immondes naquit une planète...
    Moi, Albino, à présent devenu Suprême Technopère, je peux raconter mon histoire.

  • un obstacle inconcevable barrait la route du cosmos où je tâchais, tel un paléo-moïse, de conduire mes 500 000 jeunes pantechnos vers la galaxie promise.
    une muraille immense se déroulait sur des millions de kilomètres, vers le haut, vers le bas, vers la droite, vers la gauche, empêchant notre fuite, alors que derrière nous, surgissait déjà l'armée des cuirassés techno-technos à notre recherche. seule la puissance de la méditation allait nous permettre d'échapper aux forces primitives de la matière. moi, albino, à présent devenu suprême technopère, je peux raconter mon histoire...

  • Fable épique, Les Technopères met en scène Albino, jeune homme candide et utopiste, dont la vocation est de fabriquer des jeux virtuels afin de faire rêver son prochain. Confronté à la sombre réalité de l'âme humaine, il devra renoncer à tous ses idéaux pour faire son chemin dans les arcanes du pouvoir.Parcours initiatique, quête de soi, mais aussi épopée nourrie des grands mythes de l'humanité, cette oeuvre reprend les thèmes chers à Jodorowsky, merveilleusement mis en image par Janjetov et Beltran.

  • L'intégrale grand format d'une série culte, à prix attractif.
    Fable épique, Les Technopères met en scène Albino, jeune homme candide et utopiste, dont la vocation est de fabriquer des jeux virtuels afin de faire rêver son prochain. Confronté à la sombre réalité de l'âme humaine, il devra renoncer à tous ses idéaux pour faire son chemin dans les arcanes du pouvoir. Parcours initiatique, quête de soi, mais aussi épopée nourrie des grands mythes de l'humanité, cette oeuvre reprend les thèmes chers à Jodorowsky, merveilleusement mis en image par Janjetov et Beltran.

  • Le récit d'une rébellion, sur une planète totalitaire et étouffante.

    Sur la planète Megalex, la nature a été balayée. Il n'y a plus d'arbres, de forêts ni d'océans. La surface est recouverte d'une immense cité faite de béton et de métal. Les habitants ont une durée de vie limitée, et sont créés artificiellement selon un modèle établi, chaque "anomalie" étant soigneusement éliminée. Jusqu'au jour où l'une d'entre elles s'échappe...

  • On l'a gratifié d'innombrables surnoms dont le plus éloquent, le King. Elvis Presley, plus important phénomène de l'histoire de la musique enregistrée, est le Roi des Rois ! Au milieu des années 1950, catalysant divers courants, il impose le rock'n'roll sur la planète, renversant tout sur son passage avec une originalité, un charme et une fraîcheur irrésistibles. Son talent lui permet d'aborder tous les styles, il ne s'en prive pas. Son influence reste profonde et son personnage fait l'objet d'un culte qui jamais ne s'essouffle.

  • Le premier tome de cette incroyable série de science fiction nous présentait la cité-planète Megalex, où tout ce qui est naturel est proscrit. On y voyait la fuite de ce géant, anomalie génétique, sauvé d'une mort certaine grâce à une mystérieuse jeune femme.

    Adamâ, c'est son nom, va entraîner l'anomalie dans un fantastique réseau souterrain où vivent dans la clandestinité les « Objecteurs », combattants de la rébellion. Le géant se trouve alors mêlé aux préparatifs de la révolte qui doit faire chuter la dictature technologique de Megalex.

    C'est une véritable société secrète qui prépare sa revanche dans les entrailles de la planète, une société avec ses codes, ses coutumes, ses légendes, ses croyances et toujours un nom qui revient, Cabot-Chadday. Et tandis que les attentats se font toujours plus fréquents en surface, se prépare la cérémonie qui va désigner le guide de la rébellion.

    Alexandro Jodorowsky se révèle une fois de plus créateur de monde, accompagné par le trait hyper-réaliste de Frédéric Beltran et son incroyable maîtrise de l'outil informatique. Une véritable bombe technologique dans l'univers de la SF !

  • Les Technopères met en scène Albino, jeune homme candide et utopiste, dont le but dans la vie n'est que de fabriquer des jeux virtuels afin de faire rêver son prochain. Confronté à la sombre réalité de l'âme humaine, il devra renoncer à tous ses idéaux pour faire son chemin dans les arcanes du pouvoir. Parcours initiatique, quête de soi, mais aussi épopée nourrie des grands mythes de l'humanité cette oeuvre reprend les thèmes chers à Jodorowsky, merveilleusement mis en image par Janjetov.

  • Après La Caste des Méta-Barons, Jodorowsky a signé cette saga SF avec Janjetov. Il y explore le thème de la réalité virtuelle. Une aventure en huit tomes, réunis en intégrale sous coffret.

  • En marge de ses grands cycles de science-fiction, tels L'Incal ou La Caste des Méta-Barons, une histoire qui mélange cruauté, eugénisme, parcours initiatique et exotisme planétaire, typique de l'univers jodorowskien, ici magnifié par la technique superbe et les créatures pulpeuses d'un sorcier numérique, Fred Beltran...

empty