Eric Le Nabour

  • Novembre 1954. Sous le soleil intranquille d'Alger, trois amies célèbrent leurs vingt ans le même jour. Dans cette Algérie aux beautés enchanteresses, chacune vit sa jeunesse traversée par des doutes et des espoirs. Entre ses parents et l'officier auquel on veut la marier, Clotilde sent le contrôle de sa vie lui échapper. Naïma a dû renoncer à devenir infirmière pour veiller sur son père malade et ses frères. Judith, étouffant dans le cocon familial traditionnel, vit une passion secrète avec son amant arabe.
    Trois destins que tout, en apparence et dans la précipitation des événements, doit vouer à la rupture sinon à l'affrontement. Et pourtant...
    Un roman choral sur la force sacrée de l'amitié et les choix courageux de trois femmes qui ne cesseront de se chercher, de part et d'autre de la Méditerranée.

  • 1682. À Paris, non loin du Louvre, l'hôtel de Guiffray abrite un bordel élégant tenu par la mystérieuse Marie Lesage, marquée à la hanche de la fleur de lys des criminelles. Vingt ans auparavant, elle a adopté Judith, trouvée bébé sur les marches d'une église. Mais le commerce du crime est devenu général dans la capitale et Marie est empoisonnée. Agonisante, elle demande à sa fille adoptive de mettre à l'abri un coffret. Il contiendrait des secrets d'État sur l'ex surintendant Fouquet et des lettres compromettantes d'Anne d'Autriche, la défunte mère du roi, au cardinal Mazarin. Qui a peur de ces documents ? Louis XIV en personne ? Colbert, l'ennemi mortel de Fouquet, étrangement abouché avec Aetius de Vigan, chef de l'Ordre du Temple de la Nouvelle Jérusalem, qui veut détruire la monarchie ? Cernée par le danger, la jeune Judith est prête à tout affronter pour accomplir sa quête de vengeance et de vérité...
    Avec l'exceptionnel talent de conteur qu'on lui connaît, Éric Le Nabour tisse une histoire captivante où il plonge les personnages dans le siècle de Louis XIV qui réunit si étroitement la grandeur, le mystère et l'effroi.

  • La dame de Kyoto

    Eric Le Nabour

    Kyoto, 1904.

    Depuis l'assassinat de ses parents, riches industriels de la soie, Myako Matsuka subit la tutelle de son frère Naoki. Lorsque celui-ci part pour le front de la guerre russo-japonaise, elle doit gérer seule l'entreprise familiale. Myako découvre alors avec horreur les conditions de travail des ouvrières et n'hésite pas à transgresser les consignes de son frère, révélant un tempérament fier et indépendant. Mais l'amour trouble qu'elle porte à un diplomate anglais, Allan Pearson, de même que l'intrusion dans sa vie d'un jeune Français passionné d'estampes, Martin Fallières, vont brouiller les cartes. Torturée par le mystère de la mort de ses parents, déchirée entre ses instincts amoureux, ses responsabilités professionnelles et la fidélité qu'elle doit à sa famille, Myako va devoir choisir. Des choix douloureux qui feront éclater une vérité non moins tragique sur son passé et orienteront son avenir dans un sens bien différent de celui qu'elle envisageait.

  • Retour à Glenmoran

    Eric Le Nabour

    Brumes maléfiques sur la lande irlandaise.
     À l'aéroport de Dublin, Fallon, jeune journaliste free-lance,aperçoit dans la foule Sarah, sa meilleure amie de lycée,  qu'elle n'a pas revue depuis cinq ans. À peine lui fait-elle  signe qu'à sa grande stupeur, Sarah s'effondre dans une  mare de sang. La police, qui boucle instantanément les  lieux, l'annonce peu après : la jeune femme a été abattue  d'une balle de 9 mm tirée à bout portant.Fallon, Franco-Irlandaise de trente-deux ans, revenait en  Irlande pour renouer avec son père, le célèbre et controversé  romancier Liam O'Connor. La mort brutale de son amie  change la donne. Que venait faire celle-ci à Dublin ? En  cherchant à élucider ce mystère, Fallon est bientôt assaillie  par un soupçon : le meurtre de Sarah pourrait-il être lié à la  personnalité sulfureuse de son écrivain de père ?Sans le savoir, Fallon est déjà la proie d'une machination  meurtrière...
     Éric Le Nabour nous livre un suspense haletant et  percutant qui met aux prises une fille dévouée et passionnée  avec son père, prisonnier de sa gloire et de sa fortune.

     

  • En 1925, le voyage de noces en Inde de Matthias d'Assenbourg, diplomate français, tourne au cauchemar lorsque son épouse, Amy Colton, disparaît. Une mère trop tôt décédée, un beau-père laissé pour mort dans un accident de train, un savant hindou qui en sait trop, des textes de propagande antisémite, un inspecteur de police britannique... L'étau se resserre autour de Matthias, accusé de meurtre, traqué par des fanatiques et devenu hors-la-loi. Pour retrouver celle qu'il aime, Matthias se lance dans une course folle contre la montre qui le conduira jusqu'à la mystérieuse ville rose de Jaipur, où des " anges " lui révéleront une vérité inattendue... Un roman d'aventures et de suspense dans l'Inde des mythes et des légendes, qui offre un éclairage passionnant sur les prémices du mysticisme nazi.

  • 1919. A trente ans, Toussaint Gabriel, « enfant trouvé », revient s'installer à Ayze, près de la vallée de Chamonix où, il a hérité d'un domaine viticole, la Grande Combe. Déjà meurtri par la Grande Guerre, il devient l'objet de toutes les jalousies. Lorsque son épouse Martha, Alsacienne, autant dire une boche, le rejoint avec leur petit garçon, les passions se déchaînent.
    Mais en découvrant ceux qui ont juré sa perte, Toussaint doit cependant affronter un ennemi plus terrible encore : les ombres de son passé.

  • Avril 1913. Une jeune femme étrange est engagée comme domestique au château de Kervadec, en pays bigouden? Qui est-elle et que cache-t-elle ?
    Lorsque Elise Jouvet entre au service de la comtesse de Kervadec, elle s'attire aussitôt l'animosité des autres employés de maison. Secrète, ne révélant rien de son passé, dotée d'un don de guérisseuse, elle tisse des liens d'amitié avec sa maîtresse, une femme malade et fragile. Celle-ci est persuadée qu'une malédiction plane sur sa famille et, insidieusement, jette Elise dans les bras de son mari Lucien. En 1914, celui-ci part à la guerre. La comtesse meurt en faisant d'Elise sa légataire. Dès lors, les haines se conjuguent pour faire de sa vie un enfer...

  • 1897, dans le pays nantais. A la mort de son mari, un vigneron ivrogne et brutal qui l'avait épousée pour sa dot malgré son infirmité (elle a un bras atrophié), une jeune nantaise décide de consacrer sa vie à la défense de la cause des femmes.
    Son audace dérange au point de susciter contre elle une terrible cabale : on l'accuse d'avoir laissé mourir son mari. Inculpée, emprisonnée, elle doit bientôt lutter pied à pied pour sauver sa tête..

  • Juin 1940, en plein exode. Après avoir causé accidentellement la mort d'un couple de juifs au volant de sa voiture, Cécile, fille libérée d'un notable de Rennes, recueille leur petit garçon, Samuel. L'enfant porte une clef autour du cou. Intriguée, Cécile décide de rechercher sa famille et retourne sur les lieux de l'accident où elle découvre que, si la mère de l'enfant est bien morte et enterrée, le père, quant à lui, a survécu mais a disparu...
    Un roman époustouflant sur des gens ordinaires qui se mettent au service de la grande Histoire !

  • Début du xxe siècle, dans le pays nantais. À l'ombre des arbres centenaires du parc du château de Malavielle, Cécile grandit entourée de femmes  : sa grand-mère, qui tient les rênes du domaine, sa mère, une douce bourgeoise effacée, sa grande soeur, qui se destine à la vie monacale. Protégée, trop peut-être, la jeune fille a tout pour être heureuse, jusqu'au jour où elle se décide à poser des questions sur les hommes de la famille.
    De son père, on lui dit qu'il est mort dans un incendie à Paris, de son grand-père, qu'il était inconséquent et qu'il aurait disparu après avoir honteusement ruiné Malavielle. Mais Cécile ne trouve aucune photo, aucune trace tangible de leur existence. Quand elle s'entête, sa grand-mère l'expédie dans un internat accueillant la jeunesse dorée nantaise, où elle subit quotidiennement rebuffades et humiliations.
    Révoltée, Cécile fugue et débarque seule à Paris, bien décidée à éclaircir le mystère de ses origines.
      Avec sensibilité et réalisme, Éric  Le Nabour brosse le portrait bouleversant d'une jeune femme forte et fragile aux prises avec sa famille  pour conquérir son droit au bonheur.

  • Comme une aube fragile Nouv.

    Dans le Morbihan, jeu de la vérité et de la trahison entre résistantset Gestapo.Fin 1942. La liaison de Roland Le Mezec, patron pêcheur à Quiberon, et de Soizic Vaillant, la gérante du Goéland, un caférestaurant du port, attire sur lui les foudres de l'épicier, Simon Leridan, qui courtise la jeune femme depuis toujours et participeavec elle à un réseau de résistance.Aux yeux de Leridan, et de beaucoup d'autres, Roland est un collabo, qui fricote avec les Allemands pour pouvoir maintenir son entreprise à flot. Mais en ces temps troublés, les apparences sont trompeuses...Lors d'un séjour à Paris, Roland s'éprend de Claire Denain, mannequin chez Jean Patou et maîtresse de Hans Scherer, un haut gradé de la Gestapo.L'arrivée de Scherer dans le Morbihan pour y prendre en main la répression va plonger Roland au coeur d'un imbroglio infernal où la vie de Soizic comme celle de Claire ne tiendront bientôt qu'à un fil...

  • En Bretagne, à la fin du XIXe siècle. À quatre ans, Jeanne perd ses parents dans l'incendie de leur maison de l'île aux Moines et se réfugie dans le silence. Maltraitée par sa famille d'accueil, elle est sauvée par le docteur Mérieux qui réussit à la sortir de son mutisme et lui transmet sa vocation. Jeanne grandit et devient médecin à son tour. Installée à Loctudy, son humanité et ses compétences font merveille au point que sa réputation s'étend jusqu'à Nantes. Un jour, elle est contactée par le directeur de presse d'un grand quotidien régional : selon lui, la mort de ses parents ne serait pas accidentelle...

  • Haine fratricide dans le milieu des armateurs en Bretagne dans l'entre-deux-guerres. Lorient, 1926. La mort d'André Leguenec n'a pas jeté ses proches dans une bien grande affliction. Père absent, époux insaisissable, il ne revenait dans la grande villa familiale à la sortie de Lorient que par intermittence. La vie y reprend son cours, comme si de rien n'était. Cécile reste calfeutrée dans l'aigreur hautaine de sa mère tandis que Damien s'accapare définitivement les rênes de la florissante compagnie maritime paternelle laissant Pierre, le benjamin, à son dilettantisme et à ses excès. Les frères se partagent les deux visages inconciliables de leur père. Ancien combattant, Damien est un solitaire et un pragmatique. Tout le contraire de Pierre, l'enfant gâté, brillant et cultivé. C'est pourtant Damien qui tombe éperdument amoureux. Passion d'autant plus dévorante que la jeune femme, aux obscures origines polonaises, semble avoir beaucoup de choses à cacher et qu'elle ne se montre pas insensible au charme de Pierre. Entre les deux frères, la rivalité réveille des déchirures anciennes, des spectres oubliés. N'est-il pas dit : les fils seront punis pour l'iniquité de leur père ?

  • Un duel sans merci entre deux hommes que tout oppose. En Bretagne, au temps de l affaire Dreyfus. 1894. Pierre Floch quitte la petite ville d Auray, dans le Morbihan, pour Paris. Orphelin, il était le souffre-douleur du baron de Saint-Victor dans les fermes duquel il était employé comme journalier. 1905. Adam Guillemot arrive par le train de Paris pour s installer dans le manoir de Tinténiac, non loin d Auray, près de Quiberon. Il se dit armateur et homme d affaires. Il est accompagné d une petite fille de neuf ans, muette, prénommée Natacha. Discret mais généreux il ne tarde pas à faire de l ombre au baron de Saint-Victor, royaliste ultra, antisémite, antidreyfusard. Celui-ci est bientôt convaincu qu Adam n est autre que Pierre Floch, le petit « orphelin minable » contre lequel il s était acharné. Adam nie mais l on s étonne qu il connaisse aussi bien la région s il n en est pas originaire. A Quiberon, il y a bientôt les pro et les anti-Guillemot comme il y a les pro et les antidreyfusards, d autant que l on apprend que la mère de la petite Natacha était juive. Quand un de ses employés, patron sardinier, est assassiné, Saint-Victor, très influent, n a pas de mal à mettre la gendarmerie sur la piste d une complicité d Adam. Adam, interrogé, doit avouer qu il est bien Pierre Floch. Sa fortune devient alors suspecte. Il est emprisonné, laissant Natacha sans défense face à la rancune implacable de Saint-Victor...

  • L'auteur, poursuit sa quête et ses explications tout le long du livre : les différents chapitres sont consacrés à l'analyse du devenir du message chrétien, après la Révolution. Dieu est-il mort et le mystère chrétien a-t-il cessé d'exister ? Comment alors expliquer la survivance de cette religion à travers 2000 ans d'histoire ? Passionnant, absolument indispensable, pour comprendre comment un message d'amour et de paix, mais plus encore de vérité et de force de transformation de soi-même, peut espérer retrouver une nouvelle jeunesse.

  • Napoléon et sa famille

    Eric Le Nabour

    • Perrin
    • 25 Octobre 2012

    C'est l'histoire d'une grande famille tumultueuse et turbulente, aux personnalités acérées. Il y a Joseph, Lucien, Elisa, la fidèle Pauline, Caroline, Jérôme, Madame Letizia Bonaparte, Monsieur (mais il meurt assez vite...) et non des moindres, Joséphine dans le rôle du trouble-fête. Mieux qu'une fiction, l'histoire de la famille Bonaparte réserve de multiples rebondissements. Au centre, Napoléon sans qui rien ne serait arrivé... Il est au coeur de la destinée collective : il pense, choisit, réfléchit pour toute la famille.... Il a mené celle-ci au plus haut et avec elle conquis un continent tout entier. Il entend aussi décider de la vie de ses frères et soeurs. Mais tous lui résistent, chacun à leur manière. Ainsi Jérôme fuyant en Amérique ... mais pour revenir tout aussi vite. Napoléon offre à sa famille le meilleur: des mariages, un royaume ici ou là, mais c'est à Paris que tous veulent être, à Paris que l'on doit être d'ailleurs, à l'aube du XIXe siècle... L'argent qui coule à flot, le luxe s'y déploient par la somptuosité des demeures.
    L'amour s'en mêle et contrarie souvent les plans de Napoléon. On se fâche, on se réconcilie. Alors, Latizia, mère omniprésente, négocie, parlemente, se fait avocate pour ses enfants insubordonnés, n'hésitant pas à fronder son Empereur et fils. Lequel ne l'écoute pas toujours, loin s'en faut. Son amour pour Joséphine n'est pas négociable. Il l'aime à la folie, sa mère la déteste...

  • 1932 à Shanghai, la ville de tous les excès et de tous les plaisirs.
    Pour Paul Vincenot, elle aura le goût de tous les dangers : trahison, opium, triade chinoise... Le Français Paul Vincenot y a fait fortune en tant que tai pan (grand patron) dans le commerce du textile et de la soie. Mais son mariage avec Tatiana, opiomane et épouse volage, est à la dérive. Paul est même prêt à quitter Shanghai pour sauver sa famille. Jusqu'à son coup de foudre, dans un night-club, pour May Lin, une jolie Chinoise qui n'est autre que la concubine favorite de Liu Wong, chef d'une puissante triade.
    Paul veut libérer May Lin des griffes de son souteneur. Commence alors une véritable descente aux enfers pour Paul et les siens... Une plongée vertigineuse au coeur de Shanghai, cité cosmopolite et fascinante, que ressuscite, dans un suspense haletant, Eric Le Nabour.

  • Cette biographie rend hommage à la mère de Napoléon Bonaparte qui sut lui insuffler son énergie et sa volonté. Conseillère avisée, elle ne cessa de garder la tête froide aux heures les plus enivrantes de l'Empire et de conserver son bon sens et sa clairvoyance.

empty