Coups de coeur

  • Un coup de coeur de Julie

    Espoir d'une société alernative, rêve de liberté... Est-ce possible ?

    Un roman grandiose, porté par une plume à la fois brutale et et poétique. Une histoire belle et douloureuse qui vibrera pour longtemps en nous.

  • À la mort de sa mère, Paloma hérite d'une maison abandonnée, chargée de secrets au pied des montagnes cévenoles. Tout d'abord décidée à s'en débarrasser, elle choisit sur un coup de tête de s'installer dans la vieille demeure et de la restaurer. La rencontre de Jacques, un entrepreneur de la région, son attachement naissant pour lui, réveillent chez cette femme qui n'attendait pourtant plus rien de l'existence bien des fragilités et des espoirs.
    Ode à la nature et à l'amour, Saint Jacques s'inscrit dans la lignée de Suiza, le premier roman de Bénédicte Belpois, paru en 2019 aux Éditions Gallimard. Avec une simplicité et une sincérité à nulles autres pareilles, l'auteure nous offre une galerie de personnages abîmés par la vie mais terriblement touchants.

    Un coup de coeur d'Isabelle

      Une maison abandonnée dans les Cévennes, des personnages cabossés, désabusés mais terriblement attachants, une écriture vive et précise, voici les ingrédients de ce roman résolument optimiste. Un excellent moment de lecture

  • Cléo est une jeune femme à l'image de son rire : solaire. Dès l'enfance, elle a appris à franchir d'un bond fougueux les obstacles que la vie, joueuse, lui présente. Pourtant, tout n'est pas que lumière dans son monde... Mais par-delà ses failles et ses blessures, elle avance.
    Lorsqu'elle croise le chemin de Théo, lui aussi accidenté de la vie, elle est bien décidée à lutter pour leur droit au bonheur. Théo est veuf ; il a deux enfants. Comment les choses pourraient-elles être simples ?
    Guidée par sa soif inextinguible de vie, Cléo engage son plus beau combat pour leur amour, cette aventure folle, et, surtout, pour ce lien véritable plus fort que tout - plus fort que celui du sang - entre elle et leurs enfants.
    Thibault Bérard nous entraîne au coeur de vies entre¬mêlées par le pouvoir des épreuves relevées et signe une ode au lien maternel sous sa forme la plus pure, la plus belle et la plus véritable.

    Un coup de coeur d'Isabelle

    Quel bonheur de retrouver la plume de Thibault Bérard... Véritable ode à l'amour filial et à la maternité, ce deuxième roman se situe dans la juste (et véritable !) continuité de son grand-frère, "Il est juste que les forts soient frappés". Un petit bijou d'émotions.

  • Ici, on ne parle que de ça. Du pont. Bientôt, il reliera l'île au continent. Quand certains veulent bloquer le chantier, Léni, lui, observe sans rien dire. S'impliquer, il ne sait pas bien faire. Sauf auprès de sa fille. Et de Marcel qui lui a tant appris : réparer les bateaux dans l'odeur de résine, tenir la houle, rêver de grands voiliers. Alors que le béton gagne sur la baie, Léni rencontre Chloé. Elle ouvre d'autres possibles. Mais des îles comme des hommes, l'inaccessibilité fait le charme autant que la faiblesse. 

    Un coup de coeur de Géraldine

    Très belle ode aux îles, à leur singularité, à leur charme incroyable, à l'amitié et aux relations humaines.  Un brin d'air marin qui fait du bien !

  • Kérozène

    Adeline Dieudonné

    Une station-service, une nuit d'été, dans les Ardennes.
    Sous la lumière crue des néons, ils sont douze à se trouver là, en compagnie d'un cheval et d 'un macchabée. Juliette, la caissière, et son collègue Sébastien, marié à Mauricio. Alika, la nounou philippine, Chelly, prof de pole dance, Joseph, représentant en acariens... Il est 23h12. Dans une minute tout va basculer.
    Chacun d'eux va devenir le héros d'une histoire, entre elles vont se tisser parfois des liens. Un livre protéiforme pour rire et pleurer ou pleurer de rire sur nos vies contemporaines.
    Comme dans son premier roman, La Vraie Vie, l'autrice campe des destins délirants, avec humour et férocité.
    Les situations surréalistes s'inventent avec naturel, comme ce couple ayant pour animal de compagnie une énorme truie rose, ce fils qui dialogue l'air de rien avec la tombe de sa mère, ou encore ce déjeuner qui vire à l 'examen gynécologique parce qu'il faut s'assurer de la fécondité de la future belle-fille. Elle ne nous épargne rien, Adeline Dieudonné : meurtres, scènes de sexe, larmes et rires. Cependant, derrière le rire et l'inventivité débordante, sa lucidité noire fait toujours mouche. Kérozène interroge le sens de l'existence et fustige ce que notre époque a d 'absurde.

    Un coup de coeur d'Isabelle

    Attention, contenu hautement inflammable ! C'est trash, burlesque, piquant et surtout hyper réussi. Du grand art. On vous aura prévenus...

  • Thomas Vinau a remonté le fil des ans pour retrouver des poèmes devenus introuvables ainsi que des textes inédits.

    Le Coeur pur du barbare se compose de trois parties dont les deux premières ont connu une première vie : « Fuyard debout » et « Les derniers seront les derniers ». La troisième section, « Poèmes d'une Amérique imaginée », est entièrement inédite.

    L'auteur assemble des petits riens du quotidien comme l'orage d'un soir d'été, la lumière d'une fin de journée ou le souvenir fugace d'un rêve. Il leur apporte une valeur profonde, parfois philosophique, toujours émouvante, sous l'égide des artistes qui le fascinent et le nourrissent, comme Richard Brautigan, Raymond Carver, John Fante, Arthur Rimbaud, Sylvia Plath, Jim Morrison ou Basquiat.

    Un coup de coeur d'Espérance

    Laissez le sourire vous venir aux lèvres à la lecture de ces fragments du quotidien choisis avec soin dans des mots qui nous ressemblent. Avec humour, tendresse, force, profondeur et douceur, le poète capture l'ordinaire, la douleur et la joie propres à chaque jour. La vie est belle avec Thomas Vinau"

  • À l'aube de la guerre froide, Olga, la muse de Boris Pasternak, est arrêtée à Moscou et envoyée au goulag -il s'agit de faire pression sur le plus célèbre écrivain soviétique vivant, dont le roman Le Docteur Jivago critiquerait la révolution d'Octobre. En 1956, à Washington, Irina, Américaine d'origine russe, est embauchée par la CIA, officiellement comme dactylo, mais en vérité pour travailler sur le terrain. La chic et sophistiquée Sally est chargée de la former à l'art de l'espionnage.
    De Moscou aux horreurs du goulag, de Washington à Paris et Milan, Nos secrets trop bien gardés met en scène la passion et le courage de trois femmes inoubliables en saisissant un moment extraordinaire du XXe siècle avec une maîtrise et une vérité étonnantes et rend hommage à toutes les femmes éclipsées par les hommes et oubliées par l'Histoire.
    Ce roman est inspiré de la véritable tentative de la CIA d'introduire clandestinement le chef-d'oeuvre censuré de Pasternak au-delà du rideau de fer, une mission fondée sur la conviction qu'un livre a le pouvoir de changer le monde.

    Un coup de coeur de Géraldine

    Doutez-vous encore du pouvoir de la Littérature ? Ce roman choral captivant retrace le parcours incroyable de l'oeuvre de Boris Paasternak, "Le docteur Jivago". Des voix de femmes passionnées et courageuses s'élèvent d'Est en Ouest à la recherche de la liberté"

  • Romance

    Arnaud Cathrine

    C'est le mojito.
    C'est un léger accident.
    C'est parce qu'il n'a pas rencontré de fille.
    C'est parce que je n'ai pas rencontré de garçon.
    C'était juste pour essayer.
    C'est pour avoir tout fait ensemble.
    C'est pour tous les amis pareil.
    C'est entre lui et moi.
    C'est la première et la dernière fois.
    C'est rien.
    Ça va passer.
    Après le succès de sa trilogie À la place du coeur, Arnaud Cathrine nous donne à vivre un premier amour, comme si nous y étions.

    Un coup de coeur de Julie

    "Quand il n'est pas là, il te manque ; quand il est à un mètre de toi, il te manque ; si tu le serres de toutes tes forces dans tes bras, c'est parce qu'il te manque vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Il faudrait qu'il soit toi pour ne plus te manquer, il faudrait l'incorporer. Sans lui, tu vis sous respiration artificielle. [...] Et le pire, c'est que tout ça te met en joie, tu connais enfin l'allégresse. Tu étais jusque là un adolescent renfrogné, traînant des pieds, le dos voûté : te voilà bien droit, avec une raison imparable de te lever le matin. Ta vie est devenue une superbe monomanie." Ce premier amour brûlant, celui dans lequel on se jette à corps et à coeur perdu, celui où l'on s'ouvre tout entier, quitte à morfler derrière et se retrouver en miettes, dévasté - mais parce que ces vibrations, et ce sentiment si intense qu'il devient le seul sens de la vie. . Elles brûlent, ces pages, elles brûlent de cet amour si immense qu'il faudrait un grand cri pour en parler. 

  • Dans l'empire d'Aramtesh, les parfums, sacrés, sont l'objet de toutes les convoitises.

    Avec son nez affûté et sa grande connaissance des senteurs, Rakel espérait devenir parfumeuse et gagner de quoi soigner son père malade. Mais le prince Nisaï est empoisonné et elle est accusée à tort...

    Obligée de fuir, Rakel doit absolument découvrir l'antidote au poison qui a plongé le prince dans le coma. Ainsi, seulement, elle pourra laver son nom. Pour cela, elle devra s'allier avec Ash, le soldat envoyé sur ses traces.

    Ensemble, ils découvriront d'anciens secrets enfouis aux confins de l'empire - et au plus profond d'eux-mêmes. Mais parviendront-ils à déjouer la machination qui menace la paix fragile d'Aramtesh ?

    Un coup de coeur de Julie

    Vous le sentez, ce parfum épicé d'intrigues et d'aventures ? . Dans un monde où les fragrances et essences sont sacrés, une apprentie parfumeuse à la langue bien pendue et un soldat vont s'allier pour laver leur honneur et trouver l'antidote au poison inconnu qui a plongé le prince héritier dans le coma... Mais l'empire d'Aramtesh recèle bien des dangers, et certains secrets sont férocement gardés... J'ai aimé cette histoire pleine de rebondissements où l'on se laisse porter par la description des essences - et qui m'ont données envie d'aller renifler de plus près l'ambre, le cèdre, le santal et autres odeurs exotiques. Vivement le deuxième volume !

  • Les élus t.1

    Veronica Roth

    Appelés par une prophétie pour vaincre l'Obscur, les Élus ont sacrifié leur jeunesse pour sauver le monde.
    Dix ans plus tard, les cinq adolescents ont désormais trente ans et célèbrent une décennie de paix. Tous ont oublié cette sombre période et profitent de la célébrité que leur a accordée cette victoire. Tous sauf Sloane, encombrée par sa notoriété et hantée par le souvenir de son ennemi.
    Lorsque d'étranges phénomènes se produisent, les Élus sont une nouvelle fois sollicités par l'État. Si tous pensent qu'il ne s'agit que de coïncidences, Sloane, elle, est persuadée que l'Obscur est de retour. Acceptera-t-elle de reprendre le rôle de l'héroïne potiche que le public aime tant, ou prendra-t-elle enfin le contrôle de son destin, quitte à briser la prophétie ?


    Être un héros n'est pas une destinée... c'est un choix.

    Un coup de coeur de Julie

    "Elle connaissait le chemin, et aussi cette sensation qui lui disait qu'il la mènerait peut-être à la mort." Ils ont sauvés le monde de l'Obscur quand ils étaient ados, les populations les adulent et guettent leurs moindres faits et gestes tels des rock stars... Mais comment vivre normalement quand on a sauvé le monde ? Comment peut-on se reconstruire après avoir vu tant d'horreurs ? J'ai apprécié de voir cette histoire par les yeux de Sloane, anti-heroine par excellence : accro à ses pilules pour réussir à dormir, acerbe, associale - mais aux convictions fortes et à la volonté d'acier malgré ses traumatismes. Un récit sombre et mature où d'anciens héros doivent à nouveau combattre le Mal en même temps que leurs propres démons, quels que soient les sacrifices à faire à nouveau...

  • Plein gris

    Marion Brunet

    Lorsque Élise et Victor découvrent le corps de Clarence, noyé près de la coque de leur voilier, Emma comprend que leur croisière a définitivement viré au cauchemar. Avec la disparition de son leader charismatique, ce sont tous les secrets de la bande qui remontent à la surface, les rancoeurs et les lâchetés qui régissent toujours un groupe. Et quand une tempête terrifiante s'annonce, les émotions et les angoisses se cristallisent dans une atmosphère implacable...

    Après le succès de Sans foi ni loi, acclamé par la critique et Pépite d'or du Salon du livre jeunesse à Montreuil, Marion Brunet revient avec un huis clos haletant où se mêlent l'intime et les peurs qui sommeillent en chacun de nous.

    Un coup de coeur de Julie

    Ce n'est pas un roman qui se raconte, mais qui se vit. Les paquets d'écume dans la figure, le froid et la peur de sombrer, et les souvenirs de cette amitié solaire mais toxique. Ces amis qui se connaissent depuis toujours, liés par l'océan, ce voyage en voilier qui devait être le zénith de leurs vies mais qui tourne au cauchemar absolu.  Une écriture vive et alerte pour cette histoire belle et tragique, chronique du passage à l'âge adulte avec cette douloureuse prise de conscience que rien n'est éternel, même les liens noués dès l'enfance, même les rires et les joies de l'été - et l'insouciance, et le bonheur.

  • Un nouveau jour se lève sur le royaume de Pierre d'Angle et avec lui arrive la certitude que rien ne sera plus comme avant. Ema, Lysandre, Lucas et tous les habitants de l'île s'apprêtent à affronter le plus grand changement qu'ils n'aient jamais connu. Un bouleversement, aussi sanglant que brutal, mettant un terme au fonctionnement utopique du royaume. Mais tandis que certains se résignent déjà, d'autres organisent la résistance. La forêt de la Catastrophe, elle, surplombe cette tempête et s'apprête à délivrer ses ultimes secrets...
    Pascale Quiviger, avec ce quatrième tome, clôt sa saga et nous offre un final bouleversant dont on ressort secoués autant par les dernières révélations que par les inévitables adieux à ses personnages.

    Un coup de coeur de Julie

    Un final parfait pour cette série ! Les événements se précipitent, les révélations se font fracassantes, et oh, cette fin !... L'autrice a un vrai talent pour nous brosser en quelques mots des personnages nuancés, et si proches de nous dans leurs imperfections. La douleur et la joie se mêlent, toujours rehaussée de cette pointe d'absurde qui fait le charme de cette saga.  Quelle tristesse de quitter Pierre d'Angle et ses mystères...

  • A 17 ans, Veronica a un avenir prometteur. Elève populaire et brillante, elle vient d'être admise dans une prestigieuse université et sa vie semble toute tracée. Pourtant, le jour où elle découvre qu'elle est enceinte, son monde s'écroule et toutes ses certitudes s'envolent. Elle n'est pas prête. Parfois, dans la vie, il y a des tests qu'on préfèrerait rater... Sa seule solution : se rendre dans une clinique à 1 627 kilomètres de chez elle.
    Désespérée, elle se tourne vers son ex-meilleure amie, Bailey, punkette affranchie, la seule à qui elle peut demander de l'aide. Commence alors un périple à mille à l'heure sur les routes des Etats-Unis. Ces deux filles, que tout oppose, vont devoir affronter le monde et prendre leur destin en main. Des rebondissements en pagaille, un lexique de gros mots très créatif, une amitié mise à l'épreuve, un vent de liberté et bien plus encore...

    Un coup de coeur de Julie

    Veronica est belle, intelligente, populaire, et vient d'être admise dans une prestigieuse université : une belle vie s'offre à elle ! Mais ça c'était avant qu'elle ne découvre que : 1. Elle est enceinte et : 2. C'est son petit ami beau comme un dieu mais plus con qu'un balais à chiotte qui a percé à dessein leurs capotes afin qu'elle soit obligée de rester près de lui pour toujours.  Qu'à ne cela ne tienne ! Puisque l'Etat où elle vit interdit l'avortement, elle va se rendre dans une clinique à 1627km de là, à l'aide de son ex meilleure amie, punk survoltée, et à bord d'une voiture volée, pour un road trip déjanté qu'elles ne sont pas prêtes d'oublier... 

  • Avez-vous déjà imaginé tout quitter pour tout reconstruire ?
    Avez-vous déjà eu envie de hurler ? De rugir ?
    De « La femme qui disparaissait lentement » à « La femme qui rugissait », découvrez trente histoires touchantes, souvent hilarantes, et partez à la rencontre de trente femmes toutes très différentes. Chacune prend conscience de sa force pour avoir enfin une occasion de changer les choses.
    À travers ce recueil de nouvelles à la fois profondément féministes et drôlatiques, Cecelia Ahern nous livre un réquisitoire contre la situation de la femme dans notre société.

    Un coup de coeur de Maëlis

    Cecelia Ahern nous conte la femme d'aujourd'hui à travers chaque obstacle qu'elle peut rencontrer. Rien n'est épargné dans ces instantanés parfois révoltants, ni la société ni les hommes, ni les femmes, et pourtant la bienveillance et la tendresse créent une parenthèse enchantée et douce. Essentiel.

  • « E^tre visibles. Marcher dans la rue sans peur. Exprimer haut et fort nos opinions. C'est ce que la socie´te´ interdit aux femmes. Et c'est le programme de ce livre. Messieurs qui tenez les manettes, si vous voulez re´gler le proble`me, les chercheuses et militantes fe´ministes ont fait le boulot.
    Les me´canismes sont identifie´s, les solutions existent. Tout est la`. Ce qu'il manque maintenant, c'est votre volonte´.
    Or, chaque jour, on constate qu'elle est nulle. Manifestement, l'ide´e de vivre dans un monde ou` les femmes seraient vraiment les e´gales des hommes ne vous emballe pas plus que c¸a ». L.B.

    Avec Pre´sentes, Lauren Bastide signe un manifeste fe´ministe ultra-documente´, nourri par les re´flexions des militantes les plus inspirantes d'aujourd'hui. Un livre a` mettre entre toutes les mains, pour mieux comprendre les nouvelles luttes fe´ministes de l'apre`s-#MeToo.

    Un coup de coeur d'Hélène

    Un livre moderne sur le féminisme "intersectionnel", teinté d'humour mais non moins sérieux ! Très documenté et chiffres à l'appui, Lauren Bastide questionne dans cet essai la place laissée (ou non) aux femmes dans l'espace public, dans les médias, et démontre que de nombreux progrès restent encore à faire pour avancer vers une égalité des sexes. Un essai militant qui balaie les idées reçues

  • Lassée de participer au cirque social qu'elle observe quotidiennement à Montréal, Anouk quitte son appartement pour une cabane rustique au Kamouraska, là où naissent les bélugas. Encabanée dans le plus rude des hivers, elle apprend à se détacher de son ancienne vie et renoue avec ses racines. Couper du bois, s'approvisionner en eau, dégager les chemins, les gestes du quotidien deviennent ceux de la survie.
    Débarrassée du superflu, accompagnée par quelques-uns de ses poètes essentiels et de sa marie-jeanne, elle se recentre, sur ses désirs, ses envies et apprivoise cahin-caha la terre des coyotes et les sublimes nuits glacées du Bas-Saint-Laurent.

    Un coup de coeur de Maëlis

    À ceux qui ont déjà une fois dans leur vie rêvé de quitter la ville. À ceux qui sont émerveillés par la nature brute et silencieuse. À ceux qui n'aiment pas les grandes leçons mais la sincérité. À ceux qui aiment les récits engagés et poétiques. Ce livre est fait pour vous !

  • Florida

    Olivier Bourdeaut

    Sur le podium, Elizabeth est la plus jolie des mini-miss, mais cette victoire ne suffit pas et sa mère fera tout pour la voir gagner une nouvelle couronne. Elle n'est plus qu'une ravissante poupée au service de l'ambition maternelle. Les concours se succèdent et sa rancoeur envers ses parents ne fait que grandir. Elizabeth comprend vite que maîtriser son corps c'est maîtriser son destin, alors elle le met au service de sa vengeance, le transforme, le déforme.
    Elle ne sera plus jamais la Petite Princesse de quiconque. De cette confession d'une jeune femme révoltée, dont on a volé l'enfance, naît un roman bouleversant sur la dictature de la beauté. Intelligente, dotée d'une autodérision et d'une volonté incroyables, Elizabeth fait partie de ces héroïnes borderline que l'on n'oublie pas.

    Un coup de coeur de Géraldine

    Moins trash qu'un personnage d'Hubert Selby, Élisabeth se révèle tout de même bien déglinguée. À qui la faute ? Elle ne cesse de fomenter sa vengeance... Drôle, cruel, addictif, un brin dérangeant, le nouveau Bourdeaut autopsie avec brio un certain rêve américain.

  • Il pleuvait à torrents et personne, vraiment personne, n'était prêt à ouvrir sa porte, et surtout pas à ces individus. Oui, il y avait des Blancs parmi eux-les humanitaires qui les accompagnaient-mais ils étaient tout aussi étranges que les autres malheureux, mal fagotés et mal en point. Que venaient-ils faire, ces envahisseurs, dans notre petit village où il n'y avait plus de maire, plus d'école, où les trains ne passaient plus et où même nos enfants ne voulaient plus venir? Nous nous demandions comment les affronter, où les abriter puisqu'il le fallait. Eux aussi, les migrants, avaient l'air déboussolés. C'était pour ce coin perdu de Sardaigne, ce petit village délaissé, qu'ils avaient traversé, au péril de leur vie, la Méditerranée? C'était ça, l'Europe?

    Un coup de coeur de Géraldine

    Comment une horde d'envahisseurs composée de migrants et d'humanitaires va révolutionner la triste vie d'un petit village sarde quasi déserté ? Ce roman peut être vu comme un conte utopique, mais l'humanité qui s'en dégage fait un bien fou ! Sans niaiserie, avec humour et gai savoir, on peut réfléchir et avancer.

  • Peau d'homme

    Hubert, Zanzim

    • Glenat
    • 3 Juin 2020

    Sans contrefaçon, je suis un garçon !

    Dans l'Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c'était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d'homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d'un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d'homme, Bianca s'affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l'amour et la sexualité.

    La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l'objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l'instrument d'une domination à la fois sévère et inconsciente ?

    À travers une fable enlevée et subtile comme une comédie de Billy Wilder, Hubert et Zanzim questionnent avec brio notre rapport au genre et à la sexualité... mais pas que. En mêlant ainsi la religion et le sexe, la morale et l'humour, la noblesse et le franc-parler, Peau d'homme nous invite tant à la libération des moeurs qu'à la quête folle et ardente de l'amour.

    Un coup de coeur d'Éric

    Une BD malicieuse et impertinente qui questionne notre rapport à l’identité et au genre, et se révèle être un véritable plaidoyer sur le droit d’aimer librement qui l’on souhaite. UnE HISTOIRE À NE PAS MANQUER !

  • Eric et Morgan sont nés le même jour, dans le même hôpital. Ils sont meilleurs amis depuis toujours. Mais à mesure qu'ils grandissent, leurs secrets les séparent. Morgan est mal dans sa peau ; ne se sent pas garçon. Eric ne s'affirme pas, de peur de déplaire à son père tyrannique. Tous deux changent, ils se soutiennent puis se séparent... Parviendront-ils à se retrouver ?

    Un coup de coeur de Julie

    C'est cette lecture pleine d'une douloureuse beauté, éprouvante parfois, salvatrice, qui vibre à chaque page d'émotions violentes. C'est cet instant où la chrysalide se brise, où les regards s'accrochent, où les coeurs résonnent à l'unisson. C'est Éric et Morgan, satellites l'un de l'autre, amis depuis tout petits, et dont les sentiments évoluent. C'est le regard sur soi et le regard des autres. Et l'amour, toujours.

  • L'île du diable

    Nicolas Beuglet

    La vengeance est affaire de mémoire...

    Le corps recouvert d'une étrange poudre blanche, des extrémités gangrenées et un visage figé dans un rictus de douleur... En observant le cadavre de son père, Sarah Geringën est saisie d'épouvante. Et quand le médecin légiste lui tend la clé retrouvée au fond de son estomac, l'effroi la paralyse. Et si son père n'était pas l'homme qu'il prétendait être ?
    Des forêts obscures de Norvège aux plaines glaciales de Sibérie, l'ex-inspectrice des forces spéciales s'apprête à affronter un secret de famille terrifiant. Que découvrira-t-elle dans ce vieux manoir perdu dans les bois ? Osera-t-elle se rendre jusqu'à l'île du Diable ?

    Un coup de coeur de Lucie

    Divertissante et addictive grâce à ses enquêtes hors du commun mais également instructive de part les nombreuses références historiques tirées de faits réels, cette trilogie très bien menée ne vous laissera pas indifférent... Dans ce dernier tome, Nicolas Beuglet a su nous écrire une fin à la hauteur de cet univers tout à fait bouleversant.

  • Il n'y a guère d'imaginaire plus viril que celui des Vikings : barbares pillards à la barbe hirsute, grands explorateurs naviguant sur les mers de Scandinavie tandis que, quelque part entre Asgard et le Valhalla, Týr et Odin ourdissent de grands combats. Mais que faisaient les femmes vikings pendant ce temps ?
    À la croisée des sources historiques, archéologiques et des sagas islandaises, cet ouvrage propose une relecture de la civilisation viking selon un prisme féminin. De la figure de la valkyrie qui décide du sort des guerriers au combat à la fière Guðrún qui venge l'honneur des siens, on découvre une femme viking qui, loin d'être cantonnée aux tâches domestiques, explore, décide, écrit, combat parfois. Chemin faisant, l'imaginaire que nous nous faisons de cette culture s'en trouve profondément modifié. Preuve, s'il en était besoin, que l'histoire ne se fait jamais sans les femmes.

    Un coup de coeur de Maëlis

    Qui étaient les femmes vikings ? Loin des clichés, ce texte nous offre une réponse grâce à une mine d'informations étayées de nombreux exemples pour dresser un portrait tout en nuances de ces femmes aux destins variés et riches. Passionnant!

  • La révolution féministe sera violente ou ne sera pas... Prenant conscience des combats encore nombreux à mener pour une égalité des sexes, "l'allié" décide de passer à l'attaque. Le prix à payer ? Devenir l'homme qui déteste le plus la femme qu'il aime.

    Un coup de coeur de Maëlis

    Un roman qui démarre sur les chapeaux de roue avec un humour décalé et volontairement extrême. Mais très vite le ton change, et l'auteur révèle tout son talent en proposant une utopie intelligente qui parle avec originalité de féminisme et de nos contradictions. Brillant et drôle! 

  • « La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s'étonna de l'autorité qui émanait d'une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l'obscurité. « On dirait une enfant », pensa la première, «elle ressemble à une poupée», songea la seconde.
    Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire. » À travers l'histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d'une époque où l'on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial.

    Un coup de coeur d'Isabelle

    Une plongée dans le monde des enfants stars de YouTube, où, sous les paillettes des "likes", , et autres emoticones, se cache une tragique et silencieuse souffrance. Sans jugement, Delphine de Vigan nous raconte avec la sensibilité qu'on lui connait les dérives d'une société abreuvée de téleréalité où tout est devenu marchandise. Vertigineux...

empty