Philippe Moret

  • Tout aphorisme se doit de résumer en quelques mots une vérité fondamentale ou d'énoncer de manière succincte une vérité banale de la vie courante pour, souvent, aller à l'encontre des stéréotypes et des idées convenues.
    La tradition des formes brèves et sentencieuses remonte à la culture grecque et traverse toutes les époques. Illustrée à l'origine par Plutarque, Héraclite, Aristote ou Marc Aurèle, elle est poursuivie par Villon et Montaigne, dont les Essais fourmillent d'aphorismes, puis par La Bruyère, Chamfort, Vauvenargues ou La Rochefoucauld, et jusqu'à Cioran. Tous firent de cet « art de la pointe » un art à part entière.
    Cet ouvrage de Philippe Moret témoigne de la richesse d'un genre littéraire proprement universel. Il ne se limite d'ailleurs pas au domaine français, puisant aussi bien dans les littératures anglaise, allemande et espagnole que dans celles d'Afrique ou d'Orient. Conçu sous forme d'abécédaire, il embrasse, de A comme « Âges de la vie » à Z comme « Zoologie », en passant par E comme « Éros », R comme « Rire » ou S comme « Sociabilité », tous les thèmes ayant trait aux grandes questions de l'existence et de la culture, de la relation à soi et à autrui.
    Le lecteur trouvera dans ce vaste répertoire quantité d'aphorismes souvent savoureux, drôles, incisifs, comme ceux-ci : « Il y a toujours une philosophie pour le manque de courage » (Albert Camus) ; « On est orgueilleux par nature, modeste par nécessité » (Pierre Reverdy) ; « La politique est l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde » (Paul Valéry) ; « La vie familiale est une intrusion dans la vie privée » (Karl Kraus) ; « Toute confidence engendre deux servitudes » (comtesse Diane).
    Il y a ici matière à s'instruire autant qu'à se distraire.

  • Philippe Moret, diététicien libéral, part d'un concept logique pour maigrir et trouver son équilibre : « On ne peut manger de tout, dans toute la quantité que l'on veut, tout le temps ».

    Ce guide pratique nous livre un accompagnement concret, sensé et réaliste qui permet de prendre soin de sa ligne sans passer par des calculs savants, des théories non prouvées, des coachings culpabilisants.

  • Procès complet de M. de Pradt, ancien archevêque de Malines... contenant... les réquisitoires de M. l'avocat-général, le discours de M. de Pradt, le plaidoyer et la réplique de Me Dupin aîné, avocat de M. de Pradt, le plaidoyer de Me Moret, avocat de M. Béchet...
    Date de l'édition originale : 1820 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Malgré le progrès des connaissances, les pratiquants sont le plus souvent démunis pour analyser le danger d'avalanche. Inspirés par le guide et nivologue suisse Werner Munter, avec le souci de répondre aux attentes du public français, les auteurs proposent des outils simples et une méthode fiable pour réduire le risque.
    À chaque nouvel accident d'avalanche, on invoque trop souvent la fatalité.
    Si nul ne peut encore prédire avec certitude le départ d'une plaque à un moment précis, on connaît de mieux en mieux les pentes, les situations et les comportements à risques.
    Dans ce manuel illustré par des dessins et de nombreuses photographies, Philippe Descamps et Olivier Moret proposent à tous les pratiquants de sports de neige une méthode accessible et des outils simples pour analyser le risque, faire les bons choix et éviter de se retrouver dans des scénarios dangereux.
    Leur objectif tient en une phrase : "En finir avec la boule au ventre, réduire le risque et retrouver le plaisir".

  • Things will always go wrong in organisations. The question is how quickly will they get caught and put right?

    The problem facing every organisation today - our businesses, universities, health services, or the many other sporting and charitable institutions that shape our society - is that the relationship between their executive management and those whose job it is to oversee them (whether they are called non-executive or independent directors, trustees, or governors) has become unbalanced.

    The Independent Director in Society shows how to rebalance it.

    Based on original, in-depth research from Henley Business School, this is the first book to survey and analyse the governance crisis right across society rather than just focus upon the business sector. The authors show that - despite their many differences - all organisations have many issues, behaviours and problems in common. The same problems require, in many cases, the same solutions. Sometimes they don't.

    The authors offer two answers. The first lies in the realm of policy. Not a need for more legislation, but a move to give the existing codes of practice back their teeth and make them fit for purpose.

    The second lies with independent directors themselves. Urgent improvement is needed in standards of thought and action as well as the calibre of these directors. Above all, directors need to develop an independent mindset that will enable them to make better, more accurate decisions.

    There are many elements to creating this culture, including selection, training and education for directors, and support from chairs and executive teams, but most of all directors themselves must recognise their responsibilities in a complex and volatile world.

empty