Aldo Naouri

  • Entendre l'enfant

    Aldo Naouri

    « Il faut entendre l'enfant.
    L'entendre, ce n'est pas seulement l'entendre dans la rumeur, c'est surtout et avant tout l'entendre sans frayeur en soi, l'entendre en chacun, l'entendre partout où il s'exprime et de toutes les manières dont il s'exprime.
    Ce qui m'intéresse, c'est l'enfant présent en la plupart d'entre nous. ».
    A.?N.?

    Aldo Naouri revisite dans ce nouveau livre le rôle de la mère, la place du père et le statut de l'autorité dans l'éducation.

    Une méditation qui conjugue la sagesse du thérapeute et le talent de l'écrivain.

    1 autre édition :

  • Entre les filles et leurs mères circule une violence d'autant plus terrifiante qu'elle est bien souvent ignorée. Pourtant non seulement elle conditionne la nature et le devenir de leurs liens, mais elle envahit l'univers affectif de toutes les femmes. Elle traduit le pouvoir que, par-delà les années, toutes les mères gardent sur leurs filles, influant ainsi sur leurs relations avec leurs partenaires comme avec leurs enfants, pesant sur leur histoire tout entière. L'amour maternel a son envers : la tentation de la recherche du double idéal pour les mères ; la violence et la pression pour les filles, empêchées d'être elles©mêmes... Aldo Naouri livre, pas à pas, ses réflexions et ses expériences de praticien ouvert à la psychanalyse, sur un ton personnel et sensible. " Les mères sont toutes-puissantes. Les enfants ne s'en remettent pas toujours. " (La Vie.) " J'ai vu autour de moi des femmes se plonger dans ce livre et remonter à la surface avec l'expression de l'enfant qui vient de revivre. " Alain Sadon, (Le Journal des psychologues.)

    1 autre édition :

  • « C'était ma mère, ma mère à moi, insaisissable, avec son côté énigmatique qui rajoutait à sa force et à ce que je vivais comme son pouvoir protecteur. Les choses étaient ainsi. Je devais m'y faire, je devais les accepter.

    C'est ainsi que, soir après soir et tout au long de ces années, elle nous a raconté successivement toutes sortes d'histoires.

    C'est ce que j'ai voulu faire dans ces bribes de mémoire, raconter et transmettre.

    Je n'ai la nostalgie d'aucun lieu. Je n'ai pas la nostalgie de la Libye et encore moins celle de l'Algérie. Je me suis intégré, parfaitement même, mais sans jamais me fondre dans la masse ni m'assimiler. Même si rien ne le laisse penser, j'ai été, je suis, je reste en effet un migrant.

    J'espère que chacun tirera de cet écrit ce qu'il voudra ou ce qu'il pourra.

    Jusqu'à prendre acte que, de quelque manière qu'elle se déroule, la vie est toujours une belle aventure ! » A. N.

    De la Libye à ses années de formation de médecin, qui, toute sa vie, a soigné les enfants ; une idée du parcours de vie peu ordinaire d'Aldo Naouri.

  • Quand nos enfants déraillent, il faut se poser les vraies questions.
    Les conditions sociales n'expliquent pas tout. Et l'amour ne suffit pas ! Et si la cause du mal résidait dans un déficit de réflexion sur ce que doit être l'éducation de nos enfants ? La vie en société exige en effet de chacun qu'il se plie à un certain nombre de règles et qu'il les fasse siennes. C'est le principe de toute éducation. On s'en est singulièrement écarté. Mais, avant toute chose, il faut savoir ce qu'est un enfant, ce qu'il lui faut vraiment pour devenir adulte, comment se comporter avec lui en tant que parent Et surtout comment, dès les premières années qui sont décisives, exercer au mieux le difficile métier de parent.
    Le regard lucide d'un pédiatre sur ce qui fait aujourd'hui défaut dans notre façon d'élever nos enfants.

  • Pourquoi une mère qui, toute sa vie, a dispensé affection et amour à son fils ne peut-elle supporter la femme qui aime son fils et qu'il a choisi d'aimer ? Pourquoi une femme qui aime un homme supporte-t-elle mal la mère avec laquelle il a fabriqué sa perception de l'amour ? Pourquoi de telles dissensions depuis toujours et où que ce soit dans le monde ? Et qu'en est-il des belles-mères et de leurs gendres ? Et des beaux-pères et de leurs gendres et de leurs brus ? Et puis, que dire des brus et des belles-mères qui s'entendent ? Sans compter que ces personnages, avec leurs humeurs, leurs tocades, leurs comportements parfois déroutants, partagent, parfois, sinon le plus souvent, la condition de grands-parents.
    Quelle est leur place ? Quel est leur rôle auprès de leurs petits-enfants ? Que doit-il être ?

    1 autre édition :

  • Pendant quarante ans, Aldo Naouri a soigné le corps en écoutant, au-delà de ses maux, des histoires de vie. Il les questionne, les dénoue. Il libère. Il raconte ici les moments clés de sa vie, ceux qui éclairent sa singulière clinique.

    Pourquoi le benjamin d'une fratrie soudée dans sa lutte contre l'adversité a-t-il consacré sa vie à étudier la force des histoires familiales ? Pourquoi l'enfant qui a grandi ballotté au cours de plusieurs migrations s'est-il penché, adulte, sur la vitalité des liens qui nous façonnent ? Quels ont été ses guides ? Quelles rencontres l'ont marqué ?

    En reconstituant son parcours intellectuel, il explicite son travail consacré à la famille, dont il dit avec constance qu'elle est la première - la seule ? - école du lien social. Il interroge l'éducation contemporaine et réfléchit à l'amour, celui qui oblige parce qu'il nous construit.

  • Une femme devient mère en mettant un enfant au monde : son rôle, sa place et sa fonction découlent de ce fait biologique et sont intimement liés entre eux.
    Devenir père pour un homme est autrement plus compliqué : il ne lui suffit pas de donner son nom ou d'assumer la charge matérielle de son enfant, il lui faut de plus occuper une fonction qu'il ne peut pas créer par son seul vouloir. qu'est-ce que cette fonction? comment peut-elle se mettre en place? quand on sait combien sa carence est préjudiciable à l'équilibre d'un couple et au devenir de l'enfant, on ne peut pas se soustraire à ces questions.
    C'est à elles que cet ouvrage se propose de répondre en faisant appel à des dizaines de cas cliniques édifiants, émouvants et minutieusement analysés.

  • La bible des parents. Dans ce guide, Aldo Naouri livre son expérience de 40 années de pédiatrie et de passion au service du bébé. Pleurs, alimentation, sommeil, soins du corps, vaccins, croissance, développement psychomoteur : pour chaque sujet de préoccupation, Aldo Naouri explique la conduite à adopter, donne des conseils clairs et déculpabilisants.
    Seul ce classique, au style d'écriture véritable, s'adresse si directement à la mère et au père pour les guider vers l'essentiel : accueillir et accompagner leur enfant durant les premières années de sa vie en toute sérénité, confortés dans leur rôle de parents.
    L'arrivée d'un enfant est un événement heureux, mais relève de l'inconnu pour de jeunes parents, qui ont de plus en plus besoin d'être guidés, conseillés, cadrés, rassurés.
    Par son argumentation, ses explications, il montre combien il est important de revenir à des repères et à des principes simples dès le début de la vie, qui seront les meilleurs garants du bon développement de l'enfant.
    Tous les aspects de l'éducation sont abordés : pédiatrie, psychanalyse, histoire de la puériculture, anhropologie et homéopathie parce que l'éducation d'un enfant s'inscrit dans une longue histoire de transmission.

  • Voici, ici réunis, trois livres majeurs d'Aldo Naouri : Les Filles et leurs Mères, Les Pères et les Mères et Éduquer ses enfants.
    Ils constituent une étape importante de la réflexion que le célèbre pédiatre n'a cessé de mener pour permettre aux parents de donner à leurs enfants les meilleures conditions possibles de développement.
    Ce livre s'articule autour des trois questions essentielles de la famille : le rôle des mères, la place du père et ce dont l'enfant a impérativement besoin, la sécurité que lui apportent des parents assumant leurs rôles.
    Il donnera l'occasion de montrer à nouveau que l'entreprise d'Aldo Naouri a toujours été d'aider les parents à faire de leurs enfants des adultes de qualité.
    Ce livre est destiné à tous ceux qui veulent comprendre le sens de leur mission éducative et les vrais besoins de l'enfant.
     

  • la venue au monde d'un enfant fait automatiquement de la femme une mère et de l'homme un père.
    le couple cesse définitivement de n'être plus qu'un couple. or il s'avère qu'il lui faudra déployer un certain art et une bonne dose d'énergie pour continuer d'exister en tant que tel. mais l'effort mérite cependant d'être soutenu, dans la mesure où c'est de son résultat que dépend l'avenir de l'enfant et de la cellule familiale tout entière.

    1 autre édition :

  • La quantité de questions que pose la thématique de l'adultère en apprend, bien plus que tout autre discours, sur ce qui fonde la relation qu'à leur double insu les hommes et les femmes entretiennent entre eux. Si bien que l'exploration de cet accident qui frappe parfois les couples s'avère destinée de fait à éclairer la part obscure de leur fonctionnement.

    1 autre édition :

  • Les pères et les mères sont aujourd'hui sur la sellette. Accusés de tous les maux, quand ils ne s'accusent pas eux-mêmes, ils tentent cependant de remplir leur rôle le mieux possible. Ils n'ont d'ailleurs pas d'autres choix puisqu'ils sentent que les nouvelles générations leur demandent des comptes. Parce que notre société a perdu ses repères, ne devient-il pas urgent de mieux répartir les rôles de chacun pour parvenir à un meilleur équilibre dans ce trio qui est l'essence même de la vie oe

    1 autre édition :

  • " Un enfant, ce n'est pas un pantin qu'on bichonne et qu'on arbore pour sa propre gloire.
    Un enfant, ce n'est pas une promesse de retraites meilleures. Un enfant, ce n'est pas de la main-d'oeuvre à bon marché. Un enfant, ce n'est pas un malade potentiel qu'il faut préserver de tout ce qui le menace. Un enfant, ce n'est pas un exutoire aux humeurs de ses parents. Un enfant, c'est un corps neuf et malléable. Un corps qui ne demande qu'à s'adapter, transmettre, donner et recevoir. Un corps plein d'énergie et extraordinairement réceptif.
    " A. N.

    1 autre édition :

  • A partir de son expérience personnelle et professionnelle, le pédiatre interroge les relations à l'argent dans le couple. La manière dont il circule et la façon dont les partenaires en parlent lui permettent d'étudier les rôles sociaux des hommes et des femmes ainsi que la psychologie et les comportements de l'être humain.

  • Depuis ses premiers livres, dans les années 1980, Aldo Naouri a su faire entendre sa voix, discordante, insistante, en matière d'éducation et de relations au sein de la famille.

    Pédiatre atypique, prolixe et parfois provocateur, grand raconteur d'histoires de vie, témoin des évolutions qui affectent la famille, il n'est pas seulement médecin : ses réflexions sur l'amour des mères, la place des pères, l'intérêt de l'enfant et son bon développement ont compté pour les nombreux lecteurs qu'il s'est acquis au fil des ans, réflexions qu'il a puisées dans sa propre enfance.

    Dans ce livre, il se confie pour la première fois sans détours, revenant sur son propre parcours, les expériences clés qui ont compté pour influencer sa réflexion, ce qui l'inspire, la méthode qui guide sa pratique, les grands thèmes qui irriguent ses écrits et leur extraordinaire cohérence.

  • Le pédiatre, on le rencontre, le plus souvent, dans l'angoisse que suscite une maladie.
    On ne pense donc pas toujours à lui poser ces questions d'apparence futile et cependant essentielles dans la vie de tous les jours : dois-je laver les premières dents de mon bébé ? Dois-je le sortir tous les jours ? Est-il normal que j'aie si peur qu'il meure ? Que faire quand il mord ses petits camarades ? La tristesse ou la nervosité du bébé, la préparation à la garde ou à la crèche, la promenade, les vaccins, l'absence du père, l'homéopathie, les antibiotiques, les prématurés, les jumeaux, l'adoption, les caprices, les jouets, les vitamines, etc.
    : sur tous ces thèmes, on trouvera ici le mot d'Aldo Naouri, pour aider chacun à accompagner et éduquer au mieux son enfant.

  • Quand nos enfants déraillent, il faut se poser les vraies questions.
    Les conditions sociales n'expliquent pas tout. et l'amour ne suffit pas ! et si la cause du mal résidait dans un déficit de réflexion sur ce que doit être l'éducation de nos enfants ? la vie en société exige en effet de chacun qu'il se plie à un certain nombre de règles et qu'il les fasse siennes. c'est le principe de toute éducation. on s'en est singulièrement écarté. mais avant toute chose, il faut savoir ce qu'est un enfant, ce qu'il lui faut vraiment pour devenir adulte, comment se comporter avec lui en tant que parent.
    Et surtout comment, dès les premières années qui sont décisives, exercer au mieux le difficile métier de parent. le regard lucide d'un pédiatre sur ce qui fait aujourd'hui défaut dans notre façon d'élever nos enfants. une réflexion qui aidera chacun à s'interroger sur le sens de sa mission et sur les vrais besoins de l'enfant. un ouvrage qui fera débat.

  • Comment se déroule un acte médical ? qu'est-ce donc qu'une psychanalyse, par-delà l'idée qu'on croit pouvoir s'en faire ? d'oú vient le malaise de la relation soignant-soigné ? comment l'aborder, le circonscrire ou le comprendre ?
    Au fil des cas exposés, les solutions imaginées ou les réponses proposées semblent devoir céder le pas à ce qu'enseigne l'observation de la relation du parent et de son enfant.

    L'enfant est porté dans des bras qui le secourent et le limitent, lui font promesse et obstacle ; des bras oú la sollicitude côtoie la maladresse, comme l'ambition voisine l'échec. chaque humain gardera de cette étape, enfouie au fin fond de sa mémoire, une trace indélébile. trace qu'on retrouvera subrepticement à l'oeuvre dans les conduites les plus diverses : elle permettra de comprendre le pathétique de l'appel du parent aussi bien que la tentation du soignant, la fonction pédagogique tout autant que la recherche du pouvoir.

    1 autre édition :

  • Trois essais au succès considérable éclairent ce parcours. Les Filles et leurs mères pose la question de la violence, souvent ignorée, d'une relation magnifique et terrifiante qui risque d'exclure parfois le père de sa filiation. Les Pères et les Mères insiste sur la place cruciale du père, tant pour l'enfant que pour la mère, et le devenir de la cellule familiale. Adultères, enfin, rappelle toute l'importance du couple et montre, à partir de l'exemple d'aventures précaires, combien l'entente des parents conditionne le devenir des enfants.

  • Le pédiatre on le rencontre, le plus souvent, dans l'angoisse que suscite une maladie.
    On ne pense donc pas toujours à lui poser ces questions essentielles dans la vie de tous les jours : dois-je laver les premières dents de mon bébé ? dois-je le sortir tous les jours ? est-il normal que j'aie si peur qu'il meure ? que faire si mon enfant mord ses petits camarades ? la tristesse ou la nervosité du bébé, la préparation à la garde ou à la crèche, la promenade, les vaccins, l'homéopathie, les antibiotiques, les prématurés, les jumeaux, l'adoption, les caprices, etc.
    : sur tous ces thèmes, on trouvera ici le conseil d'aldo naouri, pour aider chacun à accompagner et éduquer au mieux son enfant.

  • Parents débutants, ce guide pratique vous donne les moyens de vivre en toute sérénité les premières années de la vie de votre enfant. Santé, alimentation, soins, communication, sommeil, éveil : les explications sont
    développées et offrent une pleine compréhension des sujets traités.
    Résolument moderne, Aldo Naouri prend des positions franches. Il préconise, par exemple, l'eau du robinet; démontre l'inutilité de la stérilisation des biberons ; démonte les prétendus maux attribués à l'irruption des dents.
    Un index clair, exhaustif et de nombreux renvois à l'intérieur du texte permettent une consultation immédiate sur un point précis.
    4e édition et remise à jour d'un ouvrage qui s'est déjà vendu à plus de 25 000 exemplaires. La nouvelle formule se démarque aussi par une présentation plus aérée et plus facile à consulter.

  • Ma mere - mon analyse et la sienne Nouv.

  • Pourquoi nos parents étaient-ils plus sévères avec leurs enfants ? Faut-il supprimer la fessée ? Jusqu'où un enseignant peut-il aller pour se faire obéir, respecter ? Quelles valeurs transmettre à nos enfants ? Quel rôle doit jouer le père ? La mère ? Quelle répartition de l'autorité dans les familles homo-parentales ? Et comment gérer l'autorité dans les familles monoparentales ? Faut-il revenir à une éducation moins permissive ?
    Les parents ont besoin d'être rassurés sur le fait que leur progéniture ne sera pas malheureuse s'ils la réprimandent. Ils sont si inquiets pour leurs enfants qu'ils les surveillent trop, sans même en avoir conscience. Toujours pour leur bien, évidemment. Mais du coup, les enfants n'ont plus l'occasion de faire des erreurs. Or, l'expérimentation ne peut exister sans le droit à l'erreur !
    Aldo Naouri, pédiatre depuis plus de quarante ans, prône justement un retour à l'autorité : il revient dans cet ouvrage sur l'éventail des erreurs que nous commettons de façon quotidienne envers nos jeunes enfants. Edwige Antier, quant à elle, explique comment transmettre aux enfants une confiance en soi et une capacité d'adaptation qui vont permettre l'épanouissement.

empty