Frédéric Lenormand

  • Au service secret de Marie-Antoinette t.6 : le coiffeur frise toujours deux fois Nouv.

    Le meilleur du cosy mystery à la française !

    À la Cour, Necker, le ministre des Finances est au bord du burn-out. D'abord les dépenses faramineuses de la Reine, puis l'assassinat de son riche ami banquier... Sur la scène du crime, un oiseau à bec jaune insulte la terre entière. Rose et Léonard, les intrépides détectives de sa Majesté, vont lui apprendre la courtoisie et à révéler le nom du meurtrier !

    La grande organisatrice !

    Marie-Antoinette est enceinte ! Pouponner ? Très peu pour elle. Elle préfère s'amuser avec madame de Polignac...

    Détective amateur n°1 !

    Rose Bertin, la modiste la plus en vogue de Versailles, brille par son savoir-faire inimitable et son agacement tenace envers Léonard.

    Détective amateur n°2 !

    Léonard Autier est à la coiffure ce qu'est Léonard de Vinci à la peinture : un artiste renommé ! Mais aussi un sacré énergumène...

  • Bonne nouvelle pour Voltaire ! Émilie du Châtelet, sa marquise préférée, s'apprête à toucher un héritage. Justement, une occasion à saisir se présente : l'achat du magnifique hôtel Lambert, à la pointe de l'île Saint-Louis.
    Un cadre royal pour loger le prince des philosophes. Hélas, le banquier qui devait leur avancer la somme vient d'être enlevé. Qu'à cela ne tienne, Voltaire compte le retrouver même s'il doit écumer tout Paris, rendue folle par les somptueuses fêtes du mariage de Louise Élisabeth, la fille de Louis XV, avec l'infant d'Espagne. Débute alors une véritable épopée, entre bal masqué et joutes nautiques sur la Seine, dans le fracas mêlé des canons de la Bastille et des feux d'artifices.

    Frédéric Lenormand nous offre une fois de plus, avec cette intrigue ciselée, un petit bijou d'humour et de suspense.

  • Un bijou de dro^lerie, pour les amateurs de cosy mystery a` la franc¸aise !

    Ciel ! La reine Marie-Antoinette a attrape´ la rougeole. Confinement obligatoire pour sa Majeste´ ! Pourtant, plus que jamais, elle doit veiller aux inte´re^ts du royaume. De l'intervention de son duo de de´tectives improvise´s, Rose et Le´onard, de´pend le sort de la guerre d'inde´pendance ame´ricaine. Rien de moins ! Yes, she can !

    La grande organisatrice !
    Distanciation royale obligatoire : Marie-Antoinette, atteinte de rougeole, se tient e´loigne´e de son mari Louis XVI. Qui, de toute fac¸on, ne lui est jamais de grande utilite´ pour conduire le royaume !

    Détective amateur n°1 !
    La modiste Rose Bertin habille les plus grandes dames du royaume. Mais, lorsque la reine lui confie la mission d'enque^ter sur un meurtre, Rose se re´ve`le intransigeante. Grandes dames ou petites gens, il faut punir les criminels.

    Détective amateur n°2 !
    Le´onard Autier, coiffeur malhabile et dro^le malgre´ lui, a un flair hors du commun pour sentir les mauvais coups. Mais aura-t-il le courage de sortir du pe´trin son ami accuse´ de meurtre ?

  • Au service secret de Marie-Antoinette : l'enquête du Barry Nouv.

    Les bijoux de la Comtesse du Barry ont disparu quatre ans plus tôt. Depuis, les cadavres s'amoncèlent. La reine Marie-Antoinette missionne un improbable duo d'enquêteurs, Rose et Léonard, qui ne cessent de se chamailler, pour oeuvrer " en toute discrétion ", de Paris à Versailles !

  • 1905. Le dernier coup d'Arsène Lupin s'est terminé sur un drame : Jacinthe, l'une de ses complices, a été étranglée avec une des cravates du gentleman cambrioleur, si bien que les journaux titrent le lendemain : « Lupin assassin ­! » Décidé à laver son honneur, il se lance à la recherche du véritable meurtrier, dont la piste le mène à une clinique psychiatrique pour gens fortunés. Il ne reste plus à Lupin qu'à se faire interner pour essayer de trier les fous et les assassins, qui sont parfois les mêmes.
    Tandis que son adversaire se révèle doué d'une intelligence machiavélique et que les cadavres s'accumulent, Lupin ne renonce à aucun de ses talents de manipulateur pour venger Jacinthe. Mais il rencontre le seul obstacle auquel il ne s'attendait pas : il tombe amoureux d'une infirmière...

  • 1908. Arsène Lupin a entamé une thérapie pour soigner son addiction au cambriolage. Hélas pour lui, son médecin exige qu'il cesse de voler pendant toute la durée de la cure. Le voilà contraint de trouver un moyen honnête de payer les séances dont il espère sa guérison. Pour cela, il ouvre une agence de détectives, l'agence Barnett. Sa première cliente, la très riche Mme Bovaroff, se plaint qu'on lui a dérobé un inestimable autoportrait de Delacroix, L'Homme au gilet vert. Surprise ! Voilà que l'oeuvre réapparaît comme par magie sur le mur d'où elle avait disparu, tandis que tous ceux qui l'ont eue entre les mains sont assassinés les uns après les autres.
    On rencontre au milieu de tout cela une ensorcelante danseuse orientale nommée Mata Hari, dont le charme sera l'un des obstacles les plus dangereux que Lupin-Barnett aura à surmonter.

    Dans les fastes de la Belle Époque, à travers une intrigue riche en rebondissements, Frédéric Lenormand nous offre un Arsène Lupin ivre d'astuce et de rouerie.

  • Un bijou de drôlerie, pour les amateurs de comédies policières !

    Depuis la disparition de son mari, Mme Cottin de Melville se sent menacée : on en veut à sa fortune... et à son pistolet d'or ! La Reine envoie à son secours ses fidèles serviteurs de l'ombre : Rosa, Léonard...et Axel de Fersen, son amant suédois !
    On leur prédit un grand danger. Mais peut-on se fier à un vieux fou qui lit l'avenir dans la poudre de menthe ?

    La grande organisatrice !
    Quand elle ne donne pas de bals, Marie-Antoinette commande dans le plus grand secret des enquêtes policières. Mais le devoir la rappelle à l'ordre : il lui faut donner un héritier au royaume de France.

    Détective amateur n°1 !
    Rose Bertin, modiste, habille les duchesses le jour et enquête la nuit. Cette double vie l'épanouirait pleinement si ce lourdaud de Léonard, détective amateur comme elle, ne lui avait pas été imposé comme coéquipier par la Reine.

    Détective amateur n°2 !
    Léonard Autier, coiffeur intrépide et maladroit au service de sa Majesté, ne cesse de susciter l'agacement de Rose. Pourtant, lui, semble de plus en plus sensible à ses charmes...

  • Un bijou de drôlerie, pour les amateurs de comédies policières !

    La reine Marie-Antoinette reçoit la visite de son frère adoré, l'empereur Joseph II. Mais les retrouvailles sont de courte durée. Un code secret permettant d'entrer en contact avec les espions du royaume a été dérobé ! Et le voleur se serait enfui... accoutré d'une robe de mariée ! Une création de Rose Bertin, la modiste de la Reine ! À Versailles, rien ne tourne plus rond.

    La grande organisatrice !
    Marie-Antoinette a deux préoccupations : 1) son apparence 2) les affaires diplomatiques de la France. L'Histoire a négligé la deuxième. Pourtant la reine a plus d'un tour dans son sac !

    Détective amateur n°1 !
    Rose Bertin, modiste, a atteint son rêve : avoir sa propre boutique à Paris. Mais, avec ses activités parallèles d'enquêtrice et les provocations de Léonard, elle n'a pas un moment de répit !

    Détective amateur n°2 !
    Léonard Autier, plus connu pour ses penchants pour la boisson et le jeu que pour ses talents de coiffeur, fait parfois montre de courage. Sa hardiesse sera-t-elle à la hauteur de l'exaspérante Bertin et des volontés de la Reine ?

  • Une come´die policie`re endiable´e et dro^le, au service de son intre´pide Majeste´ !

    C'est la guerre des farines : le peuple a faim ! Louis XVI s'en moque et continue de s'affairer a` ses passe-temps : la serrurerie et l'horlogerie. A` Marie-Antoinette de remonter ses manches !
    Mettre la main sur un myste´rieux tre´sor inca tomberait a` pic pour acheter du pain a` ses sujets. Mais gare a` la male´diction qui frappe tous ceux qui s'approchent de l'or !

    La grande organisatrice !
    Marie-Antoinette s'ennuie dans son nouveau ro^le de reine. Elle de´cide de s'occuper des affaires du royaume et s'entoure d'agents secrets... peu communs. Son coiffeur et sa modiste !

    De´tective amateur n°1 !
    La modiste de la Reine, Rose Bertin, ne supporte plus ce gros lourdaud de Le´onard. Par ailleurs, un se´duisant fabricant de corsets lui fait de l'oeil... Mais ne serait-il pas me^le´ a` leur enque^te ?

    De´tective amateur n°2 !
    Le´onard, coiffeur officiel de la reine, profiterait bien tranquillement de ses privile`ges. Mais ni Rose Bertin ni la mission confie´e par sa Majeste´ (retrouver un tre´sor inca !) ne lui en laissent le temps !

  • Voltaire rentre d'un an d'exil en Lorraine, mais les Parisiens, peuple frivole, l'ont oublié : Les Lettres philosophiques, c'était l'année précédente, ils sont passés à autre chose. Aux grands maux les grands remèdes ! Notre philosophe décide de se refaire une réputation par la défense de belles causes. Le hasard place sur sa route une servante pendue pour vol qui s'est réveillée sur la table de dissection d'un chirurgien. Il faut l'innocenter, ou bien la justice du roi l'accrochera de nouveau à sa potence. Sauver l'orpheline injustement condamnée, voilà une mission à la mesure du plus brillant penseur du siècle des Lumières ! La tâche serait presque facile si sa grande amie, Émilie du Châtelet, certaine que Voltaire n'arriverait à rien sans son aide, ne l'avait défié de résoudre cette énigme avant elle.

  • Une come´die policie`re endiable´e et dro^le, au service de son intre´pide Majeste´ !

    Les bijoux de la Comtesse du Barry ont disparu quatre ans plus to^t. Depuis, les cadavres s'amoncèlent. La reine Marie-Antoinette missionne un improbable duo d'enque^teurs, Rose et Le´onard, qui ne cessent de se chamailler, pour oeuvrer « en toute discre´tion », de Paris a` Versailles !

    La grande organisatrice !
    Marie-Antoinette est reine depuis peu, mais s'ennuie de´ja` a` pe´rir ! Son mari, Louis XVI, est un bene^t : elle de´cide de s'occuper elle-me^me des affaires du royaume...

    De´tective amateur n°1 !
    La couturie`re Rose Bertin est aussi exigeante avec son de´ a` coudre qu'envers son entourage ! Un tantinet perfectionniste, elle ne supporte pas la de´sinvolture de Le´onard.

    De´tective amateur n°2 !
    Le coiffeur Le´onard Autier manie mieux le peigne sur autrui que sur lui-me^me. Ve´ritable noceur, il compte bien remplir sa mission, en de´pit de l'agac¸ante partenaire qu'on lui impose...

  • Voltaire va enfin accéder aux honneurs ! La marquise de Pompadour lui a commandé le livret d'un opéra qui sera joué à Versailles devant le roi. Seul bémol, le ténor chéri de ces dames qui doit interpréter le premier rôle est atteint d'un mal mystérieux : la nervosité le pousse à remplacer les paroles par des injures. Or s'il chante des horreurs devant le roi, on croira que c'est Voltaire qui les a écrites !
    Qui persécute le ténor ? Qui précipite chaque jour des Parisiens dans la Seine ? Qui veut empêcher Voltaire de recevoir des éloges mérités ? Et si ces trois aff aires n'en étaient qu'une ?
    /> Tandis que la police voudrait les envoyer au violon, Voltaire et Émilie du Châtelet jouent pianissimo pour contrer la partition d'un crime orchestré de main de maître. Ils devront subir les notes discordantes d'un vieil acteur escroc, d'un imprésario obsédé, d'un castrat napolitain mélancolique et d'une claveciniste prête à tout pour réussir. Tout cela sous les yeux horrifi és du nouvel assistant de notre philosophe, un illustre inconnu nommé Jean-Jacques Rousseau.
    La série Voltaire continue ! Après La baronne meurt à cinq heures, prix Historia et prix Arsène Lupin 2011, et Meurtre dans le boudoir, Frédéric Lenormand nous entraîne à nouveau dans ces Mystères de Paris selon Voltaire. Notre enquêteur philosophique devra une nouvelle fois déployer toute la gamme de ses talents, jusqu'à un finale allegro vivace !

  • 1910. En pleine crue de la Seine, la Joconde disparaît du Louvre. Le commissaire Eugène Lenormand, chef de la Sûreté, est chargé de mener l'enquête discrète et efficace qui permettra d'éviter le scandale. Lenormand est d'autant plus intéressé à retrouver ce chef-d'oeuvre au plus vite que le préfet accuse du vol un certain Arsène Lupin, qui n'est autre que... le commissaire lui-même  !
    La piste du tableau le mène à une baronne obsédée par les bonnes manières, une actrice volage, un marchand d'art véreux et une voyante qui ne cesse d'apercevoir l'ombre du gentleman dans sa boule de cristal. Pour couronner le tout, son thérapeute met Lupin au défi de se faire au moins un ami. Mais dans l'environnement criminel où il évolue, cet ami ne risque-t-il pas de se révéler être un voleur, un escroc ou même un assassin  ?
      Ce Lupin est un Tintin de la Belle Epoque qui rencontrerait les Pieds nickelés dans un Downton Abbey à la française. Un vrai régal  !

  • Panique à Paris. La peste est de retour ! Voltaire aussi. Une maladie mystérieuse affole la capitale, et voilà notre philosophe poursuivi par les policiers, par les médecins, par un étrange Anglais nommé Hyde, et par son frère Armand, religieux intransigeant avec qui on le confond sans cesse. Tandis que Voltaire s'efforce de répandre ses lumières sur les populations effrayées, la police continue de penser qu'il est responsable du chaos ambiant.
    Nous voici à nouveau embarqués dans une réjouissante aventure du philosophe le plus pétulant de l'histoire de France, plein d'esprit et de férocité pour ses contemporains, enquêteur égocentrique, jamais à court d'idées, et toujours là pour faire éclater la vérité.

  • Voltaire a enfin trouvé un adversaire à sa mesure : le diable en personne ! Belzébuth sème des cadavres dans la capitale, au point que l'Église, soucieuse d'éviter tout scandale, fait appel au célèbre philosophe pour mener une enquête discrète. Dans un Paris des Lumières encore très empreint de croyances irrationnelles où vampires, démons et morts vivants semblent se promener à leur gré, qui d'autre envoyer sur leurs traces qu'un écrivain connu pour ne croire en rien ? À Voltaire de montrer ce que peut la philosophie contre la superstition. À la fois polar historique et conte voltairien, Le diable s'habille en Voltaire est écrit dans un style jubilatoire aussi finement ciselé que l'était le langage des Lumières.

    /> « Frédéric Lenormand dépeint un Voltaire tel qu'il aurait pu être. Les autres personnages sont tout aussi truculents. Le roman est mû par une énergie communicative. » Éric Mension-Rigaun, Historia.

  • Qui en veut à la marquise du Châtelet ? Sa servante est brutalement assassinée, et la voilà aux prises avec la police... quand elle n'est pas occupée avec le brillant mathématicien Maupertuis, son amant. Son amant ? Voltaire ne l'entend pas de cette oreille ! Bravant l'interdit qui pèse sur lui depuis la parution des Lettres philosophiques, notre San Antonio des Lumières vole au secours de sa marquise.
    Que ce soit dans les salons parisiens, dans les taudis sous les ponts de la Seine, dans les ateliers de couture ou dans les fabriques de poupées et d'automates, Voltaire ne recule devant aucun stratagème pour déjouer la mécanique du crime et démontre une fois de plus que, pour un philosophe comme lui, découvrir la vérité n'est qu'un jeu d'enfant.
      Ce divertissement spirituel ravira les amoureux de Voltaire et les curieux du Paris de cette époque. Paul-François Paoli, Le Figaro littéraire.

    Une enquête hilarante. Isabelle Mity, Historia.

  • Qui a osé assassiner la baronne chez qui Voltaire coulait des jours heureux ? En ce froid février 1733, c'est la rue qui attend notre philosophe (ou pire, la Bastille !). Il lui faut donc retrouver le criminel sans délai avant que celui-ci ne s'en prenne à d'autres honnêtes gens - à lui-même, par exemple. Heureusement, avec l'aide providentielle d'Émilie du Châtelet, Voltaire ne manque pas de ressources. Brillante femme de sciences, enceinte jusqu'au cou, celle-ci va l'accompagner dans son enquête où les subtilités féminines triompheront bien souvent de la philosophie. Ensemble, ils devront affronter de redoutables héritières en jupons, des abbés benêts et des flûtistes sanguinaires, décrypter des codes mystérieux, et surtout échapper à un lieutenant général de police prêt à embastiller Voltaire au moindre faux pas...

  • En pleine révolution culinaire, Voltaire enquête sur les traces d'un assassin qui sème derrière lui tartes au cyanure et ragoûts à l'arsenic. L'aide de la brillante marquise du Châtelet, experte en recherches scientifiques, et de l'abbé Linant, fin gourmet, ne sera pas de trop pour rendre l'appétit aux gastronomes !
    Après La baronne meurt à cinq heures (prix Historia, prix Arsène-Lupin et prix du Zinc de Montmorillon), Meurtre dans le boudoir et Le diable s'habille en Voltaire, une nouvelle aventure du philosophe truffée d'humour.

    « Un véritable road trip façon XVIIIe siècle. On se régale du début à la fin de dialogues délicieux, assaisonnés de bons mots et d'allusions savoureuses, et Voltaire est plus vrai que nature. » Isabelle Mity, Historia.

  • Attaque des princes de la dynastie des Tang ou poison mortel dans l'entourage de l'empereur : qui mieux que le légendaire Juge Ti saura déjouer cette succession de meurtres machiavéliques ?

    À l'aide d'une documentation méticuleuse, Frédéric Lenormand fait revivre pour ses lecteurs la Chine du VIIe siècle, cette glorieuse civilisation des Tang qui marqua l'apogée de l'Empire du Milieu.

  • Panique à Paris, la peste est de retour ! Voltaire aussi ! Une maladie mystérieuse affole la capitale, et voilà notre philosophe assailli de toutes parts. Policiers et médecins sont à ses trousses, mais plus étrange encore, Voltaire est poursuivi par un Anglais nommé Hyde et par son frère Armand, religieux intransigeant avec qui on le confond sans cesse. Tandis qu'il s'efforce de répandre ses lumières sur les populations effrayées, la police continue hélas de penser que c'est encore la faute à Voltaire.
    Nous voici à nouveau embarqués dans une réjouissante aventure du philosophe le plus pétulant de l'histoire de France, plein d'esprit et de férocité pour ses contemporains, enquêteur égocentrique, jamais à court d'idées, mais toujours là pour faire éclater la vérité.

  • Alors qu'il est sur le point de faire paraître ses Lettres philosophiques anglaises, écrit subversif qu'il nie avoir écrit, Voltaire s'empêtre à nouveau dans des crimes qu'il n'a pas commis. Un assassin s'en prend à des hommes d'importance, de préférence en aimable compagnie, et les élimine suivant des mises en scène inspirées d'ouvrages licencieux. Soucieux d'amadouer le lieutenant de police Hérault, voici Voltaire contraint de hanter les maisons de passe, les librairies clandestines et les bureaux de la censure sur les traces d'un illuminé qui qui semble s'être pris de haine pour les libertins. L'aide du bon abbé Linant et de la brillante Émilie du Châtelet ne sera pas de trop pour tenter de garder en vie l'esprit le plus pétulant de son siècle. La baronne meurt à cinq heures, premier volet de la série « Voltaire mène l'enquête », a reçu les prix Historia, Arsène Lupin et le prix du Zinc.

  • Entre un divorce houleux et une croisière meurtrière, le légendaire Juge Ti ne connaît décidément aucun répit.

    À l'aide d'une documentation méticuleuse, Frédéric Lenormand fait revivre pour ses lecteurs la Chine du VIIe siècle, cette glorieuse civilisation des Tang qui marqua l'apogée de l'Empire du Milieu.

  • - En pleine fête traditionnelle des fantômes, une série de meurtres est commise dans la ville administrée par le juge Ti. Chaque fois, une effigie de démon chinois est retrouvée près de la victime. Pour résoudre chacune des affaires tout en empêchant la population de céder à la panique, le juge s'adjoint de trois spécialistes de l'au-delà : un astrologue taoïste, un devin et une chamane.

  • Le juge Ti s'ennuie dans sa bonne ville de Peng-lai. Il ne traite plus que d'affaires banales qui lui font regretter la capitale. Jusqu'au jour où il est convoqué à Pien-fou : le préfet doit décider qui, parmi les sept juges réunis, aura l'honneur d'être nommé au poste convoité de cette florissante cité. L'ancien magistrat a en effet été défenestré... et personne ne croit à la thèse de l'accident. L'élucidation de cette énigme conduira un des juges sur le siège du défunt. La compétition peut commencer : insinuations perfides, médisances, insultes et crocs-en-jambe, tous les coups sont permis...

empty