Abd Al Malik

  • Réconciliation

    Abd Al Malik

    L'heure est grave. En tant que peuple, notre fin est proche. Imminente, même, si notre pays continue de ne pas tenir compte des plus fragiles, de toujours attendre que les plus fortunés soient touchés pour que les choses fassent collectivement sens.
    Il faut en finir avec le siècle de la com', tout à la fois parole et action hypocrites qui piétinent dans un mouvement aveugle notre devoir d'humanité et nos droits fondamentaux.
    Le temps est venu pour les poètes de diriger le monde, pour enfin nous réconcilier sincèrement, que nous arrivions tous ensemble, avec nos différences et nos complexités, à faire pacifiquement France.
    Mais comment pacifier, si l'on n'est pas pacifié soi-même ? Comment concevoir positivement la République si le conflit est l'unique ressort de l'expérience vécue depuis toujours avec elle ?

  • Méchantes blessures

    Abd Al Malik

    Mémoires d'outre-tombe... Alors qu'il cherche, à Washington, l'inspiration pour son prochain livre, le rappeur français Kamil succombe sous les balles d'un gang. Faut-il mourir aussi bêtement, sur un parking de boîte de strip-tease, pour voir enfin toutes choses dans leur absolue clarté ? La banlieue, l'immigration, la paternité, le statut de l'artiste, la France, le hip-hop et toutes ces méchantes blessures qui font d'un homme ce qu'il est... Et puis, entre tous ces sujets, le fil ténu du sens, quelque chose de plus grand, cette bienveillance universelle qui les guérit toutes...

  • Camus, l'art de la révolte

    Abd Al Malik

    • Pluriel
    • 9 Septembre 2020

    Abd al Malik nous offre dans ce livre une vision actuelle et personnelle de l'auteur de L'Étranger, redonnant à Albert Camus toute sa puissance.
    « J'ai rencontré Albert Camus dans les pages de L'Étranger. Cette rencontre, littéraire, est de celles qui ont forgé mon devenir d'artiste, de musicien, d'écrivain. Elle est de celles qui ont déterminé le chemin qu'a pris ma création. Et ce lien, je crois, je ne suis pas le seul à le ressentir : c'est également celui de tous ces Français, jeunes (et moins jeunes), de tous milieux, convaincus que la culture et l'éducation demeurent les principales armes pour lutter contre les formes nouvelles de déterminisme social.

    C'est la puissance de cette figure que j'ai essayé de restituer dans ce livre, qui me semble aujourd'hui plus que nécessaire. Dans une France où une figure internationale, médiatique, cohérente, courageuse cherchant sans relâche un consensus pertinent et incarnant la grandeur des idéaux intellectuels et humanistes est totalement absente, voici mon frère, voici notre héros : Albert Camus. » Abd Al Malik

  • Il a connu tout ce qu'un fils d'immigrés, noir, pauvre, élevé par une mère seule avec six frères et soeurs, peut connaître de la délinquance des cités : vols et trafics en tous genres, argent facile, frime et rapports de force, sans oublier les proches tués par balles, morts d'overdose, ou qui ont sombré dans le fanatisme. Converti à l'islam - ou plutôt à cet islam obscurantiste qui sévit dans certaines banlieues -, il a parcouru les routes de France pour prêcher dans des mosquées de fortune. Abd al Malik avait tout pour entrer dans l'univers de « la haine ». Pourtant, toujours suivi par des professeurs auxquels il est très attaché, et animé d'une véritable quête spirituelle, il en viendra à rencontrer le soufisme et à suivre le chemin de cette mystique traditionnelle de l'islam, chemin d'ouverture et de fraternité, qui l'a réconcilié avec l'esprit de la citoyenneté.

  • « Ainsi il va, il court, il cherche. Que cherche-t-il ? [...] Il cherche ce quelque chose qu'on nous permettra d'appeler la modernité».
    Charles Baudelaire. 1863.

    J'ai dix-neuf ans et je suis Noir.
    Ceux qui ont l'oeil du coeur ouvert savent bien que la couleur n'est qu'un jeu de lumière.
    Une réfraction qui a eu lien à un moment plus ou moins précis de notre histoire collective et cette réfraction a pris corps...

    Avec la collaboration de Mattéo Falkone, Gérard Jouannest, Feat. Wallen.

  • De la cité, Peggy connait tout : la galère, la délinquance, la prison. Mais Peggy veut comprendre ce monde dans lequel il vit, alors il questionne sans cesse pour essayer de trouver du sens. Ses appels restent sans réponse. Pourtant, un jour, il rencontre l'Islam, c'est une révélation. Changement de nom, il devient Souleyman, changement de vie, il connait une véritable renaissance. Il porte alors sur la banlieue un tout autre regard et essaye de transmettre un message de paix et de tolérance. Comme une prophétie qu'il aimerait voir se réaliser, sans cesse il le répète : " la guerre des banlieues n'aura pas lieu ".

  • "C'est à nous, les éditeurs d'Indignez-vous !, qu'Abd al Malik a confié sa supplique à la République et nous la publions fièrement avec en tête les mots de Stéphane Hessel appelant, à la veille de sa disparition, à ce que « la démocratie se fasse spirituelle »." Sylvie Crossman et Jean-Pierre Barou  AVERTISSEMENT  « Ma démarche est apolitique, au sens de partisane ou de politique politicienne. Je ne recherche pas le pouvoir et ne briguerai jamais aucun mandat. Voici simplement ma parole, celle d'un citoyen concerné, comme des millions d'autres, par le présent et l'avenir de son pays. Celle d'un artiste qui ne vit pas en périphérie, mais en plein milieu d'une douleur que seule la fraternité véritable pourra guérir. » Abd al Malik  Abd al Malik naît le 14 mars 1975 à Paris et grandit dans la cité du Neuhof à Strasbourg. Rappeur, slameur, il est aussi réalisateur et auteur de plusieurs livres dont Qu'Allah bénisse la France (2004) ; La guerre des banlieues n'aura pas lieu (2009) ; Le Dernier Français (2012) et L'Islam au secours de la République (2013).

  • Le monde actuel n'a plus aucun référent historique La situation est certes inédite...
    Quel drame de ne plus pouvoir hisser le drapeau Quel drame de ne pas savoir hisser le drapeau Quel drame de ne pas pouvoir se hisser plus haut Et puis se découvrir faux-Monnayeurs Cousin pauvre d'une Amérique unijambiste Et se voir imiter cet autre modèle sociétal en tout point Sauf sur le point même le seul enviable ou s'origine la force même de son rayonnement L'union derrière le dernier symbole des nations L'union des singularités derrière un drapeau...
    Penser un autre modèle de société Et le pacte se renouvelle Entre le collectif et l'individuel Les pensées idéologiques et partisanes Ont fait leur temps périmées plus dans le coup Dépassées inefficaces surtout C'est ce qui disqualifie d'office l'animal politique d'aujourd'hui Parce que précisément n'étant plus tout à fait humain Il devient étranger au bien commun Il est incapable de faire la synthèse des idées bonnes pour tous Qu'importe d'où elles viennent Et qu'importe qui les porte...
    Toute ma vie, je me suis fait une idée certaine de la France.
    Et en vérité je vous le dis Je suis le Dernier Français.

  • À la veille de l'élection présidentielle, le candidat favori des sondages est surpris, alors qu'il se croit seul, dans le bureau de son QG de campagne prosterné sur un tapis en direction de La Mecque. La rumeur ne tarde pas à se répandre : le futur président de la République française serait musulman. En quelques heures, la nouvelle fait l'effet d'une bombe. Le candidat à la magistrature suprême doit s'expliquer.
    Après plusieurs romans à tonalité autobiographique, Abd al Malik s'essaie à un genre nouveau.

empty