Alexis Lavis

  • L'imprévu : que faire lorsqu'on ne sait plus ?

    Alexis Lavis

    • Autrement
    • 13 Octobre 2021

    «Pour qu'un véritable changement se produise, il faut que survienne un événement ou une rencontre qui contrarie nos prévisions.Prenons donc quelque temps pour regarder en face cet imprévu qui nous angoisse, nous bouleverse et nous agite tant. Tâchons, au lieu de tenter de le maîtriser, comme nous y invitent la tradition occidentale et la méthode cartésienne, de penser à lui, de l'accueillir à partir de notre assise dans le monde, comme le proposent les arts martiaux et la pensée chinoise.Ouvrons la parenthèse pour découvrir ses différents visages et les multiples façons d'y faire face.»A.L.

  • Lorsque les chinois, au début du xxe siècle, voulurent mettre à bas l'héritage traditionnel de leur nation, ils s'en prirent spontanément à confucius, confirmant par là son caractère indissociable de la civilisation chinoise.
    Il y eut certes en chine de nombreux courants de pensée qui marquèrent durablement sa culture, mais seul le confucianisme en fut pour ainsi dire le cadre qui fit de l'empire du milieu un monde si spécifique. si l'étude de la pensée confucéenne est d'une importance capitale à celui qui veut comprendre ce monde chinois, elle offre également une méditation fondamentale sur l'homme. c'est à ce titre que confucius figure parmi les grandes figures de l'humanité tels socrate, bouddha ou jésus.
    Sa pensée est habitée par une vision traditionnelle du monde où l'humain trouve sa place dans un ordre naturel qu'il s'agit de respecter. cette anthologie des grands textes confucianistes offre au lecteur un large champ au sein duquel il pourra entrer de façon approfondie dans cette pensée qui ordonna tout l'esprit d'un peuple.

  • Symboles et croyances populaires en Chine

    Alexis Lavis

    • Trajectoire
    • 27 Juin 2008

    L'auteur présente sous ses quatre aspects fondamentaux ce qui demeure de nos jours : vie et savoir-vivre, calendrier, monde symbolique, médecine traditionnelle. Ainsi, en matière de règles de vie, il s'attache à les décrire, après en avoir expliqué les mobiles. La lecture de l'ouvrage montre combien il sera difficile pour cette Chine qui entre de plain-pied dans la société de consommation de maintenir ses traditions et son sens des symboles. Une raison essentielle pour apprendre et comprendre ce qui a fait la force chinoise depuis tant de millénaires.

  • On ne doit plus réduire le Confucianisme, le Taoïsme et le Bouddhisme à des phénomènes culturels étrangers.
    Si ces trois voies se sont développées en Chine et y ont pris une « couleur locale », elles regardent fondamentalement en direction de l'être humain en tant qu'être humain, et nous concernent, à ce titre, de la manière la plus directe. Cet essai cherche à rendre le plus sensible et vivant possible la façon dont ces trois axes de la pensée chinoise surent chacun répondre à la plus décisive question humaine : comment vivre dignement une vie d'homme ?

  • La série " Paroles de " présente les grandes traditions spirituelles d'une façon originale, à partir d'un choix de " paroles " ou sentences tirées de ses textes majeurs, et commentées. Une exégèse vivante, comme un récit, visant à rendre compte d'une perception du monde, de l'homme et de ce qui les relie.
    Difficile de pénétrer la tradition spirituelle chinoise, qui informe fortement la Chine contemporaine, tant sa représentation du monde, de l'être au monde, de la " pensée ", y sont différentes de celles dont nous sommes pénétrés. Une autre difficulté tient au fait que plusieurs traditions qui y cohabitent : l'école taoïste (Lao tseu, Tchouang tseu, etc.), l'école confucéenne (Confucius, Mencius, etc.) et la voie chinoise du Bouddha. Ce livre résout toutes ces difficultés en nous donnant les clés de l'enseignement des sages chinois. Grâce à la diversité des citations réunies, il rend compte des trois écoles et des auteurs, pour beaucoup méconnus, qui les incarnent. Grâce au commentaire des citations, semblables à des sentences souvent énigmatiques, il permet, comme s'il faisait parler leurs auteurs, de déployer le sens qu'elles contiennent, cela autour de thèmes fondamentaux : l'ordre du monde et l'être au monde, régner et gouverner, l'agir authentique, le retour à la source, et comment être humain. Ainsi prendront sens des affirmations telles : " Le Yin est sombre comme le fond des eaux ; le Yang est force brillante " ; " Ceux qui veulent prendre le contrôle du monde et agir sur lui échoueront purement et simplement " ; " Le pouvoir doit rester cacher ; il s'enracine dans le non-agir " ; " La noblesse de l'être humain réside dans son humanité ".

  • Le livre des 36 stratégies

    Alexis Lavis

    • Archipel
    • 8 Juin 2011

    Les Trente-six Stratégies est un livre à l'histoire étrange. Ce manuel ésotérique de l'art de la guerre fut trouvé par hasard sur un marché du nord de la Chine en 1939. Après expertise, on le data de la période Ming (XVIIe). Le caractère ésotérique de ce traité provient de son utilisation des maximes du Livres des mutations (Yi Jing) qu'il applique à la stratégie militaire. Cet ouvrage est ainsi constitué de 36 aphorismes inspirés du Yi Jing, associés à un commentaire de l'auteur anonyme. Face au style volontairement sibyllin de ce dernier, Alexis Lavis nous propose une nouvelle traduction et y ajoute son propre commentaire afin d'éclairer au mieux les points obscurs de l'oeuvre.

  • La Bhagavad-gîtâ

    Alexis Lavis

    • Presses du chatelet
    • 8 Juin 2011

    La Bhagavad-Gîtâ (littéralement " Chant du Bienheureux ") est la partie centrale du poème épique Mahabharata. Ce texte court, sous forme dialoguée, est souvent considéré comme un abrégé de la doctrine védique, c'est l'un des écrits fondamentaux de l'hindouisme. Le récit est constitué du dialogue entre le dieu Krishna et le guerrier Arjuna.
    Hésitant à se lancer dans la bataille, Arjuna demande conseil à Krishna sur la conduite à tenir. Le dieu lui délivre alors un enseignement à la fois mystique, guerrier et politique. Même si tous les chemins diffèrent, leur but fondamental reste le même : échapper au cycle des renaissances à travers la réalisation du Soi.

  • La voie du Tao

    Alexis Lavis

    • Pocket
    • 4 Mars 2010

    Le taoïsme est un art de vivre profond, en phase avec les rythmes secrets de la nature, du corps et de l'esprit qu'il cherche à mettre en harmonie, et constitue ainsi l'une des grandes voies d'éveil de l'humanité.Cette anthologie donne la parole aux fondateurs de la pensée taoïste et permet ainsi au lecteur d'aller à l'essentiel. Les maîtres que sont Laozi, Zhuangzi et Liezi, grâce à leur ton vif et souvent plein d'humour, élèvent l'intuition sans jamais s'appesantir. Le choix des textes donne la part belle aux contes, mode d'expression privilégié en Chine, qui délivrent au fil d'histoires surprenantes les plus hautes vérités de l'existence.Un livre pour comprendre la singularité de la vision taoïste, plus que jamais d'actualité. INéDIT

  • La conscience à l'épreuve de l'éveil

    ,

    • Cerf
    • 20 Avril 2018

    Il s'agit d'un des plus célèbres textes du bouddhisme, rédigé au VIIIe siècle par le moine, Maître et " saint " Santideva, dont le titre pourrait se traduire par " exposé des pratiques d'Eveil ". Ce poème, sur un ton épique et enflammé, veut préparer le lecteur à cette expérience radicale qu'est l'Eveil. Traduit du sanskrit il y a plus d'un siècle, il était grand temps d'en proposer une traduction nouvelle et rajeunie, qui tienne compte des avancées de la connaissance et compréhension de cette tradition à la fois méditative, éthique, rituelle et spéculative.
    Plus qu'une simple traduction, ce livre offre au lecteur occidental un chemin d'accès pour entrer dans le texte, grâce à la présentation des fondements doctrinaux sur lesquels s'appuie Santideva ; à l'analyse des notions centrales au travers de l'étymologie et de la comparaison des langues indo-européennes ; ou à des rapprochements avec des penseurs occidentaux, souvent contemporains, qui établissent des passerelles de compréhension étonnantes de clarté.

empty