Emmanuel Négrier

  • En France, le mécénat privé et le financement public se complètent pour aider l'art contemporain. La Fondation de France, créée en 1991, allie ces deux dimensions, et participe à l'achat de nombreuses oeuvres. L'ouvrage examine son action à trois niveaux : une analyse quantitative ; l'étude de sept cas concrets ; la comparaison de deux régions (Bourgogne et Flandre belge). Il pose notamment la question de la médiation territoriale dans la promotion d'un art souvent considéré comme réservé aux seuls initiés.

  • Cet ouvrage fait suite aux Nouveaux territoires des festivals, paru en 2007 (co-édition France Festivals et Michel de Maule). Il présente l'intégralité d'une recherche menée durant deux ans sur les publics de 49 festivals de musique et de danse en France comprenant tin locus régional en Languedoc-Roussillon. Première enquête menée à cette échelle, elle apporte des réponses chiffrées aux interrogations majeures des festivals, de leurs partenaires publics ou privés, trais aussi des chercheurs et des citoyens: qui sont les festivaliers? quels sont leurs modes de fréquentation des spectacles? Qu'en est-il de la variété de leurs goûts et de leurs pratiques culturelles? Dans quelle mesure peut-on parler de renouvellement des publics? Sur chacun de ces points, l'ouvrage apporte des réponses documentées qui, parfois, tranchent avec les idées reçues.

  • En dépit de l'ancienneté de quelques pionniers, le festival reste une idée neuve en Europe. Et la diversité du phénomène, en termes de style, d'envergure, de soutien public ou de portée culturelle, a longtemps constitué un frein à l'analyse comparative. Cet ouvrage présente la première recherche entreprise avec une seule et même méthode, et sur neuf échantillons nationaux de festivals (huit pays européens et le Québec), auxquels se sont associés ensuite des événements individuels de six autres pays.
    La comparaison porte sur 390 festivals de musique, représentant une grande variété de genre, de style musical, d'envergure et de programmation saisonnière. Tous les enjeux majeurs sont examinés, depuis les finalités que les festivals poursuivent, jusqu'à leurs ressources humaines, en passant par leur modèle économique. La première partie fait le bilan de ce voyage raisonné clans le monde des festivals.
    La seconde partie réunit plusieurs chapitres nationaux, qui permettent de prendre la mesure du cadre culturel, économique et politique, dans lequel ces événements naissent et se déploient. Cette double comparaison internationale permet d'aller au-delà de l'image de modèles nationaux figés dans leur opposition, alors que les artistes, et depuis longtemps, se sont affranchis de leurs frontières. Ce livre, également édité en anglais, fait suite aux deux ouvrages précédemment publiés aux éditions Michel de Maulle : Les Nouveaux Territoires des Festivals (2007) et Les Publics des Festivals (2010).

  • Que gouvernent les régions d'Europe ? Au moment où se négocie l'élargissement à l'Est et au Sud, il n'est pas inutile de faire le point sur les éléments de convergence et de divergence et d'en expliquer les fondements. A partir de la comparaison entre l'Allemagne, I'Irlande, la France, la Grande-Bretagne, I'Espagne et le Portugal, cet ouvrage questionne une réalité régionale fortement différenciée, au coeur des transformations politiques des sociétés européennes.

  • La régionalisation à l'épreuve de la fusion, ou l'histoire d'une réforme.
    Cet ouvrage est né de la réforme de 2015 sur la fusion des régions, transformant deux, voire trois régions en une seule.
    Fusionner une région est une tâche colossale qui suppose d'harmoniser des centaines de dispositifs et de programmes d'action, les traitements des agents, des services qui se disputent la meilleure méthode. Comment s'y prendre ?
    C'est aussi fabriquer un nouvel espace, une identité, partagée par le plus grand nombre. À quelles conditions est-ce imaginable ?
    En réalisant une enquête au coeur de la fabrique d'une région, l'Occitanie, l'ouvrage nous dit de quoi la régionalisation à la française est faite, et quels en sont les défis.

  • - Tout le monde parle de projet culturel de territoire sans vraiment savoir ce que cela recouvre ni de quoi il s'agit. Alors que les finan- cements culturels des collectivités territoriales sont évalués à plus de 7 milliards d'euros annuels, soit plus de deux fois le budget du ministère de la Culture, la culture devient un sujet extrêmement sensible pour les acteurs locaux.
    - Mais comment sont fabriquées et formalisées aujourd'hui les politiques culturelles à l'échelle de tout un territoire ? Comment se définit un projet culturel de territoire ? En termes de finance- ment, de temporalité ? À quels objectifs doit-il répondre ?
    - Cet ouvrage fait une synthèse des pratiques à mettre en oeuvre pour mener à bien un projet culturel de territoire (régions, dépar- tements, communes, métropole, etc.). Il aborde également toute la « mise en forme » particulièrement fastidieuse mais incontour- nable pour que le projet soit retenu (document politique - délibé- ration - ou juridique - convention).

  • Lorsque l'on évoque les métropoles françaises, on ne pense pas immédiatement au secteur culturel. Pourtant, beaucoup d'économistes y voient l'un des leviers majeurs de distinction et d'attractivité territoriales.
    Cet ouvrage examine d'abord la réalité de la vie culturelle au sein des métropoles, via des chiffres-clés, et la combinaison des compétences entre niveaux communal et métropolitain. Il restitue ensuite la trajectoire montpelliéraine selon un double récit, politique et culturel. Il s'interroge enfin sur les relations, avérées ou projetables, entre la métropole et les différents niveaux d'action publique.

  • Cet ouvrage présente une série d'analyses critiques sur la territorialisation des politiques publiques en France et en Europe. Il étudie les politiques publiques à l'épreuve des territoires ; engage une incursion "dans la boîte à outils" des collectivités locales ; resitue les analyses "sur le terrain politique" des compétitions électorales et des stratégies de pouvoir. Ces travaux combinent science politique, sociologie et géographie.

  • Que sont et que font les émotions en politique ? Ce livre ouvre à nouveau le débat et en propose les illustrations, les limites, les orientations disciplinaires. Volontairement courtes, les vingt-deux contributions s'emparent de la banalisation des émotions en politique et en étudient les propriétés, en cernent les mécanismes à l'épreuve de plusieurs disciplines, parmi lesquelles, dans le creuset qu'est la science politique, la sociologie, l'anthropologie, l'histoire, la musicologie, l'histoire de l'art.

    Avec le soutien du CEPEL et du Pacte des universités de Montpellier et de Grenoble.

  • Les Eurockéennes représentent, sans doute, un "territoire de rock" emblématique de l'essor des grands événements dans l'offre musicale actuelle. Mais sait-on à quoi ressemble le public ? Qu'a-t-il de commun avec celui d'autres festivals ? Quelle est sa sociologie ? Quelles sont ses attentes et sa perception de l'évènement ? Peut-on parler d'un public au singulier ? Autant de questions qui trouveront une réponse dans cet ouvrage fondé sur une enquête de terrain originale.

  • Comment, pourquoi et à quelles conditions, les enjeux de la lecture publique s'accordent avec ceux de l'intercommunalité, sans rien cacher des freins éventuels, des résistances ou des contradictions que cela peut provoquer dans le monde des bibliothèques. Quelles conséquences peut avoir le fait intercommunal sur la mutualisation des moyens, la professionnalisation du secteur, la transformation du métier de bibliothécaire, les équilibres entre monde rural et monde urbain, les règles partenariales avec l'ensemble des collectivités publiques ? Commanditée par deux associations de professionnels de la lecture publique (l'ADNDP et l'ADBGV) cette étude nous aporte de nouveaux éléments d'appréciation de la dynamique intercommunale, en poursuivant la réflexion sur l'adéquation entre bibliothèques et territoires.

empty