Calleva

  • Elle a sept ans, le même âge que Ludivine, la fille de ses maîtres. Si on lui demandait quel être au monde lui était le plus cher, elle répondrait à coup sûr Ludivine. Il faut la voir cette presque soeur, comme elle sait susciter l'attention et l'affection de son entourage. La petite princesse feint de ne pas entendre les hommages, ça fait vulgaire, mais elle aurait rendu un crapaud amoureux rien que pour tester son pouvoir de séduction. Comment, quand on n'est fille que de la cuisinière, grandir sans drame à l'ombre de cette presque-soeur là ? Ne faut-il pas, un jour, pour gagner sa propre place, commettre l'irréparable ?

  • Témoins silencieux du passage des générations, qui sait quels secrets pourraient révéler les meubles de famille, s'ils étaient doués de parole ? Ceux de la famille Picquart, par exemple, ont assisté à l'ascension d'Auguste, bonapartiste convaincu, féru d'architecture et collaborateur du préfet Haussmann, qui a redessiné le visage de Paris.
    Ils ont vu sa fille, Julie, devenir peintre, proche de Claude Monet. Son petit-fils, Frédéric, devenir un journaliste talentueux, qui couvrira l'affaire Dreyfus, et rencontrer Marcel Proust. Et ses arrière-petits-enfants partir pour l'horreur des tranchées... Oui, à travers le Second Empire, la Commune et la troisième République, les meubles de la famille Picquart ont assisté au destin extraordinaire des hommes, et conservé par-devers eux nombre de secrets...
    L'un d'entre eux, un confident, un siège double fait pour la conversation, prend enfin la parole. Il nous livre ses mémoires, lui à qui l'on n'a jamais rien caché...

empty